Extrait d'enluminure

Lettre n°68 juillet-août 2013

VIE DE LA SOCIÉTÉ

C’est à l’automne prochain que le comité doit choisir les membres du bureau. Plusieurs membres du bureau actuel souhaitent ne pas se représenter :
Patrick Gilli, vice-président
Thierry Kouamé, responsable des Publications
Cédric Giraud, responsable adjoint des Publications
Aude Mairey, responsable de la communication numérique.
Par ailleurs, Noëlle Deflou-Leca, partie aux États Unis, ne fait plus partie du bureau de facto. Elle était adjointe du trésorier. Il faut un nouvel adjoint.
Nous faisons appel à des candidatures pour la réunion du comité et de l’AG d’automne prévue au samedi 19 octobre (lieu à préciser)
Il faudrait que le responsable des publications et son adjoint se présentent en « ticket » afin d’assurer leur travail commun.
Les candidatures devraient être posées avant le premier bureau d’automne, qui a lieu début septembre.

Rappel en ce qui concerne les nouveaux membres : en vertu de l’article 6 des statuts et de l’article 1 du règlement intérieur, il faut deux parrains et un CV avec lettre de motivation pour les nouveaux membres associés et associés temporaires. Les dossiers sont à envoyer impérativement avant le 1er septembre au secrétariat (par courrier ou par mail). Les maîtres de conférences, professeurs et chargés de recherche du CNRS élus sont inscrits automatiquement.

Une souscription sera lancée dans le courant du mois de septembre pour l’achat des actes du Congrès de Tours 2012, Mesure et histoire médiévale, le volume étant mis à disposition pour l’assemblée générale d’automne.

OFFRES DE POST DOCS, BOURSES ET POSTES A L’ÉTRANGER

- Casa de Velázquez : Chercheurs résidents 2014
La Casa de Velázquez propose un nouveau dispositif d’aide à la mobilité des chercheurs. Le dispositif s’adresse aux personnels titulaires des universités et des grands établissements de recherche français et étrangers. Date limite de dépôt des candidatures : le 4 octobre 2013.
Pour plus de détail, voir ici.

PARUTIONS

- Cl. Gauvard et A. Stella (dir.), Couples en justice, IVe-XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2013.

- P. Buresi et H. El Aallaoui, Gouverner l’Empire. La nomination des fonctionnaires provinciaux dans l’Empire almohade (Maghreb, 1224-1269), Madrid, Casa de Velázquez (Bibliothèque de la Casa de Velázquez, 60), 2013, 568p.

- Mathias Tranchant (dir.), Face aux risques maritimes. La pluriactivité et la mutualisation comme stratégies individuelles et collectives (XIIIe-XVIIIe siècle), Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 120, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013.

RENCONTRES

Nous rappelons aux collègues qui souhaitent faire part de la tenue d’un colloque de nous en avertir au moins deux mois avant la rencontre.

- Colloque Fribourgeois 2013 « Le portulan sacré. La géographie réligieuse de la navigation au Moyen Âge / Heilige Portulane. Die Sakralgeographie der Seefahrt im Mittelalter / The Holy Portolano. The Sacred Geography of Navigation in the Middle Ages »
Dates : 2-4 septembre 2013
Lieu : Université de Fribourg (Suisse)
Organisation : Institut d’études médiévales de l’Université de Fribourg (Suisse)
Contacts et renseignements : martin.rohde unifr.ch et www.mediaevum.unifr.ch

- Cultures littéraires et pratiques performatives à Arras et à la cour de Robert II d’Artois (seconde moitié du XIIIe siècle)
Vendredi 6 septembre 2013, 9h30-18h, Université Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier, salle G647
Journée d’étude organisée par Marie Bouhaïk-Gironès et Xavier Hélary,
Programme
Informations et inscription

- Routiers et les mercenaires pendant la guerre de Cent ans
13 et 14 septembre
UMR Ausonius de Bordeaux
Parmi les participants : Philippe Contamine, Anne Curry, Michael Jones, Kenneth Fowler, Armand Jamme, Germain Butaud, Werner Paravicini, Bertrand Schnerb, Françoise Lainé, Pierre Prétou, Justine Firnhaber-Baker, Loïc Cazaux, Nicolas Savy, Kelly DeVries, William P. Caferro et Guilhem Pépin.
La réunion se tiendra au château de Berbiguières (dép. Dordogne, Périgord, près de Sarlat).
Contacter Guilhem Pépin à ce courriel

