Extrait d'enluminure

Lettre n°49 mars 2011

VIE DE LA SOCIÉTÉ

- Nouveau trésorier
Le courrier et les cotisations doivent dorénavant être adressées à notre trésorier, Alexis Grélois, à son domicile : 23, rue des Thermopyles, 75014 Paris. Les sociétaires sont priés de laisser Pascal Montaubin profiter du repos qu’il a amplement mérité après près de dix ans de services efficaces comme trésorier de la Société !

- Communiqué du 1er mars 2011 : soutien à Madame Neuschwander
L’association Française des Historiens économistes (AFHE), l’Association des Historiens Contemporanéistes de l’Enseignement supérieur et de la recherche (AHCESR), la Société des Historiens Médiévistes de l’Enseignement Supérieur Public (SHMESP) et la Société des Professeurs d’Histoire de l’Antiquité des Universités (SOPHAU) réprouvent l’éviction brutale de la Direction des Archives nationales de Madame Isabelle Neuschwander, conservatrice générale du patrimoine. Elle y exerçait ses fonctions depuis 2007 et la qualité du travail qu’elle a accompli a été saluée par le Directeur général des patrimoines et le Directeur chargé des archives de France. Elle avait montré sa capacité de dialogue avec les archivistes et les historiens, son souci de rendre les archives accessibles à toutes les recherches.
[Le communiqué de presse de l’APHG sur le même sujet est publié infra.]

- Congrès de Tours (2012)
L’appel à communications pour le 43e Congrès de notre société qui se réunira à Tours du 31 mai au 3 juin 2012 sur le thème « Mesure et Histoire médiévale » a été adressé à tous les sociétaires. Il est désormais publié à l’adresse suivante
Les propositions de communications doivent être adressées par courriel au secrétariat avant le 15 avril 2011, délai de rigueur. Il en va de même pour les propositions de participation à l’atelier de doctorants.

POSTES

- Appels post-docs de l’ANR
Collaborations prévus par thématiques par pays
Appels à projets chaire d’excellence et retour post doctorants pour l’accueil de chercheurs travaillant à l’étranger

PUBLICATIONS

- René GERMAIN, Charroux, cité médiévale, cour carolingienne. La seigneurie et ses relations féodales, Chez l’auteur, le Colombier, 2 impasse des Sabouroux 03450 Vicq. Prix 25 € plus port.

- Julien LOISEAU, Reconstruire la Maison du sultan. Ruine et recomposition de l’ordre urbain au Caire (1350-1450), Le Caire, IFAO, Études urbaines 8, 2010. Catalogue

SOUSCRIPTIONS

- Tables du centenaire de la Revue du Nord (1910-2009) établies par Bernard DELMAIRE. 10 euros (port compris). Règlement à adresser à la Revue du Nord, Université Lille 3, BP 60149, 59653 Villeneuve d’Ascq cedex (avant le 30 avril 2011).

- Stéphane LEBECQ, Hommes, mers et terres du Nord au début du Moyen Âge ; vol. 1 : Peuples, cultures, territoires (368 pages) ; vol. 2, Centres, communications, échanges (336 pages). Presses Universitaires du Septentrion, rue du Barreau, BP 30199, 59654 Villeneuve d’Ascq cedex.
Souscription à 40 euros pour l’achat des deux volumes (franco de port pour la France) valable jusqu’au 15 avril 2011. Passée la date de souscription, chaque volume sera vendu au prix de 25 euros.
[Réunis en deux volumes, voici les principaux articles de recherche publiés par Stéphane Lebecq entre 1984 et 2010. Qu’ils s’intéressent aux rituels funéraires et au processus de christianisation des sociétés barbares, au paysage des contrées littorales ou au devenir des vielles cités, à l’émergence d’une nouvelle économie portuaire ou à la floraison monastique, aux communications terrestres ou aux mouvements de bateau, c’est toute l’histoire des mers du nord de l’Europe et de leurs régions riveraines qui est ici brassée, entre le déclin de l’Empire romain dont elles n’étaient qu’un horizon lointain et l’émergence de l’Occident médiéval dont elles sont devenues le centre.]

