Extrait d'enluminure

Lettre de la SHMESP n°80 (Novembre/Décembre 2014)

OFFRES DE POST DOCS, BOURSES ET POSTES A L’ÉTRANGER

Recrutement des membres à l’École des hautes études hispaniques et ibériques pour l’année 2015-2016

Les dossiers doivent être envoyés avant le lundi 19 janvier 2015 à 23h59.

Site

SOUTENANCES DE THÈSES ET HDR

Pierre-Henri Guittonneau a soutenu sa thèse dont l’intitulé est « Entour Paris ». Une capitale et ses petites villes sur l’eau au xve siècle. La soutenance a eu lieu le 15 novembre 2014, devant un jury composé de M. Marc Boone, Professeur, Université de Gand, Mme Élisabeth Crouzet-Pavan, Professeur. Directrice de la thèse. Université Paris-Sorbonne, M. Thierry Dutour, Maître de conférence (HDR). Université Paris-Sorbonne, Mme Frédérique Lachaud, Professeur. Université de Lorraine (Metz), Mme Élisabeth Lalou, Professeur. Université de Rouen, M. Andreas Sohn, Professeur. Université Paris XIII

Warren Pezé a soutenu le 3 décembre à 14 heures, Université Paris 1, en salle 216, Centre Panthéon une thèse intitulée Le virus de l’erreur. Essai d’histoire sociale sur la controverse prédestinatienne à l’époque carolingienne devant un jury composé de M. François Bougard, Mme Geneviève Bührer-Thierry, Mme Mayke de Jong, M. Dominique Iogna-Prat, Mme Régine Le Jan, directrice, M. Steffen Patzold.

Nicolas Perreaux a soutenu sa thèse dont l’intitulé est L’écriture du monde. Dynamique, perception, catégorisation du mundus au Moyen Âge (VIIe-XIIIe siècles). Recherches à partir des bases de données numérisées. La soutenance aura lieu le jeudi 4 décembre 2014, à 14h00, en amphithéâtre Eicher, au pôle AAFE de l’Université de Bourgogne (Dijon), devant un jury composé de F. Bougard, A. Guerreau, M. Lauwers, E. Magnani et D. Russo (directeur).

Ilaria Taddei a soutenu son Habilitation à diriger des recherches le 5 décembre 2014 à 14h à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), Maison de la Recherche, 28 rue Serpente 75006 Paris, Salle D035. Son titre en est : De la jeunesse à la prudence. Société, politique et culture dans l’Italie médiévale (XIIIe-XVe siècle). Le mémoire inédit s’intitule La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages. Le jury est composé de : Madame Élisabeth Crouzet-Pavan, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne, Paris IV, Monsieur Enrico Artifoni, Professeur à l’Università degli Studi di Torino, Monsieur Jean-Louis Gaulin, Professeur à l’Université Lumière - Lyon II, Monsieur Patrick Gilli, Professeur à l’Université Paul Valéry – Montpellier, Monsieur Jean-Claude Maire Vigueur, Professeur à l’Università degli Studi Roma Tre, Monsieur Agostino Paravicini Bagliani, Professeur à l’Université de Lausanne

Marion Chaigne-Legouy a soutenu sa thèse dont l’intitulé est Femmes au "cœur d’homme" ou pouvoir au féminin ? Les duchesses de la seconde Maison d’Anjou (1360-1481). Elle aura lieu le lundi 8 décembre 2014 à partir de 14 heures, dans la salle D 035 de la Maison de la Recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris). Le jury est composé de Mme Élisabeth Crouzet-Pavan (Professeur à l’Université Paris-Sorbonne, directrice de recherche), M. Michel Hébert (Professeur à l’Université du Québec à Montréal), Mme Frédérique Lachaud (Professeur à l’Université de Lorraine), M. Didier Lett (Professeur à l’Université Paris-Diderot, président du jury), M. Jean-Michel Matz (Professeur à l’Université d’Angers), M. Jacques Paviot (Professeur à l’Université Paris-Est Créteil).

Gaël Chenard, conservateur des archives départementales des Hautes-Alpes, soutiendra sa thèse le 10 décembre 2014. Elle s’intitule L’administration d’Alphonse de Poitiers (codirecteurs : Martin Aurell, Université de Poitiers, et Olivier Guyotjeannin, Ecole des Chartes). Jury : Elisabeth Lalou, Université de Rouen, Nicholas Vincent, University of East Anglia, Olivier Mattéoni, Université de Paris I.