- Les mentions de chancellerie : entre technique administrative et savoir de gouvernement (Moyen Âge - temps modernes)
Dates : 23 et 24 septembre 2013
Lieux : École nationale des chartes, 19 rue de la Sorbonne, Paris 5e (le 23 septembre) ; Archives nationales, hôtel de Soubise, 60 rue des Francs-Bourgeois, Paris 3e (le 24 septembre).
Argumentaire résumé : Les mentions de chancellerie sont de brèves notes portées au bas des actes de chancellerie médiévaux par les différents services en charge de leur élaboration. Il s’agit là d’une technique de gestion de l’écrit qui recèle des enjeux pratiques et symboliques, que le présent colloque entend explorer dans une perspective comparée, en diachronie et en synchronie. On vise en particulier à définir les conditions dans lesquelles s’est constituée cette technique administrative, en étudiant sa genèse, sa diffusion et son érection en savoir, ainsi que les compétences individuelles mises en jeu par ces phénomènes. Il s’agira également d’explorer la transformation progressive de cette technique en un outil par lequel l’autorité émettrice représente son pouvoir, et de déterminer les modalités d’une transformation qui a conduit les mentions de chancellerie à devenir un enjeu politique.
Organisation : Centre Jean-Mabillon (École des chartes), Archives nationales et LAMOP.
Coordination : Olivier Canteaut
Programme.

- 35e Journées Internationales d’histoire de Flaran
Le cimetière au village dans l’Europe médiévale et moderne
Dates : 11 et 12 octobre 2013
Abbaye de Flaran, 32 310 - Valence-sur-Baïse
Responsable scientifique : Cécile Treffort (Université de Poitiers)
Responsable administratif et contact : Jean-Loup Abbé
Universités organisatrices : Toulouse II, Bordeaux III, Pau et les Pays de l’Adour.

- « La dame de cœur ». Patronage et mécénat religieux des femmes de pouvoir en Europe XIVe-XVIIe siècle, colloque international
Dates : les jeudi 10, vendredi 11 et samedi 12 octobre 2013
Lieux : Paris-13, Sorbonne-Paris-Cité (Villetaneuse) et Paris (EHESS)
Organisation : Murielle Gaude-Ferragu (Paris-13) et Cécile Vincent-Cassy (Paris-13)

- Bâtards et bâtardises dans les sociétés européennes. Normes, pratiques et représentations de la filiation illégitime. Moyen Âge - Époque moderne, colloque international
Dates : 10-11 et 12 octobre 2013
Lieu : Université d’Angers
Organisation : Carole Avignon
Inscription obligatoire avant le 30 septembre 2013 ici
Programme et renseignements

- La Provence, terre de cathédrales. 57e congrès de la fédération historique de Provence
Dates : 18 et 19 octobre 2013
Lieu : Centre Cormier du couvent des Dominicains, salle de conférences - 35 rue Edmond Rostand 
Marseille, France (13006)
Programme
Contacts : Thierry Pecout, Yann Codou.

- Saints et Barbares. Formation et variantes d’un thème hagiographique
Date : 22 novembre 2013
Lieu : Université de Poitiers, CESCM, salle Crozet
Organisation : Edina Bozoky
Intervenants : Alain Dierkens, Sylvie Joye, Klaus Krönert, Alban Gautier, Thomas Granier, Geneviève Bührer-Thierry, François de Vriendt, Stéphane Coviaux, Edina Bozoky
Renseignements et inscriptions

- LLEIDA 2013 : Congress about Identities
The Institute for Research on Identities and Society (IRIS) from Universitat de Lleida, organizes the fourth edition of International Conferences around Identity. This year will be held at Rectorat Building, Universitat de Lleida, on 13th, 14th, and 15th November 2013.
As every year, the Conference will be leaded by the most relevant experts on the proposed subject and with variety of points of view. The current conference will focus on the Conditioned Identities. Wished-for and unwished-for identities.
Our strand "Solidary and Identity groups throughout history" will be represented by John Tolan (Université de Nantes) and Sergiu Miscoiu (Universitatea Babes-Bolyai, Cluj-Napoca).
In this edition, researchers can present a free paper by a call for papers. We would appreciate the dissemination of this event to anyone you consider appropriate.

Contacts et renseignements. If you need more information or have any doubt, don’t hesitate to contact us here.