SÉMINAIRE

- Qu’est-ce qu’un peuple ? Entre archéologie, ethnologie et histoire
Université Toulouse Le Mirail / EHESS
Organisation : J.-P. Albert, P. Boissinot & C. Delaplace
Le mardi, de 10h30 à 12h30, Toulouse Le Mirail, Maison de la recherche - salle B431

RENCONTRES

- Le prince et les arts en France et en Italie, XIVe-XVIIIe siècle
Université de Limoges, le 8 mars 2011
Organisation : Susanna Caviglia

- Droit, écriture : construction de la souveraineté
Colloque international sur Philippe de Commynes
Orléans 17-18 mars 2011
Organisation : ANR Juslittera
Programme

- Hludowicus. La productivité d’une crise
Le règne de Louis le Pieux (814-840) et la transformation de l’Empire carolingien
Limoges, 17-19 mars 2010.
Programme

- La rencontre des civilisations autour du monde musulman (IIe-VIIIe siècles H) (VIIIe-XIVe siècles AD)
Lieu et date : Université Paris-Sorbonne Abou Dhabi, 9 et 10 mars 2011
Comité scientifique : Michel SOT, Jean-Pierre VAN STAEVELE et Dominique BARTHELEMY
Le colloque sera suivi d’une table ronde : La rencontre des civilisations autour du monde musulman et des Émirats arabes unis, hier, aujourd’hui, demain.
Argument et programme

- Écrire l’histoire des croisades (II) : La Monnaie au Proche-Orient médiéval : Numismatique et Histoire
Vendredi 18 mars 2011, 10 h- 17 h, Salle des conférences, 5e étage
Bibliothèque Universitaire, Université François-Rabelais à Tours
Contact : François Touati

- Prédications de l’Antiquité à l’époque moderne
Deuxième séance du cycle thématique 2010-2011
IRHT, 7 avril 2011
Informations

- Normes et anthropologie au Moyen Âge
Approches historiographiques et champs actuels de la recherche
Dijon, 13 et 14 mai 2011
Organisateurs : Jacques Chiffoleau (EHESS), Bruno Lemesle (Université de Bourgogne)
ARTEHIS (UMR 5594) - CNRS - Université de Bourgogne
CIHAM (UMR 5648) - CNRS - Université de Lyon 2- École des Hautes Études en sciences sociales-École Normale supérieure Lettres et sciences humaines - Universités d’Avignon et de Lyon 3
[Aujourd’hui, un grand nombre d’historiens du Moyen Âge inscrivent leurs travaux dans une démarche anthropologique. Lorsqu’ils se trouvent confrontés à la norme, ils sont amenés à rapprocher et à confronter deux champs, voire à les confondre, en postulant fréquemment la norme comme instrument régulateur de la société. Ainsi, sont-ils conduits à traduire une adéquation implicite entre l’une et l’autre. C’est ce rapprochement implicite, cette adéquation postulée, que ces rencontres convient à discuter, à un moment où les normes et la régulation sociale, souvent invoquées, se heurtent aux soubresauts de l’économie mondiale.]
Lien
Contacts : Jacques Chiffoleau & Bruno Lemesle

- The earl in medieval Britain (Jesus College, Oxford)
This September there will be a colloquium on the earl in medieval Britain at Jesus College, Oxford. The colloquium will be the first to examine and explore the office, personnel, and status of the earl in the medieval kingdoms of the British Isles. The line-up of speakers includes Stephen Baxter, James Bothwell, Paul Brand, Dauvit Broun, Michael Brown, David Crouch, Rosemary Horrox, Susan Johns, Simon Keynes, Richard Sharpe, Andrew Spencer, Alice Taylor, Nicholas Vincent, and Louise Wilkinson.
The colloquium will take place over two days, on Saturday, 10th September, and Sunday, 11th September, 2011.
The conference fee is £140 ; this will cover registration, lunch, and hot beverages. Accommodation for one night at Jesus College (if required) is £100, while the conference dinner is a further £50. Support for travel and expenses may be available for graduate students and post doctoral scholars not in full employment.
For further information, booking details, and costs, please contact Dr Hugh Doherty at Jesus College, Oxford (hugh.doherty history.ox.ac.uk).