Charles Mériaux soutiendra son dossier d’habilitation à diriger des recherches (HDR) intitulé : Église et société dans le monde franc (VIe – XIe siècle) constitué d’un recueil d’articles : Hagiographie, espace et société en Gaule du Nord, (VIe – XIe siècle) ; et d’un mémoire de recherche inédit intitulé « Boni agricolae in agro Domini ». Prêtres et société à l’époque carolingienne (VIIIe - Xe siècle) devant un jury composé de : Michèle Gaillard, professeur à l’Université Lille 3 (garant) ; Patrick Henriet, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, IVe section ; Régine Le Jan, professeur émérite à l’Université Paris 1 ; Stéphane Lebecq, professeur émérite à l’Université Lille 3 ; Steffen Patzold, professeur à l’Université de Tübingen, Allemagne ; Catherine Vincent, professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre. La soutenance se déroulera le samedi 13 décembre 2014 à 13h30, à l’Université Lille 3, dans la salle de séminaire de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (A1.152).

Paola Corti, assistante à l’Université de Viña del Mar (Chili), soutiendra sa thèse le 15 décembre 2014. Elle s’intitule Le livre d’heures de Catherine de Clèves, duchesse de Gueldre et Juliers, comtesse de Zutphen (codirection : Martin Aurell, Université de Poitiers, et Anne-Marie Legaré, Université de Lille III). Jury : Françoise Autrand, ENS-Ulm, Wim Blockmans, Université de Leiden, Josefina Planas, Université de Lleida.

José de Toro, assistant à l’Université de la ville de Concepción (Chili), soutiendra sa thèse le 19 décembre 2014. Elle s’intitule L’Orient antique dans l’historiographie du XIIe siècle. Jury : Martin Aurell, Université de Poitiers, directeur, Patrick Gautier Dalché, EPHE, Jean-Marie Moeglin, Université de Paris IV, Mireille Chazan, Université de Metz, Catherine Gaullier-Bougassas, Université de Lille III.

PARUTIONS

J.-L. Biget (dir.), Inquisition et société en pays d’Oc (XIIIe et XIVe siècles), Privat et Centre historique de Fanjeaux, Toulouse, 2014 (Collection d’histoire religieuse du Languedoc au Moyen Âge, n° 2)

B. Bove et C. Gauvard (dir.), Le Paris du Moyen Age, Paris, Belin, 2014

Jean-Claude Caron, Laurent Lamoine et Natividad Planas(dir.), Entre traces mémorielles et marques corporelles. Regards sur l’ennemi de l’Antiquité à nos jours, Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2014.

D. Carraz (dir.), Les Ordres militaires dans la ville médiévale (1100-1350), Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2014.

D. Carraz (dir.), Les Établissements hospitaliers dans le Massif central et ses périphéries au Moyen Âge, Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2014.

Il capitolare degli ufficiali al frumento di Venezia (sec. XIV), Rome-Venise, Fabien Faugeron (éd.), Viella, 2013 (Comitato per la pubblicazione delle fonti relative alla storia di Venezia. Fonti per la storia di Venezia Sezione I – Archivi pubblici).

Fabien Faugeron, Nourrir la ville. Ravitaillement, marchés et métiers de l’alimentation à Venise dans les derniers siècles du Moyen Âge, Rome, École Française de Rome, 2014 (Bibliothèque des Écoles Françaises d’Athènes et de Rome, fasc. 362)

Benoît Garnot et Bruno Lemesle (dir.) La justice entre droit et conscience du XIIIe au XVIIIe siècle, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2014.

G. Jehel, Les Angevins de Naples, une dynastie européenne, Ellipses, 2014.

Claire Judde de Larivière, La révolte des boules de neige. Murano face à Venise, 1511, Paris, Fayard, 2014.

Véronique Lamazou-Duplan (dir.), Signé Fébus, comte de Foix, prince de Béarn. Marques personnelles, écrits et pouvoir autour de Gaston Fébus, coédition Université de Pau / Somogy, 2014.

Hervé Mouillebouche, Delphine Gautier (dir.), L’eau dans le château, Actes du troisième colloque international au château de Bellecroix, 18-20 octobre 2013. Chagny : Centre de Castellologie de Bourgogne, 2014.

Découper le temps. Actualité de la périodisation en histoire (dir. S. Gibert, J. Le Bihan, F. Mazel), n°17 de la revue Atala. Culture et sciences humaines (nov. 2014), qui comporte plusieurs articles concernant le Moyen Age (H. Inglebert, F. Mazel, P. Hamon, J.-L. Biget, P. Boucheron), ainsi que les premiers résultats d’une enquête sur le poids des périodes canoniques chez les enseignants-chercheurs français à laquelle ont contribué de nombreux membres de la société (celles et ceux qui travaillent à cheval sur la coupure canonique entre Antiquité et Moyen Âge ou entre Moyen Âge et Temps modernes). Voici le lien vers la présentation en ligne et les modalités d’acquisition

Volume d’Hommage à Bernhard Blumenkranz , "Hors Série" de la revue Tsafon.