APPELS A CONTRIBUTIONS

Journées d’étude de la SFHU. Les zones portuaires : aménagements, réaménagements, réhabilitations de l’Antiquité à nos jours
Les journées d’étude de la SFHU (Société française d’histoire urbaine) se tiendront les 16 et 17 janvier 2014, à l’université de Caen Basse-Normandie et sont organisées en collaboration avec le Centre de Recherche d’Histoire quantitative (UMR 6583 CNRS/UCBN).
La thématique retenue cette année invite à réfléchir aux liens entre les installations portuaires et la ville. Port au cœur de la ville, existence d’avant-ports dissociés de l’espace urbain, les schémas et leurs évolutions sont multiples depuis les époques anciennes et les mutations des espaces portuaires nombreuses. Cette thématique, conçue dans une perspective chronologique et géographique large, trouve un écho particulier dans les territoires de l’ouest de la France, et spécialement de Normandie, où les questions de rapports entre les espaces portuaires et le tissu urbain ont orienté les politiques d’aménagement.
Comment ces évolutions se traduisent-elles dans l’espace des ports et dans le rapport des zones portuaires avec l’espace urbain ? Qui sont les acteurs du déplacement et quels sont les intérêts en jeu ? La comparaison internationale sera vivement souhaitée. Les aspects sociaux de la requalification ne seront pas oubliés.
Comité scientifique : Natacha Coquery (université Lumière Lyon 2), Laurent Coudroy de Lille (université Paris-Est Créteil), Stéphane Frioux (université Lumière Lyon 2), Jean-Pierre Guilhembet (université Paris-Diderot-Paris 7), Laurence Jean-Marie (université Caen Basse-Normandie), Jean-Louis Lenhof (université Caen Basse-Normandie), Denis Menjot (université Lumière Lyon 2), Laurence Montel (université Caen Basse-Normandie), Thibault Tellier (université Lille 3).
Les propositions de communication devront parvenir avant le 15 septembre 2013 et sont à adresser à Laurence Jean-Marie.

- 7e Congrès International de Latin Médiéval : « Le sens du temps ». 

Dates : 10-13 septembre 2014
Lieu : Lyon, École normale Supérieure

Le Moyen Âge (de 500 à 1500 environ) a vu se transformer la perception du temps, passant d’un temps rythmé par la longueur des jours selon les saisons aux décomptes plus précis des premières horloges. Mais l’évolution de la perception du temps influe sur de nombreux aspects de la vie intellectuelle et culturelle, pour lesquels diverses pistes, non exclusives, sont envisageables : aspects philosophiques (éternité ou finitude du monde, futurs contingents, mémoire) ; aspects théologiques (temporalité du monde et de l’homme, extratemporalité divine) ; aspects calendaires (liturgie et comput) ; aspects historiques (chronologie, sens de l’évolution et anachronisme) ; aspects grammaticaux qui témoignent de l’évolution des approches du temps ; aspects littéraires (modes narratifs, temps romanesque, rejet ou assimilation de la tradition, querelle des anciens et des modernes).

Les organisateurs désignés par l’International Medieval Latin Committee sont Jean-Yves Tilliette (Université de Genève) et Pascale Bourgain (Ecole nationale des Chartes), 
pour le Comité International du Latin Médiéval, 
ainsi que Anne-Marie Turcan (École Pratique des Hautes Études, IVe section, Paris).
Les congrès ont lieu tous les quatre ou cinq ans. Les congrès précédents ont eu lieu à Heidelberg (1988), Florence (1993), Cambridge (1998), Santiago de Compostela (2002), Toronto (2006), Napoli/Benevento (2010).
Les étudiants gradués travaillant dans ce domaine ou dans des domaines 
connexes sont particulièrement encouragés à soumettre des propositions. 
Les communications (en anglais, français, allemand, italien, espagnol, 
ou latin) ne devront pas excéder 20-25 minutes. Des versions plus longues 
pourront être soumises en vue de publication. 
Veuillez faire parvenir dès à présent (de préférence 
par courriel) le titre de votre communication, et au plus tard le 15 février 2014 un résumé de 250 
mots environ, dans la langue où sera prononcée la communication, ici 
ou à Pascale Bourgain, École des chartes, 19 rue de la Sorbonne, F-75005 Paris ou à Jean-Yves Tilliette
 Université de Genève, CH
.
Date limite : 15 septembre 2013.