APPELS A COMMUNICATIONS

- Résister à la justice dans l’Europe médiévale et moderne : entre affrontements et négociations
Bordeaux, 12-14 décembre 2011, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine
Colloque international organisé avec le soutien de la Région Aquitaine.
L’essor des procédures inquisitoires, des cours souveraines et des moyens coercitifs ont établi les XIIIe- XVIIIe siècles comme une époque de maturation des justices autoritaires et des rouages de
l’État justicier. Néanmoins, les sources attestent aussi la fragilité de ce processus, ainsi que l’intensité des oppositions qu’il rencontre. A l’occasion d’un colloque international qui aura lieu à Bordeaux les 12-14 décembre 2011, nous proposons de revoir la place de l’histoire de la justice, en particulier les triomphes apparents de la procédure inquisitoire et de l’enquête judiciaire, dans la genèse de l’État moderne. Nous appelons donc à contribution les travaux susceptibles de renseigner les mises à l’épreuve de la justice, saisie dans sa genèse médiévale et moderne.
Liens pour consulter le texte d’appel à contribution :
Criminocorpus
http://resister.sciencesconf.org/
Calenda
Les propositions sont a remettre avant le 30 avril 2011.
Contacts : Michelle Charageat & Pierre Pretou

CARMEN

Une page spéciale a été crée sur le site de la SHMESP pour accueillir les informations transmises par le réseau international CARMEN.
Sont en particulier présentées des informations concernant les divers dispositifs destinés à favoriser l’accueil d’étudiants et de jeunes chercheurs étrangers à l’Université de Poitiers et au CESCM en 2011.

VARIA

- Prix de thèse de la Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU)
La Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) lance en 2011 un concours de thèses ouvert aux jeunes docteurs en histoire urbaine. Par cette initiative, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs et à permettre une plus large diffusion de leurs travaux.
Le lauréat du concours sera récompensé par une somme de 2000 euros.
Le prix est ouvert aux docteurs ayant soutenu une thèse d’histoire urbaine rédigée en français entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2010. Les thèses d’habilitation à diriger des recherches et les thèses de l’École nationale des chartes ne seront pas retenues. Sont recevables toutes les thèses qui abordent le fait urbain dans son historicité, quelles que soient la période, la région et la discipline académique (histoire, droit, urbanisme, architecture, histoire de l’art...) concernées.
Pour s’inscrire, le docteur doit faire acte de candidature en envoyant à la SFHU, un dossier qui comprendra les éléments suivants :

  • le formulaire de candidature ci-joint dûment rempli (en version papier et électronique) ;
  • un résumé de la thèse entre 10 000 et 20 000 signes (en version papier et électronique) ;
  • un Curriculum Vitae (en version papier et électronique) ;
  • Deux exemplaires de la thèse au format pdf sur CD ou DVD

Le jury sera composé des membres du bureau de la SFHU. Il examinera l’ensemble des thèses recevables et pourra s’adjoindre des experts extérieurs, français et étrangers.
Les candidatures seront enregistrées entre le 1er mars et le 30 avril 2011 (le cachet de la poste faisant foi).
Les résultats seront proclamés en novembre 2011 au plus tard et le prix remis lors de l’AG annuelle et de la journée d’étude de la SFHU en janvier 2012.

- Communiqué de presse l’APHG contre la révocation arbitraire d’Isabelle Neuschwander
L’Association des Professeurs d’histoire et de Géographie (APHG ) a appris avec stupeur et indignation le renvoi brutal de Madame Isabelle Neuschwander, Directrice des Archives nationales. Nommée en 2007, elle avait en charge le projet du bâtiment de Pierrefitte, le déménagement des archives postérieures à 1789 sur ce site et l’organisation des espaces libérés au Marais.

Cette mesure arbitraire s’inscrit dans la volonté politique du Président de la République d’implanter sur le site historique du Marais une Maison de l’Histoire de France. Après avoir essuyé beaucoup de refus, ses promoteurs ont jeté leur dévolu sur les bâtiments des Archives Nationales pour y occuper des espaces libérés par le déménagement de Pierrefitte. Cette implantation vient contrecarrer le projet scientifique et culturel des Archives Nationales qui doivent installer au cœur du quadrilatère du Marais de nouvelles minutes notariales, déployer les documents médiévaux et développer les espaces d’exposition pour le public et les salles pédagogiques pour les scolaires.