Provence Historique. Hommage à Jean-Paul Boyer , fasc. 256, 2014, sortie prévue en décembre 2014 : la souscription au tarif préférentiel de 30 € frais de port inclus est ouverte jusqu’au 15 janvier 2015.

L’Abbaye de Saint-Maurice d’Agaune 515-2015

Vol. 1 : Histoire et archéologie, sous la direction de Bernard Andenmatten (Université de Lausanne) et Laurent Ripart (Université de Savoie – Mont-Blanc), 500 p.

Vol. 2 : Le Trésor, sous la direction de Pierre Alain Mariaux (Université de Neuchâtel), 300 p.

Ces ouvrages, à paraître en avril 2015, sont en souscription à l’abbaye de Saint-Maurice jusqu’à Noël 2014 au prix de CHF 120.- (ensuite CHF 150.-). Pour télécharger le bon de souscription

RENCONTRES

Nous rappelons aux collègues qui souhaitent faire part de la tenue d’un colloque de nous en avertir au moins deux mois avant la rencontre. Seuls les séminaires qui nous sont signalés sont intégrés à la lettre. Nous vous demandons également de privilégier l’envoi de document en format Word ou Open Office plutôt qu’en PDF.

Le gouvernement en déplacement. Deuxième époque : Moyen Âge, journée d’étude organisée par Josiane Barbier, François Chausson et Sylvain Destephen

Date : vendredi 5 décembre

Lieu : Université Paris-Ouest. Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, 4e étage salle du conseil (campus de Nanterre)

Programme

Matinée

_9h30 accueil par Josiane Barbier (Université Paris Ouest), François Chausson (Université Paris-1 Panthéon Sorbonne) et Sylvain Destephen (Université Paris Ouest)

_9h45 introduction par Josiane Barbier (Université Paris Ouest)

Présidence : François Bougard (Université Paris Ouest - IRHT)

_10h : Valérie Fauvinet-Ranson (Université Paris Ouest), Capitales et résidences du roi Théodoric à l’orée du vie siècle.

_10h30 : Martin Gravel (Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis), Déplacements et immobilités des souverains carolingiens, de l’Empire au royaume de Francie occidentale.

_11h : discussion

_11h15 : pause

Présidence : Jean-Michel Mouton (École pratique des Hautes Études)

_11h30 : Paul Magdalino (Université de Saint Andrews), Les déplacements de l’empereur byzantin au Moyen Âge.

_12h00 : David Guédy-Durand (Institut français de recherche en Iran), L’itinérance politique des dynasties turco-mongoles dans l’Iran médiéval. Saljuqides et Mongols.

Après-midi

Présidence : Véronique Gazeau (Université de Caen Basse-Normandie)

_14h15 : Jens Schneider (Université Paris Est Marne-la-Vallée), À propos du souverain itinérant dans l’Empire jusqu’au xiiie siècle.

_14h45 : François Foronda (Université Paris-1 Panthéon Sorbonne), Expériences ibériques de l’itinérance du pouvoir. Panorama et perspective de recherches.

_15h15 : Élisabeth Lalou (Université de Rouen), Le gouvernement sur les chemins de Philippe IV le Bel.

_15h45 : discussion

_16h15 : conclusion par Claude Gauvard (Université Paris-1 Panthéon Sorbonne)

« Image et pouvoir au Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle) : le rôle des images dans la représentation des idées politiques. 2 », Colloque organisé par Franck Collard (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, CHiSCO), Frédérique Lachaud (Université de Lorraine, CRULH Metz) et Lydwine Scordia (Université de Rouen, GHRis)

Date : 5-6 décembre 2014

Lieu : Université de Nanterre –200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex, Bâtiment D, UFR SSA, Salle D 201

Programme

vendredi 5 décembre 2014

14h Accueil des participants

Présidence de séance : Claudia Rabel (IRHT)

14h 30-15h 10 Lindy Grant (University of Reading), « An image of power or the power of an image ? The use of the Castel of Castille in the Thirteenth century »

15h10-15h50 Julien Lepot (Orléans), « Reines et princesses dans un miroir enluminé du milieu du XIVe siècle : l’Avis aux roys (New York, Pierpont Morgan Library 456) »

Discussion et pause

16h 30-17h10 Thierry Lassabatère (Paris IV), « Le connétable, la guerre et la paix : la geste de Bertrand du Guesclin dans les miniatures du manuscrit BnF Arsenal 3141 »

17h10-17h50 Lydwine Scordia (Rouen), « Le pouvoir de la ressemblance : la statue funéraire de Louis XI à Cléry »

samedi 6 décembre 2014

Présidence de séance : Colette Beaune (Paris Ouest Nanterre La Défense)

