Extrait d'enluminure

Lettre de la SHMESP n°82 (février 2015)

Lettre de la SHMESP n°82 (février 2015)

VIE DE LA SOCIÉTÉ

Congrès de Montpellier : 28-31 mai 2015, “Gouverner les hommes, gouverner les âmes”

Les inscriptions, accompagnées d’un chèque à l’ordre de la SHMESP, doivent être envoyées à notre trésorier, Alexis Grélois, avant le 1er mars 2015.

Vous pouvez consulter ici le bulletin d’inscription et le programme.

Nous nous permettons de vous rappeler que les intervenants doivent s’inscrire au congrès.

Comme chaque année, la SHMESP propose aux jeunes chercheurs, intervenant ou non au congrès, une bourse d’un montant de 200 euros. Le nombre de bourses est limité.

Les demandes de bourse (lettre de candidature + CV) doivent parvenir à cette adresse avant le 1er mars 2015. Le montant de l’inscription doit être réglé et les chèques seront distribués aux récipiendaires des bourses pendant le colloque.

Congrès d’Arras : 26-29 mai 2016, “ Histoire monde, jeux d’échelles et espaces connectés”

Le 47e Congrès de notre Société se tiendra à l’Université d’Artois : l’argumentaire se trouve sur le site de la Société

Les propositions de communications doivent être adressées au secrétariat de la SHMESP avant le 15 avril 2015, délai de rigueur, exclusivement par courrier électronique. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’une page, à défaut duquel il ne sera pas possible de les prendre en compte. Le comité scientifique fera connaître fin juin les contributions retenues. Les sociétaires intéressés sont invités à prendre attentivement connaissance des grandes orientations fixées par le comité scientifique. Les directeurs de recherche sont invités à informer au plus vite les doctorants susceptibles d’être intéressés par une participation à ce congrès. Ceux-ci pourront bénéficier d’une bourse.

Bourses pour le Congrès de Leeds

Le prochain Congrès international des médiévistes de Leeds aura lieu du 6 au 9 juillet 2015. Le thème principal de ce congrès s’intitule “Reform and Renewal”, ce qui n’exclut pas de présenter des sessions dans tous les autres champs de recherche relatifs au Moyen Âge européen Site

Comme l’année dernière, les organisateurs proposent à la SHMESP d’attribuer plusieurs bourses versées par l’IMC (d’environ 250 euros) à des collègues de niveau post-doctorat (maîtres de conférences ou chargés de recherche au CNRS) qui souhaiteraient participer au congrès 2015.

Si vous êtes intéressés par cette offre, merci de bien vouloir envoyer un courrier électronique au secrétariat de la SHMESP avant le 1er mai 2015, avec une copie de la présentation de votre session. Un comité de sélection se réunira au printemps 2015 pour l’attribution des bourses (qui seront versées après la tenue du congrès).

Atelier des doctorants de Prague : publication

Pierre Monnet, Directeur de l’Institut Français d’Histoire en Allemagne, nous informe de la parution du numéro 6, 2014, de la Revue de l’Institut Français d’Histoire en Allemagne de Francfort. La nouvelle livraison est consultable intégralement et gratuitement en ligne, sur le site de l’IFHA hébergé par le portail Revues.org.

Ce numéro comporte notamment le dossier rassemblant les contributions de l’atelier doctoral du Congrès de Prague ("Nation et Nations au Moyen Âge").

OFFRES DE POST DOCS, BOURSES ET POSTES A L’ÉTRANGER

Ouverture d’un poste de chargé de la collection de monnaies étrangères au département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF

Cette collection est en grande partie constituée de monnaies des états européens, hors la France, datées du Moyen Age et de l’époque moderne. Ce poste est donc particulièrement ouvert aux historiens de ces périodes qui s’intéressent à l’économie et aux échanges en Europe. Il est accessible par détachement dans le corps des bibliothécaires (titulaires du CAPES) ou des conservateurs des bibliothèques (agrégés).

La fiche de poste est accessible ici

Renseignements : Frédérique Duyrat

PARUTIONS

- S. Barret et B. Grévin, Regalis excellentia : Les préambules des actes des rois de France au XIVe siècle (1300-1380), Paris : École des chartes, 2014. 912 p. (Mémoires et documents de l’École des chartes, 98).

