Extrait d'enluminure

Nouvelle motion du département d’histoire de l’Université de Poitiers

Réunion extraordinaire du département d’Histoire – mardi 30 mars 2010

Sont présents : Thomas Deswarte (directeur), Stéphane Boissellier, Frédéric Chauvaud, Jean Hiernard, Edina Bozoky, Laurent Capdetrey, Bertrand Goffaux, Laurent Hablot, Sébastien Jahan, Anne Jollet, Thierry Sauzeau, Jérôme Grévy, Gilles Malandain, Christine Manigand, Denise Turrel, Fabrice Vigier, Marie-Laure Ville.
Procurations lors du vote (à bulletin secret) : Laurent Capdetrey (procuration à Bertrand Goffaux), Jacques Peret (procuration à Fabrice Vigier), Gilles Malandain (procuration à Anne Jollet), Myriam Soria (procuration à Thomas Deswarte).

Le département d’Histoire réuni en conseil restreint aux enseignants-chercheurs :

- réitère sa condamnation de la réforme des concours d’enseignement externes et de la ‘mastérisation’ de leur formation, après le rejet unanime des organisations syndicales, de la CPU, de la CDUL, de la CDIUFM, des 21e et 22e sections du CNU, des sociétés savantes, des associations universitaires et des associations de parents d’élèves ; en effet, cette réforme, mauvaise et inapplicable, met gravement en péril la qualité de la formation scientifique et professionnelle des futurs enseignants – en raison notamment de la suppression de l’année de stage rémunéré en alternance, qui astreint les nouveaux lauréats du Capes à assurer d’emblée 18 heures de cours hebdomadaires – ;

- rejette les maquettes de Master « MEF », qui, en respectant le cadrage ministériel, ne peuvent proposer une sérieuse préparation aux concours : elles imposent aux candidats tout à la fois une initiation à la recherche, la rédaction de deux mémoires, ainsi que des stages en observation (M1) et en responsabilité (M2) dans le secondaire ;

- s’associe aux craintes de l’Ecole doctorale « Lettres, Pensée, Arts et Histoire », qui s’inquiète de l’absence de formation réelle à la recherche des futurs doctorants titulaires d’un Master « MEF » ;

- s’inquiète de l’absence de toute préparation à l’Agrégation.

Dans ces conditions, le département d’Histoire :

- déclare qu’il ne participera pas en l’état à l’élaboration des maquettes de Master « MEF » ;

- affirme qu’il est prêt à continuer d’assurer la formation dans un autre cadre, en particulier sans stage en responsabilité avant les résultats définitifs aux concours – ce qu’il a toujours fait, avec d’excellents résultats supérieurs à la moyenne nationale – ;

- déclare que, en raison de l’absurdité du calendrier, il n’assurera pas la préparation au Capes externe pour la prochaine session de novembre 2010, et demande à la Présidence d’intervenir auprès du ministère afin qu’il modifie les dates du concours ;

- demande la mise en place d’une grande concertation sur la préparation auxdits concours avec les principaux concernés au sein de l’université de Poitiers.

Voté à l’unanimité moins quatre bulletins blancs : 15 oui, 4 blancs

Poitiers, le 30 mars 2010