9h30-10h10 Olivier de Laborderie (Paris Est Créteil Val de Marne), « La représentation du pouvoir royal dans les manuscrits d’histoire anglaise (fin XIIIe siècle - milieu XIVe siècle) »

10h10-10h50 Gisela Naegle (Giessen), « Pouvoir, mémoire et imprimerie : Maximilien Ier forge son image »

Discussion et pause

11h20-12h Gilles Lecuppre (Paris Ouest Nanterre La Défense), « Images de la compétition royale à la fin du Moyen Âge »

Discussion

12h30 Franck Collard (Paris Ouest Nanterre La Défense), « Conclusions »

L’influence de la mer dans l’histoire : Antiquité & Moyen Age

Amphithéâtre du Campus Paris Eiffel

Jeudi 11 et vendredi 12 décembre 2014

Premier jour – Jeudi 11 décembre

8.30 – 9.00 Enregistrement

9.00 – 9.15 Accueil par Anne-Marie Idrac, présidente du Conseil d’Administration d’Océanides et présentation du projet d’Océanides par Christian Buchet, directeur scientifique d’Océanides

9.15 – 9.35 Pascal Picq : introduction

9.40 – 11.00 1re Table ronde : Les ressources maritimes (Président : Philip de Souza)

Question majeure : Les ressources primaires de la mer sont-elles la condition indispensable et nécessaire de l’essor maritime ? Participants : Alioune Deme, Jim Galloway, Jean-Claude Hocquet, Daniel Sandweiss.

11.00 – 11.30 Pause

11.30 – 12.45 2e Table ronde : Technologies maritimes (Président : Michel Balard)

Question majeure : Les transformations des technologies maritimes (typologie navale, techniques de construction, techniques de navigation) ont-elles contribué à l’essor des sociétés ? Participants : Richard Callaghan, Pierangelo Campodonico, Ian Friel, Julian Whitewright .

13.00 – 14.15 Déjeuner

14.15 – 15.45 3e Table ronde : Ports et villes maritimes (Président : Philip de Souza)

Question majeure : Les ports sont-ils un moteur du développement économique et un outil du pouvoir politique ? Participants : Pascal Arnaud, Elisabeth Crouzet-Pavan, Nergis Gunsenin, Nicholas Purcell.

15.45 – 16.15 Pause

16.15- 17.30 4e Table ronde : La guerre navale (Président : Philip de Souza)

Question majeure : Quel impact les guerres navales ouvertes ou larvées ont-elles sur l’essor des villes et Etats maritimes ? Participants : Jean-Nicolas Corvisier, John Dotson, Louise Levathes, William Murray.

Deuxième jour – Vendredi 12 décembre

9.00 – 10.15 5e Table ronde : Organisation politique et sociale (Président : Philip de Souza)

Question majeure : Quels sont les acteurs du développement maritime et quel est leur impact sur l’organisation des sociétés ? Participants : Carsten Jahnke, Didier Marcotte, John Miksic, Paul Wormser.

10.15 – 10.45 Pause

10.45 – 12.15 6e Table ronde : Commerce maritime (Président : Michel Balard)

Question majeure : Est-ce que le commerce maritime et fluvial est le facteur clé de développement des civilisations ? Participants : Graciela Gestoso-Singer, Sergey Karpov, Angela Schottenhammer, Tansen Sen.

12.15 – 13.45 Déjeuner

14.00 – 15.15 7e Table ronde : Cultures maritimes (Président : Michel Balard)

Question majeure : Le fait maritime a-t-il engendré des phénomènes nouveaux ? Participants : Benoît Berard, Mark Hudson, Frédérique Laget, Doris Stöckly.

15.15 – 15.45 Pause

15.45 – 16.45 8e Table ronde : Perspectives mondiales (Président : Philip de Souza)

Question majeure : Quelle est l’influence de la mer sur l’histoire humaine dans l’Antiquité et le Moyen-Age ? Participants : Luis Adao Da Fonseca, Tansen Sen, Catherine Virlouvet, Henri Bresc.

La dernière séance se déroulera sous forme de discussion, dirigée par le président. Le temps imparti aux questions-réponses avec l’assemblée sera plus long que lors des tables rondes précédentes (environ 20 à 30 minutes).

16.45 – 17.00 Conclusion par Philip de Souza et Michel Balard

17.00 – 17.15 Conclusion par Christian Buchet et Claudie Haigneré, présidente du Comité d’Honneur.