- N. Drocourt éd., La figure de l’ambassadeur entre mondes éloignés. Ambassadeurs, envoyés officiels et représentations diplomatiques entre Orient islamique, Occident latin et Orient chrétien (XIe-XVIe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015 (contributions de T. Tanase, E. Vallet, E. Malamut, M. Ouerfelli, M. P. Pedani, I. Augé, R.G. Paun et J. Tolan).

- I. Ortega, M.-J. Filaire dir., Le legs des pères et le lait des mères ou comment se raconte le genre dans la parenté du Moyen Âge au XXIe siècle, Turnhout, Brepols, 2014 ( 182p).

- Mise en ligne du hors-série n° 8/2015 du BUCEMA : Au seuil du cloître : la présence des laïcs (hôtelleries, bâtiments d’accueil, activités artisanales et de services) entre le Ve et le XIIe siècle. Actes des 3es journées d’études monastiques, Vézelay, 27-28 juin 2013, sous la direction de Sébastien Bully et Christian Sapin : En ligne ici

RENCONTRES

Nous rappelons aux collègues qui souhaitent faire part de la tenue d’un colloque de nous en avertir au moins deux mois avant la rencontre. Nous vous demandons également de privilégier l’envoi de document en format Word ou Open Office plutôt qu’en PDF.

Les systèmes dotaux en Italie à la fin du Moyen Âge

Journée d’études organisée dans le cadre du séminaire de Didier Lett Famille, parenté et genre au Moyen Âge (XIIe-XVe siècle)

Lundi 2 mars 2015, 14 h-18 h

Salle 203, Bâtiment Olympe de Gouges - Métro Bibliothèque-François-Mitterrand

Christiane Klapisch-Zuber (EHESS) : « Introduction »

Serena Giuliodori (Université de Bologne) : « Le système dotal : entre statuts communaux, formulaires notariaux et testaments à Bologne au XIIIe siècle »

Didier Lett (Paris-7) : « Dots et systèmes successoraux : réflexions sur la capacité patrimoniale des Marchésanes à la fin du Moyen Âge

Séminaire d’histoire et d’archéologie de l’Occident méditerranéen, CIHAM

Mercredi 4 mars 2015 de 14h30 à 17h30 en salle F001 (ENSL).

Fiscalités médiévales (Japon et Italie)

Jean-Pascal Bassino, IAO, ENS de Lyon & Masanori Takashima, Histotsubashi University : "Paying the Price for Spiritual Enlightenment, Tax Pressure and Living Standards in Kofun and Asuka-Nara Japan (ca. 300-794 AD) "

Marco Conti, CIHAM : "La fiscalité à Bologne au XIV e siècle"

Séminaire des Médiévistes, CIHAM

Jeudi 5 mars 2015, de 9h30 à 12h30

à l’ENS de Lyon, Salle F008 - Site Descartes, 15 Parvis René Descartes (Métro Debourg), Lyon 7

Michel Lauwers : Interiora / exteriora : la construction sociale de l’espace monastique dans l’Occident médiéval

Le corps entre visible et invisible

Vendredi 6 mars 2015, Paris Diderot, amphithéâtre Turing

Présentation 9h15-9h30

9h30-10h00 introduction : marika moisseeff (EHESS), les êtres du rêve des aborigènes australiens ou l’art de représenter l’invisible

Montrer/cacher

1. le corps exposé (présidente de séance Brigitte Foulon paris 3 )

10h00-10h20 Claude Vibert-Guigue (umr 8546, CNRS-ENS, archéologie et philologie d’orient et d’occident), Des corps en instantanés picturaux dans le circuit des bains omeyyades de qusayr ‘amra (jordanie)

10h20-10h50 Mohamed Hocine Benkheira (EPHE), Qu’est-ce que la nudité ? la notion de ’awra dans le discours juridique

10h50-11h10 Harit Joshi (inalco, cessma), Cet obscur objet de désir : le corps inaccessible des femmes du zenana

pause

2. Polysémie du voile (présidente de séance Véronique Granpierre, ict ea 337)

11h45-12h05 Tiziana Leucci (chargée de recherche cnrs, centre d’études de l’inde et de l’asie du sud (ceiasehess/cnrs, paris) Voiler et dévoiler le corps féminin : le voile des courtisanes/danseuses, des épouses et des veuves

indiennes, entre signe identitaire et jeu de séduction

12h05-12h25 Anne-Colombe Launois (centre d’études indes – asie du sud), le corps dévoilé de Draupadī : visible et invisible, peintures murales au qilā andarūn, patiala (panjab), inde du nord, xviiie-xixe siècles

