Extrait d'enluminure

Message de la Présidente de la 21e section du CNU

Madame Sylvie Pittia, présidente de la 21e section du CNU transmet la note
de la DGRH précisant les conditions respectives de promouvabilité pour les
PR et les MCF
, à propos de la campagne d’avancement de grade qui est en
cours, campagne dont la clôture approche :

"Le département de conseil et d’appui aux instances nationales a été
sollicité par certaines sections pour connaître les raisons pour lesquelles
les dispositions qui permettent aux professeurs des universités promouvables
au 31 décembre 2014 de participer à la campagne de promotion de grade 2014
ne sont pas applicables aux maîtres de conférences :
En l’état actuel de la réglementation, les dispositions prévues par
l’article 56 du décret du 6 juin 1984 diffèrent de celles prévues par
l’article 40-1 qui concernent les maîtres de conférences. Pour ces derniers
il est expressément prévu que la liste des promouvables est fixée à la même
date que celle fixant le taux de promotion qui est fixé au 31 décembre de
l’année N- 1. Une mise en cohérence de la situation des MCF avec celles des
PR est prévue par la modification du décret du 6 juin 1984, actuellement en
cours d’examen.
Toutefois, ces nouvelles dispositions ne seront pas applicables avant la
campagne 2015. "

Dominique Courbon
Chef du Département de conseil et d’appui
aux instances nationales
Sous-direction du pilotage du recrutement
et de la gestion des enseignants-chercheurs
Service des personnels enseignants
de l’enseignement supérieur et de la recherche

Sylvie Pittia, présidente de la 21e section du CNU, renouvelle le souhait que la SOPHAU et la SHMESP puissent relayer trois constatations établies lors la précédente session de gestion des carrières, et qui avaient déjà été exposées lors du congrès de mai de la SOPHAU.

- 1) pour les promotions à la Hors Classe des MCF, le trop faible nombre de candidatures est constaté (20% des promouvables seulement se portent candidats). La 21e section invite notamment les collègues MCF ayant atteint les 9e et 8e échelons à profiter du contingent de promotions exceptionnellement favorable aux MCF CN.
- 2) pour les promotions de PR, il y a en revanche pénurie de moyens pour promouvoir les collègues. En dépit de cela, il a été constaté un nombre très faible de candidatures de femmes alors que la démographie du corps des PR n’implique pas un tel déséquilibre. La section invite notamment les promouvables PR1 vers EX1 ou promouvables EX1 vers EX2 à se porter candidates.
- 3) la section dispose pour 2014 d’un contingent de 5 semestres CRCT (congé pour recherche ou conversion thématique). Dans ce contexte très tendu, seuls les dossiers suffisamment muris ont quelque chance d’aboutir. Les candidats doivent se garder d’une certaine hâte dans la rédaction du dossier et tenir compte des caractères spécifiques du CRCT. Il faut éviter de couper-coller des projets élaborés pour d’autres instances (délégation CNRS, IUF, …), qui s’inscrivent dans une autre temporalité.