Méthodes quantitatives et outils numériques appliqués à l’Antiquité et au haut Moyen Âge, atelier organisé par anna heller et karine karila-cohen

Date : vendredi 19 décembre 2014

Lieu : Université François-Rabelais 3 rue des Tanneurs Extension salle 7 (Entrée par la porte Z rue des Tanneurs, au niveau de la croix sur le plan)

|Contacts->anna.heller univ-tours.fr]

La lettre dans son environnement (IVe-XIe s.)

Colloque international du Programme ANR-DFG Epistola

14-16 janvier 2015, Casa de Velázquez (Calle de Paul Guinard, 3 – 28040 MADRID)

Coordination : Thomas Deswarte (Université d’Angers)

et Klaus Herbers (Friedrich-Alexander-Universität, Erlangen-Nürnberg)

Informations : Nathanaël Nimmegeers

Mercredi 14 janvier

9h30 Accueil des participants

10h Michel Bertrand (Casa de Velázquez)

Ouverture du colloque

10h30 Thomas Deswarte (Université d’Angers)

Introduction

Session 1 : la lettre dans son environnement culturel

Présidence : Hélène Sirantoine (University of Sydney)

11h Isabel Velázquez (Universidad Complutense, Madrid) Correspondencia para conservar : las epístolas en soporte epigráfico

11h30 Camille Bonnan-Garçon (Université Jean Moulin-Lyon 3) Le billet accompagnant un cadeau comme illustration d’un lien hiérarchique dans l’Antiquité tardive (IVe - VIe siècle) : munus flatteur, présent d’amitié ou sportule ?

12h Discussion

13h Déjeuner

14h30 Salvador Iranzo Abellan (Universitat de Barcelona) La cultura literaria de la Hispania visigótica a través de su producción epistolar

15h Amancio Isla Frez (Universitat Rovira i Virgili, Tarragona) La epístola de laude Pampilone, el epitalamio de Leodegundia (códice de Roda) y la pérdida de género

15h30 Discussion

16h Pause

16h30 Alain DUBREUCQ (Université Jean Moulin-Lyon 3) Une tradition littéraire particulière : la lettre tombée du ciel

17h Christiane VEYRARD-COSME (Université Paris 3-Sorbonne nouvelle) L’interface épistolaire dans les Lettres d’Eginhard (IXe s.) : nature et enjeux

18h Fin de la première session

Jeudi 15 janvier

Session 2 : la lettre dans son contexte social

Présidence : Gordon Blennemann (Université de Montréal)

9h30 Dominique BARBE (Université de la Nouvelle Calédonie) Sacramentaria epistularia : la lettre, bien commun à tous les chrétiens

10h Sébastien FRAY (CHEC) Les enjeux de la correspondance de Gerbert avec les moines de Saint-Géraud d’Aurillac

10h30 Discussion

11h Pause

11h30 Benoît Grévin (CNRS) La lettre dans son environnement sociolinguistique (Gaule-Italie, VIe-début VIIIe siècle)

12h Ruth Miguel Franco (Universitat de les Illes Balears) Las epístolas consolatorias de Braulio de Zaragoza

12h30 Discussion

13h Déjeuner

Présidence : Florence Close (université de Liège)

14h30 Hendrik Hess (Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität, Bonn)

Solum erit posthac nobilitatis indicium litteras nosse. Potentielle Wirkungen der Briefsammlung des Sidonius Apollinaris

15h Bruno Dumézil (Université Paris-Ouest) La lettre et ses lecteurs : l’usage du matériau épistolaire chez Grégoire de Tours

15h30 Discussion

16h Pause

16h30 Julian Führer (Universität Zürich) Réseaux épistolaires et pannes de communication : le cas des Anglo-Saxons et des Irlandais sur le continent (VIIe – IXe siècles)

17h Jean-Baptiste Renault (Université de Lorraine) La lettre et la communication dans les réseaux monastiques : le cas des lettres conservées dans le chartrier de Saint-Victor de Marseille (XIe-XIIe siècles)

17h30 Discussion

18h Fin de la session 2

Vendredi 16 janvier

Session 3 : la lettre dans son contexte ecclésiastique et politique

Présidence : Cornelia Scherrer (Friedrich-Alexander-Universität, Erlangen-Nürnberg)

9h30 Bruno Judic (Université François Rabelais, Tours) La lettre perdue du pape Honorius

10h Nathanaël Nimmegeers (EHEHI) Revendiquer, reconstruire et convaincre : les lettres d’Adon de Vienne (860-875)

10h30 Discussion

11h Pause

11h30 Frank Engel (Akademie der Wissenschaften zu Göttingen) Päpstlicher als der Papst ? Papstbriefe um das Jahr 1000

12h Ludwig Vones (Universität zu Köln) Brief und Ideologie. Betrachtungen zu den Schreiben Papst Gregors VII. an die Herrscher der Hispania