Déjà réservés sur le projet initial de la Maison de l’histoire de France en raison de son instrumentalisation politique, l’APHG constate que la décision d’évincer la Directrice des Archives Nationales, actrice majeure de la rénovation des Archives Nationales, s’inscrit dans la logique qui a présidé au choix des Archives Nationales pour lieu de la Maison de l’Histoire de France : elle vient confirmer le soupçon qui pèse depuis le départ sur ce projet et le mépris dans lesquels sont tenus les arguments présentés par les acteurs professionnels des archives et de l’histoire.

L’APHG tient à exprimer à Isabelle Neuschwander toute sa reconnaissance pour le travail accompli et tout son soutien face à la sanction injuste qui la frappe. Celle-ci est d’autant plus infondée qu’Isabelle Neuschwander avait, par la qualité de son travail, su acquérir sur le personnel, la véritable autorité scientifique et humaine, dont on lui reproche de n’avoir pas fait preuve. Cette révocation est la marque d’un autoritarisme qui est l’exact contraire de l’autorité.

L’APHG renouvelle son opposition à l’implantation de la Maison de l’Histoire de France aux Archives Nationales, source de division et de confusion et propose son implantation ailleurs, en particulier à l’hôtel de la Marine, place de la Concorde, promis il y a peu à la curée des appétits commerciaux.

Paris, le 22 février 2011.

Pour l’APHG,
Bruno Benoit, Président de l’APHG Professeur des universités (IEP de Lyon)
Jacques Portes, Coprésident de l’APHG, Professeur des universités à Paris 8,
Jean-Marc Delaunay, Professeur des universités (Paris 3), membre du Conseil de gestion de l’APHG,
Dominique Julia, Directeur d’Etudes à l’EHESS et au CNRS,
Philippe Joutard, Recteur, Professeur des universités,
Michel Kaplan, Professeur des universités, membre du Conseil de Gestion de l’APHG ,
Béatrice Louapre-Sapir et Hubert Tison, secrétaires généraux de l’APHG .

- Archives nationales hongroises
As a lecturer in history at Carleton University and having conducted research in archives across North America and Europe, I would like to let the Royal Historical Society know of a deeply problematic piece of legislation currently in the works in Hungary, which would allow for the destruction of a significant portion of the country’s national archival heritage. In December 2010, Hungary’s parliamentary secretary for justice announced that his government believes that a democratic state cannot "preserve the immoral documents of an immoral regime." By November 2011, the Government of Hungary plans to introduce legislation that will permit the removal and destruction of Hungarian communist secret police, interior ministry and state security files currently held at the Historical Archives of Hungarian State Security in Budapest, and available to researchers, as well as to survivors and effected communities. The new law will allow survivors to remove original and irreplaceable files from the archives and do as they wish with them, including selling them or destroying them at home. As copies will not be kept of these original documents, researchers and future generations will no longer have access to tens of thousands of files. Additionally, the logistics of removing and scattering these documents is deeply flawed, considering that most of these files refer to groups of people, rather than just individuals, raising the question of who will be able to walk away with the original of any single document. As of this morning, 414 Canadian, American and European academics have signed the petition that I launched in an effort to convince the Government of Hungary to reconsider its decision which, I strongly believe, serves as a very dangerous precedent for all archives and all archivists.

I would like to invite members of the Royal Historical Society to sign the petition as well, and to also explore the website that I have created on this issue :
Website
Petition
Please also read my article in Toronto’s National Post newspaper on this issue, here

I do hope that your members will be able to support this very important initiative, as it is crucial for the Government of Hungary to see that historians and archivists in both Europe and North America and aroundthe world are concerned and paying attention to this issue. Should you be interested in receiving the Hungarian government’s perspective or comments, I would suggest that you contact the first secretary of the Embassy of the Republic of Hungary in Ottawa, Mr. Tamás Király, who is aware of the petition. Mr. Király’s e-mail address is : tkiraly kum.hu . I expect to submit a paper copy of this petition to the embassy by the end of the month. Thank you very much for your attention.

Sincerely, Christopher Adam, Lecturer, Department of History, Carleton University