- Leeds 2014, International Medieval Congress
Thème : « Empire »
Date : 7-10 Juillet 2014
Date limite proposition communication : 31 août 2013
Date limite proposition session : 30 septembre 2013
Renseignements
Dernière Newsletter de l’IMC

VARIA

Situation du Centre de médiévistique Jean-Schneider, Équipe de recherche labellisée CNRS-Université de Lorraine (Nancy)
(Texte d’I. Draelants)

Au 31 décembre prochain, par décision de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, le Centre de médiévistique Jean-Schneider (CMJS) perdra sa tutelle CNRS, évé́nement institutionnel qu’il paraît utile d’expliquer à la communauté́ des médiévistes français et de placer dans le paysage de la recherche sur le Moyen Âge. Ce résumé de la situation permettra aussi de situer dans l’avenir les personnes, les projets et les ressources du CMJS, quelle que soit leur redirection après ce changement qui ne modifie pas les travaux et recherches en cours.
En dépit de l’évaluation très positive du laboratoire (A+) à la suite de la visite de l’AERES en 2011, la décision du CNRS, ne souhaitant plus maintenir une équipe d’érudition médiéviste à Nancy, est le résultat de l’application d’une « politique de site » qui, dans la ligne du « Plan campus » et des « Investissements d’avenir » lancés par le gouvernement précédent, resserre le maillage du territoire français en matière de centres de recherche, ce qui permet de concentrer les « indicateurs » de résultats, si importants pour le classement de la recherche française.
Une lettre de Patrice Bourdelais, directeur de l’INSHS, datée du 20 décembre 2012, a officialisé la mise en FRE (« fédération de recherche en évolution ») du laboratoire pour un an, jusque fin 2013. Le laboratoire fermera donc administrativement ses portes le 31 décembre prochain.
Le CMJS, est depuis le 1er janvier 2009 une « équipe de recherche labellisée » (ERL) à double tutelle CNRS-Université, dirigée par Isabelle Draelants et destinée, au bout de 4 ans, à voir son statut modifié ; elle a succédé fin 2008, suite à l’évaluation quadriennale, à l’Unité mixte de recherche (UMR) 7002 « Moyen Âge », dont les effectifs de médiévistes avaient été répartis alors entre trois laboratoires, à savoir le CMJS, le CRULH (Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire) et l’HISCANT-MA (Histoire antique). Schématiquement, on peut dire que le CMJS reprenait en 2009 le périmètre de l’ARTeM-Atelier de recherche sur les textes médiévaux (qui était auparavant l’une des équipes de l’UMR 7002), en y ajoutant la composante de musicologie historique. L’ARTeM, fondé par le Doyen Jean Schneider, existait depuis la fin des années 1970 et comptait deux ateliers qui existent toujours dans le CMJS actuel, dont ils forment les deux axes principaux : l’Atelier Vincent de Beauvais (Encyclopédisme et transmission des connaissances) et l’Atelier diplomatique (Chartes et archives), que le Professeur Michel Parisse en particulier a fait rayonner. Ces éléments sont détaillés sur le site Web du laboratoire.
Suite à la décision du CNRS de l’automne dernier, les membres du laboratoire et l’Université de Lorraine n’ont pas désiré que le CMJS devienne une équipe d’accueil universitaire indépendante. L’InSHS a de son côté incité son personnel à rejoindre des laboratoires CNRS existants de manière à regrouper les équipes qu’il soutient en France. De commun accord avec l’Université, le conseil de laboratoire a décidé que les deux ateliers principaux (Atelier diplomatique - Atelier Vincent de Beauvais) et la Musicologie historique migreraient dans d’autres équipes au 1er janvier 2014, comme on l’explique ci-dessous. Les membres associés actifs pourront les suivre dans leurs migrations respectives.