12h30 Discussion

13h Déjeuner

14h30 Renato de Filipis (Università degli Studi di Salerno) The letters of Peter Damian : Rhetoric and Reform in the 11th century

15h Eugenio Riversi (Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität, Bonn) Epitres et dialogues : réforme et culture de la confrontation (Streitkultur) à Rome avant la querelle des investitures

15h30 Discussion

16h Fin de la session 3

16h30 Klaus Herbers (Friedrich-Alexander-Universität, Erlangen-Nürnberg) Conclusions

17h Fin du colloque

21h Dîner de clôture

Journée d’études sur la question CAPES-Agrégation « Gouverner en Islam, Xe-XVe siècle », organisée par le Centre d’Histoire ‘Espace et Culture’ – EA 1001

Date : Jeudi 15 janvier 2015, de 13 h 15 à 18 h 30

Lieu : Clermont-Ferrand, Maison des Sciences de l’Homme (Amphi 220)

Renseignements : Damien Carraz

Programme

13 h 15 - 14 h 15 – Mehdi Ghouirgate (Université de Bordeaux 3), Implanter l’État là où il n’existait pas : le cas des dynasties almoravide et almohade

14 h 30 - 15 h 30 – Cécile Bresc (Université de Paris IV), Sikka et légitimation dans l’Orient pré-mongol

16 h 00 - 17 h 00 – Abbès Zouache (CNRS), Armées et pouvoir dans l’Orient musulman (Xe-XVe siècle)

17 h 15 - 18 h 15 – Bruno Phalip (Université de Clermont-Ferrand 2), Autour du château de Belvoir (Israël) : Hospitaliers et Ayyūbides

Les hiérarchies juridictionnelles dans l’Église médiévale, séminaire organisé par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP-CNRS UMR 8589 et l’Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC, EA 261

Programme

Mardi 2 décembre 2014, 17h-19h - Université Paris 1, salle Perroy

Elisabeth Lusset (Fondation Thiers, Université Paris I, LAMOP), « Omnes casus episcopales pertinent ad abbatem – La question des cas réservés dans les communautés religieuses médiévales (XIIe-XVe siècle) »

Mardi 27 janvier 2015, 17h-19h - Université Paris 1, salle Perroy

Vincent Tabbagh (Université de Bourgogne), « Archevêques, archidiacres, archiprêtres : un effacement des "premiers" ? »

Mardi 24 mars 2015, 17h-19h - Université Paris 1, salle Perroy

Présentation et discussions autour l’ouvrage collectif dirigé par V. Beaulande-Barraud et M. Charageat, Les officialités dans l’Europe médiévale et moderne. Des tribunaux pour une société chrétienne, Turnhout, Brepols, 2014. Discutant : Claude Gauvard (Université Paris I, LAMOP)

Mardi 23 juin 2015, 9h30-17h, Université de Reims Champagne-Ardenne, Maison de la Recherche

Arnaud Fossier (Université de Bourgogne/Artéhis), « Forum ou l’histoire des espaces institutionnels du jugement ecclésiastique (XIIe-XIIIe siècles) »

Emilie Rosenblieh (Université de Franche-Comté/Laboratoire des sciences historiques), « Le jugement conciliaire du pape Eugène IV (1431-1439). Débats judiciaires et polémiques ecclésiologiques sur la primauté juridictionnelle dans l’Église latine »

Cecilia Cristellon (Goethe-Universität Frankfurt am Main), « Mixed marriages and the Roman congregations (the Roman Inquisition, the Congregation of the Propagation of the Faith, the Congregation of the Council) in Early Modern Europe »

Organisation et contacts :

Véronique Beaulande-Barraud, Université de Reims Champagne Ardenne, CERHiC-EA 2616,

Elisabeth Lusset, Fondation Thiers, Université Paris I, LAMOP

APPELS A CONTRIBUTION

L’héraldique dans la ville au Moyen Age : une exception italienne ?

Rome, Ecole française de Rome

Date : 5, 6 et 7 mai 2015

Date limite de soumission : 25 janvier 2015

EFR, CESCM, Université de Poitiers, Université de Münster-programme "la Performance des Armoiries", Institut historique allemand de Rome-DHI, Académie de France à Rome-Villa Médicis

Plus d’informations

Transitions historiques : rythmes, crises, héritages, 12e colloque de la MAE, organisé par Pierre Allard , Monica Heintz , Christel Müller

Date : 10, 11, 12 juin 2015

Date limite de soumission : 15 janvier 2015

Contact

Argumentaire

La dissection des « régimes d’historicité » par François Hartog en 2003 (Régimes d’historicité. Présentisme et expérience du temps, Paris, Le Seuil, 2003) a amené cet historien à considérer que le régime actuel relevait de ce qu’il appelle le « présentisme », c’est-à-dire un régime où « le présent est omniprésent (...) [et] tend à devenir à lui-même son propre et son seul horizon ». Un tel constat pourrait paraître condamner d’emblée la notion même de « transition historique », si attachée à première vue à une réflexion sur l’ordonnancement du temps social comme du temps psychologique, à la construction d’une successivité entre l’avant, le pendant et l’après. Pourtant, au jour le jour, historiens, archéologues et anthropologues, chacun selon des modalités qui leur sont propres, continuent de pratiquer « l’art de la transition ».