12h25-12h45 Anna Caiozzo (paris diderot), le voile du visible et de l’invisible

Le corps de l’invisible

3. le corps des saints, le corps des anges (président de séance Stavros Lazaris, cnrs umr 7044)

14h30-14h50 Françoise Laurent (clermont-ferrand, celis), le corps du saint et la grâce : les expressions d’une conversion

14h50-15h10 Magali Janet (université paris est créteil, le corps exubérant de Guillaume dans la version longue du Moniage Guillaume

15h10-15h30 Georges Sideris (paris 4), corps, christologie et angélologie dans la “vie de Jean l’aumônier” de Léontios de Néapolis (viie siècle)

15h30-15h50 Philippe Faure (Orléans), le corps des anges dans l’illustration de quelques psautiers du xiiie siècle

pause

4. divinités et êtres intermédiaires (présidente de séance, ( Marianne Closson, université d’artois)

16h30 -16h50 Pierre Lory (ephe) la corporéité des djinns en islam

16h50-17h10 Myriam White-Le Goff (arras), le corps féerique : entre exhibition et tabou, entre identité et altérité

discutants Laëtitia Tabard (le mans) Camille Rhoné (umr 8167)

amphithéâtre turing, 56 avenue de france en transports en commun : bus 89 et 62, arrêt porte de france ; tram 3a, arrêt avenue de france, métro ligne 14 ou rer c, arrêt bibliothèque françois mitterrand)

Colloque sur le concile de Constance (1414)

IFHA, Goethe Universität Frankfurt am Main, Campus Westend, Grüneburgplatz 1, PEG 1G 135

12-13 mars 2015

Après l’annulation, en raison de la grève des trains, de la rencontre franco-allemande prévue en novembre 2014 sur le concile de Constance (1414), l’IFHA de Francfort répète cette rencontre, sous un format légèrement modifié. Les travaux, entre médiévistes français, allemands, italien et argentin, se dérouleront sur deux jours. Il seront l’occasion de présenter, rapprocher, comparer des approches nouvelles sur le concile, sur la société conciliaire, sur les débats qui s’y déroulèrent, et cela plus particulièrement sous l’angle de la communication symbolique et politique, de la liturgie, du cérémoniel et de la mémoire de l’événement.

Jeudi 12 mars 2015

16.00-16.30 heures/Uhr : Prof. Dr. Heribert Müller (Goethe-Universität Frankfurt am Main) : Introduction/Einführung

16.30-17.15 heures/Uhr : Prof. Dr. Thomas Martin Buck ( Pädagogische Hochschule Freiburg ) : « Mythos Richental ? Ein multipler Text und seine Überlieferung »

17.15-18.00 heures/Uhr : Prof. Dr. Malte Prietzel (Universität Paderborn) : « Politische Kommunikation und spirituelle Orientierung. Predigten auf dem Konstanzer Konzil 1414-1418 »

Vendredi 13 mars 2015

09.00-09.45 heures/Uhr : Dr. Alberto Cadili (Leibniz-Institut für europäische Geschichte Mainz) : « Pneumatologie und Liturgie am Konstanzer Konzil »

09.45-10.30 heures/Uhr : Dr. Ansgar F renken (Ulm) : « Zeremoniell, Ritual und andere Formen symbolischer Kommunikation im politischen Kontext des Konstanzer Konzils »

Pause

11.00-11.45 heures/Uhr : Prof. Dr. Hélène Millet (CNRS, Paris) : « Les conciles de Pise et Constance à l’image du Rhin. La pensée de Pierre d’Ailly sur la résolution du schisme »

11.45-12.30 heures/Uhr : Dr. Sebastian Provvidente (COICET, Argentine) : « La causa Hus entre plusieurs traditions académiques : conciliarisme, studia hussitica et procès du Moyen Age tardif »

Mittagessen/Déjeuner

14.15-15.00 heures/Uhr : Dr. Émilie Rosenblieh (université de Franche-Comté) : « Le décret Frequens au concile de Bâle (1431-1449). Application, prolongement législatif et polémique ecclésiologique »

15.00-15.45 heures/Uhr : Prof. Dr. Johannes Helmrath (Humboldt-Universität zu Berlin) : « Memoria und Rezeption des Konstanzer Konzils »

Pause

16.00-16.30 heures/Uhr : Prof. Dr. Pierre Monnet (Goethe-Universität Frankfurt am Main/IFHA/EHESS) : Conclusions/Schlussbemerkungen


Le Carrefour culturel parisien au tournant de 1500

19-20 mars 2015

Olivier Millet (Université Paris-Sorbonne et CELLF 16-18) et Luigi-Alberto Sanchi (CNRS-IHD)

Avec le soutien de l’Association V.L.Saulnier, de l’Institut d’histoire du droit (UMR 7184 du CNRS et de l’Université Panthéon-Assas), et du CELLF 16-18 (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises du 16e au 18e siècles, UMR 8599 du CNRS et de l’Université Paris-Sorbonne).