- Le devenir de l’Atelier diplomatique

Les membres universitaires (professeurs, maîtres de conférences, ingénieurs, techniciens), du laboratoire ainsi que les recherches et projets dont ils s’occupent, trouveront leur place dans une équipe d’accueil de l’Université de Lorraine, le CRUHL. Ils s’y regrouperont pour la plupart autour de l’Atelier diplomatique conservé. Le CRUHL a modifié à cet effet ses statuts pour le prochain quadriennal.
Christelle Balouzat-Loubet, recrutée comme MCF en sept. 2011, a pour domaine de spécialité l’histoire politique des femmes, les comptabilités médiévales, mais aussi la diplomatique. Elle a repris la responsabilité scientifique de l’Atelier diplomatique. Isabelle Guyot-Bachy, professeur recruté à la même date, avait inscrit ses travaux sur l’historiographie médiévale (chronistique) dans l’Atelier Vincent de Beauvais à son arrivée, mais a peu a peu développé un programme sur l’histoire lorraine lui permettant de rejoindre l’Atelier diplomatique et de prévoir, en binôme avec Chr. Loubet, un travail d’envergure fondé sur les recherches menées dans l’Atelier.
Les travaux de l’Atelier diplomatique bénéficient des compétences de Michèle Courtois, IE CNRS, qui passera à la retraite en octobre prochain, et de deux ingénieurs d’études, tous deux docteurs en histoire : Jean-Christophe Blanchard, titulaire d’une thèse spécialisée en héraldique lorraine depuis 2003 ; Jean-Baptiste Renault, qui soutiendra sa thèse de doctorat sur les chartes de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille en septembre 2013.
Par ailleurs, Cédric Giraud, MCF et IUF junior dont les travaux se situent en histoire intellectuelle bien qu’il ait, avant l’arrivée de Ch. Loubet, assuré la responsabilité de l’axe diplomatique, rejoindra l’axe du CRULH portant sur l’histoire culturelle.

Les programmes en cours dans l’Atelier diplomatique sont les suivants :

  • Programme « Chartes originales 1120-1220 » : il s’agit d’une deuxième phase chronologique succédant au programme « Chartes originales antérieures à 1120 » commencé dans les années 1970 par l’ARTeM. Ch. LOUBET a repris la coordination de ce programme auquel travaille principalement Jean-Baptiste Renault, ingénieur d’études en analyse de sources, depuis son recrutement il y a 9 ans. Ce programme a abouti à la mise en ligne d’une base de données sur le portail TELMA de l’IRHT. Cette nouvelle phase, couvrant la riche période 1120-1220, a commencé en 2010 et a bénéficié du soutien financier de l’Université et de la Région, de l’aide des membres associés actifs, ainsi que d’un post-doctorat d’un an (T. Salemme). La phase lorraine a eu la priorité, pour couvrir en premier lieur les dépôts d’archives de Meuse et de Meurthe-et-Moselle. La mise en ligne des premiers résultats, toujours sous la forme d’une base de données hébergée via TELMA, devrait intervenir à l’automne 2013. Le projet bénéficie d’un partenariat avec le programme ANR CHARCIS (Chartes cisterciennes, 2013-2016, porté par B.-M. TOCK, Pr. à Strasbourg) grâce auquel il recrutera un post-doctorant à partir d’octobre 2013. Toujours en lien avec ce programme « Originaux », un colloque international sur la diplomatique pontificale aura lieu en décembre 2013 à Nancy (org. J.-B. Renault et T. Salemme, en collab. avec les Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur).
  • Le programme EVADULOR (État virtuel des archives lorraines à l’époque du duc René II) est mené depuis plus de 4 ans. Il a été porté par H. Schneider, MCF à la retraite depuis sept. 2011, puis coordonné par Chr. Loubet. Les travaux de ce programme ont été effectués en grande partie par Jean-Chr. Blanchard, avec l’aide de J.-Daniel Mougeot, sous contrat. A ce programme est lié le site web Cartul@arium, porté par H. Schneider, élaboré par J.-D. Mougeot et M. L’Etang. Ce site, hébergé à la MSH Lorraine, porte sur la terminologie des documents diplomatiques lorrains en langue allemande. Ce site a reçu de l’UGR (Université Grande Région) un prix de 25000 euros.
  • Porté par I. Guyot-Bachy et Chr. Loubet, un nouveau programme prend la suite d’EVADULOR en élargissant sa fourchette chronologique et sa problématique historique. Intitulé « De la Lorraine des seigneuries à la principauté lorraine (XIIIe-XVIe s.). Écrire, compter, communiquer pour construire l’État entre Regnum et Imperium » (PRINCILOR). Il concerne l’histoire politique de la Lorraine médiévale jusqu’au XVIe siècle, à partir de ses archives administratives, juridiques et comptables (voir ici). Il est soutenu par l’université de Lorraine.