L’objectivation du temps par les historiens et les archéologues aboutit à des périodisations comportant des ruptures et des moments de continuité, ce qui conduit à l’émergence de moments de transition dont la durée paraît varier selon le plus ou moins grand recul par rapport au point du passé considéré. L’une des questions qui se pose à cet égard est celle de la manière dont on identifie, dans le domaine archéologique par ex., ces transitions. Plutôt que de considérer la transition comme un simple sas entre deux périodes, n’est-il pas plus intéressant de la penser autrement et de prendre en compte, pour la définir, les interférences entre passé, présent et futur et les paramètres du changement au lieu de suivre le simple ordonnancement temporel ? De même, si la transition cesse d’être un tunnel chronologique, peut-elle acquérir une identité particulière en tant que période ? Ces périodes que l’on appelle des transitions de manière intuitive ne présentent-elles pas des similitudes ? La question serait ici de savoir s’il n’y a pas là une nouvelle manière de penser la transition en régime présentiste, qui ne relèverait plus d’un mode ancien d’écriture du passé.

Mais le temps tel qu’analysé par les anthropologues et les historiens est aussi un temps subjectif, où le ressenti des acteurs importe autant que les frises chronologiques au sein desquelles la mise à distance prétend les enfermer. La question se pose alors de savoir si les acteurs d’une transition « objectivée » la perçoivent ou l’ont perçue comme telle dans leurs activités quotidiennes, générant ainsi des conduites motivées par l’instabilité de leur vécu.

Cette perception s’articule autour de trois notions-clés : d’abord celle d’héritage, souvent manipulée par les acteurs eux-mêmes pour exprimer soit un sentiment négatif de rejet d’un passé jugé envahissant, soit le sentiment positif de son indispensable patrimonialisation ; ensuite, celle de crise, qui vient parfois se substituer à celle de transition pour exprimer les doutes qu’éprouvent les acteurs vis-à-vis de leur avenir (et se pose ici de nouveau la question de savoir comment évaluer la durée d’une « crise ») ; enfin, celle de génération, paramètre aussi important pour les comportements en situation de transition que le sexe ou la situation sociale : en effet, lorsque le rythme des changements s’accélère, la transition est vécue de manière très différente selon l’âge auquel on est « entré en transition ».

Ces quelques propos sont destinés à être l’amorce d’une réflexion organisée autour de la recherche de définitions de la transition, d’une prise de conscience de la manière dont on réifie les transitions et enfin d’une conceptualisation fine de la perception de la transition chez les acteurs de celle-ci. Nous invitons les contri- buteurs, dans leurs propositions, à s’ap- puyer sur des sources et des exemples historiques concrets, qu’ils pourront organiser autour des trois notions suivantes :

_les rythmes : les effets de rupture et de continuité ; la question des périodisations

_les crises : les moments de tension et la manière dont ils sont pensés et interprétés a posteriori ; la perception d’une accélération du temps

_les héritages : leur rejet et/ou leur patrimonialisation ; la notion de génération

« Fortifier sa demeure aux XVIe et XVIIe siècles »

Cinquième colloque international au château de Bellecroix (Chagny)

Date : du 16 au 18 octobre 2015

Date limite de soumission : 31 janvier 2015

organisé par le centre de castellologie de Bourgogne (CeCaB),

sous la direction de Nicolas Faucherre, Delphine Gautier et Hervé Mouillebouche

L’habitat aristocratique médiéval est généralement étudié sous l’angle de la défense, et la résidence des temps modernes sous celui du confort et de la distribution. Pourtant, les demeures élitaires, rurales ou urbaines, conservent souvent des éléments de fortification (fossés, canonnières, bretèches, pont-levis…) et des capacités défensives (armement, position, droit), jusqu’aux XVIe et XVIIe, voire XVIIIe siècle.

Ce colloque propose donc d’étudier les formes et les causes de la permanence et de la disparition de la fortification privée à l’époque moderne :

_formes symboliques, décoratives, dissuasives…

_manifestation d’une idéologie, d’une domination sociale (aristocratique ou financière), ou d’un droit féodal…

_cadre institutionnel, légal, historique ; insécurité réelle ou supposée, reprise en main des fonctions régaliennes…

_archaïsme ou modernisme des formes de défense, efficacité, adaptation ou non aux progrès balistiques…

Les intervenants s’efforceront d’éviter la stricte monographie de site et privilégieront plutôt les synthèses chronologiques, typologiques, régionales, thématiques ou institutionnelles. Le colloque permettra de croiser des approches historiques, archéologiques, architecturales, iconographiques et littéraires, à l’interface de l’Europe médiévale et moderne.

Propositions de communications à envoyer accompagnées d’un court résumSydneyéventdéfeniveavoes exemptlnV), jus histemptlnV), jus nbsp;:ansiLanadooller..åt..mae.u-paris10.fr" onclickstemptlnV), jusb323539b,ma43b,Lanadoolle2f0b323539b,ma43b,paris10.fr',',5a2f0b323539b,'); returcherre, Delphine Gautipip_tion (Se limite de soumias, Université de LillVARIAspip"> APPELS A Cp>Colloque in015eQud par les anthrsa dseignae acqcolloqMsen), &er. Larivilég subjecte coinairhristian BuQud paHDRo_exposants"rs, Univeati siè217;nération15Ge="tyaud_fors : s cas réar les ants tranre le s éo_exposanez lei deńriods qtenue aa(Instipoloarrz danbi7;un c,́ par les anthrayauravec l& du#nbi7;odrement etsu 18 octrs de de ion nes, consechang de irel>_forse corns ley)<;nérationpas; transitde la fr les a#8217;éet futumptre Ancor71;&nbQuestion mas bassion

s

tes is la hrmer. Lnotel roy ariecoonnanceos sont pl;: Les /sup>typion;Ie-Ftemps impadssion les papêvep>

_ mcritnz leioivepsevendiquuspion;Ie-Fdvolu dont on s qtenu Università para s ouipêvepsvoyty oion&ouure

ros due, cossione génemaa coypion;pla Rblo_exposanez le. Seutitutioet mode que Le coion;Ie-FMsen), &er#8217;bae la td(Pariecononsesheurs f, ainra pldans le s

ont contu grouprs du drra icue, m réel'exter sas en aleiet rie. Eveloprent teva te la ppelonsz,eva te Zourz queshronotraditimmer rel='eé-e--Ferrand,tionclôtu Lnos. Panorama ité ejoia penlatique Lnos.groupr̀ l’eté1poséu Msen), nLnou t égalemya leur soéf> rion, ière séance s privilwnoti(nbs trsitä)&nbnt teva tenl royclezentisteeence d-ci, ière séancégayer s colltapn dans re Ancor71nvier 2biédy-riori&nbues aur impactrs f, ainalle Perr, ic le s di corum errception ramètritésitepuisgime ac sas xècle icuentisProposvotel royvale ettnt ettemps penposvosd’un ć considép> T SeusxprimarPlus d’infoReorceroidébudgÂgD, &eŕration,eps onBelgxte ecypo_exposants">tà Belgxan go-Agrmmer rs contri-ngrtiŕrade crv d Lcut;backre saa numbAn imáration, Da ="typit féodal, rhristiancpit féodal,,tam_exse hrm71;&nbsepr (New YoifBrlassliquepefssio/p> han Osésmrnauhasde lrted pene71;&nb.itày hrprsthaé earoidéfrom>

Cinquicossiatätpmay ateptrer go-Agrmmer tiregeers

_1;&qcoll Lelogiq

Organisation et contachaie71;&nb.s.geers

7b.s.geer/nbs Per-et le-b go-Ag-hes ct f#ca.hypotheses.org/2097" clasc(Partlgxab.s.geer erit use s d& s d&

D>L et D>

_rub ytre < dh2> L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n101trse -nmere

L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n100 (août-septre

L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n99 (z l-ate 7)< dli> L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n98 (avrs xbsp7)< dli> L>Sessioemps SHMESP#821176n97 (z 87; L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n96 ( soumia-n, (Édit
L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n95 (gramme

L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n94 (nmere

L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n93 (septre

-ate : d6)< dli> L>Sessioemps SHMESP#821176npas;&n92 ( te 6)< dli>

2008- Mcpite celn maieus d& a"sep"> | class= P0 Sap>tyva < d&#Contacts->a"sep"> | class=n et conteses.php?p f=s hinire&nurl=eses.php%3FtCettle408"n097""nofnstiwca.hypoths hin_ues, '>Sris IVénr< d&#Contacts->a"sep"> | class=n et conteses.php?p f= saend"n097""alCinquie histemptSyimmegeetiintment aie >