- Le devenir de l’Atelier Vincent de Beauvais

L’autre composante principale du laboratoire, à savoir l’Atelier Vincent de Beauvais (Encyclopédisme et transmission des connaissances), se déplace à l’IRHT avec Isabelle Draelants, directrice de recherche au CNRS. L’Atelier VdB a été fondé par le Doyen Jean Schneider à la fin des années 1970 et longtemps animé par Monique Paulmier-Foucart avant qu’I. Draelants en prenne la responsabilité en 2003. Spécialisé dans l’étude de l’encyclopédisme et l’histoire des textes de philosophie naturelle, l’Atelier a toujours compté peu de membres permanents mais a accueilli de nombreux post-doctorants étrangers et des chercheurs sous contrats recrutés grâce à des financements de recherche sur projets. Parmi ces jeunes chercheurs, certains sont retournés dans leur pays, d’autres ont trouvé des contrats temporaires, notamment dans le cadre du programme Equipex Biblissima, comme Eduard Frunzeanu ou Emmanuelle Kuhry, d’autres comme Iolanda Ventura sont devenus titulaires d’une chaire mixte CNRS-Université reliée elle aussi à l’IRHT. Deux enseignants-chercheurs qui avaient rejoint récemment l’Atelier VdB, Isabelle Guyot-Bachy, PR, et Cédric Giraud, MCF, rejoignent l’équipe d’accueil universitaire du CRULH ; quant à Marie- Christine Duchenne, Ingénieur d’études, elle rejoint à Nancy le laboratoire mixte d’Histoire et de philosophie des sciences (Archives Poincaré, section 35) avant son passage à la retraite fin 2015.
Le transfert de l’Atelier Vincent de Beauvais à l’IRHT touche à divers aspects, outre les dossiers matériels de recherche :

  • En lien avec les recherches sur l’encyclopédisme médiéval, l’Atelier Vincent de Beauvais mène un programme porté par I. Draelants, nommé SOURCENCYME : Sources des encyclopédies médiévales, (description initiale : http://medievistique.univ-lorraine.fr/contentId%3D7846). Ce projet de corpus annoté des encyclopédies médiévales latines a été financé par l’ANR et la MSH Lorraine depuis 2007 et mené en partenariat avec des philologues des Universités de Caen Basse- Normandie et de Nice et des informaticiens de l’ATILF à Nancy. Ce corpus et ses métadonnées d’identifications de sources et de notes sur la transmission de celles-ci, ainsi que l’interface de recherche qui l’accompagne (actuellement en intranet) doivent être réimplantés en vue de la construction du site public prévu. Ce sera le cas soit à l’IRHT, soit (avec une fenêtre vers l’IRHT) au Pôle numérique de l’Université de Caen Basse-Normandie, partenaire du programme SOURCENCYME depuis l’origine. Par ailleurs, une collaboration est initiée avec le Max-Planck Institut für Wissenschaftsgeschichte de Berlin pour la mise en ligne des textes encyclopédiques (sans l’interface de travail ni les annotations d’identification et de transmission) sur l’infrastructure ECHO (European Cultural Heritage Online).
  • L’Atelier publie également une revue en ligne dotée d’un comité de rédaction international, et portant sur la philosophie naturelle et la littérature didactique médiévale : Spicae, Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais.
  • Le site web contenant l’historique des travaux et la description des travaux en cours migrera également.

Pour l’affectation du chargé de recherche musicologue Christian Meyer (section 35), plusieurs options sont en attente. Les très riches bases de données de manuscrits notés, actuellement accessibles sur le site du laboratoire, sont en cours de standardisation avec l’aide de Sh. Nishimagi (associé), de pair avec le travail de recensement de manuscrits musicaux fait par Michael Bernhard à la Bayerische Akademie der Wissenschaften, pour être mis à disposition sur le site en ligne de BREPOLiS au cours de 2014.

Quant à la collection ARTEM – Atelier de recherche sur les textes médiévaux, d’orientation principalement diplomatique et publiée depuis 1995 chez Brepols (5 volumes paraissent en 2013), elle ne sera plus statutairement rattachée au CMJS mais directement à l’Université de Lorraine, tout en restant liée aux membres de l’Atelier diplomatique qui continuent à mener leurs recherches à Nancy. Ses statuts et le contrat de direction ont été modifiés de manière à ne plus se référer désormais au CNRS et à reposer sur un comité de rédaction international qui prendra effet au 1er janvier 2014 (voir ici).