L’époque concernée, séminale mais également en partie oblitérée par les crises du siècle de la Réforme, est celle des décennies qui correspondent culturellement à l’essor des courants humanistes à Paris et politiquement aux premières guerres d’Italie, jusqu’au tournant des années 1530, marqué par la nomination des premiers lecteurs royaux (1530) puis par la crise religieuse des Placards (1534-1535). Il s’agira donc de mieux cerner une époque à cheval sur deux « siècles », souvent étudiés, pour des raisons institutionnelles et bibliographiques, par des spécialistes de domaines chronologiques distincts. Le rôle de carrefour de Paris est une dimension majeure de la vie intellectuelle et culturelle européenne à cette époque, en raison notamment du prestige et du rôle de l’Université, des voyages de savants français en Italie (comme Lefèvre d’Étaples), de la venue à Paris d’humanistes italiens ou internationaux (comme Érasme) et d’étudiants qui en repartiront, dans des directions très diverses, munis de leur expérience parisienne, et de l’attrait exercé par la cour royale. On essaiera de camper le décor, en particulier celui du Quartier latin, de montrer le fonctionnement de ses institutions (Université, collèges, ordres religieux) et la production et les réseaux des imprimeurs (souvent d’origine germanique), et de situer l’activité des écrivains et des poètes et de leurs mécènes. Certains protagonistes (ou futurs protagonistes) de la vie culturelle et religieuse internationale, qui se croisent alors et connaissent une étape parisienne de leur carrière, seront étudiés pour eux-mêmes, mais toujours dans leur rapport avec le moment chronologique et le lieu parisien auxquels le colloque est consacré. On s’attachera à l’examen critique des traditions historiographiques concernant ces institutions, ces lieux et ces personnages en les soumettant au renouvellement en cours des recherches savantes. Il s’agira de répondre à la question de savoir en quoi la présence à Paris, dans les conditions de l’époque considérée, a modifié un parcours, une biographie, une doctrine, ou encore affecté l’environnement parisien, et comment les différents apports des uns et des autres ont interagi entre eux dans ce contexte précis, de manière à situer la ville comme carrefour, lieu attractif et de rayonnement, dans le paysage culturel de l’Europe humaniste.

Programme


Poux, puces, punaises : la vermine de l’homme. Découverte, descriptions et traitements, Antiquité, moyen âge, temps modernes

11, 12 et 13 mars 2105

Mercredi 11 mars 2015 UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-Y., Auditorium de la BU

Thème 1 : Descriptions, lexique et métaphores

Présidence : Bruno Laurioux (UVSQ)

14 h Mot de bienvenue

14 h 15 – 14 h 45 : Thierry Bardinet : « La "vermine" dans l’Egypte ancienne (médecine, représentations religieuses) »

14 h 45 – 15 h 15 : Evelyne Samama : « Poux, puces et politique : l’usage métaphorique de la vermine chez les orateurs grecs »

15 h 15 – 15 h 45 : Isabelle Vedrennes : « Vermines de l’homme : des mots aux choses ? Apporte et limites de la documentation textuelle médiévale (domaine médical français, des premiers textes à la fin du XVe s. »

15 h 45 – 16 h 15 : pause

16 h 15 – 16 h 45 : Marie-Sol Ortola et Marie-Christine Bormes-Varol : « La vermine dans quelques proverbiers espagnols, andalous et judéo-espagnols, miroir comparé des sociétés de la péninsule ibérique au Moyen-Âge »

16 h 45 – 17 h 15 : Susan Baddeley : « Poux, puces et punaises dans les dictionnaires et lexiques de l’époque moderne »

17 h 15 – 17 h 45 : Juliette Vion-Dury : « "Comment ne purent-ils faire des poux ?" ; Représentation des puces poux et punaises dans la littérature européenne »

Jeudi 12 mars 2015 PARIS Espace Scipion (AP-HP)

Thème 2 : Les lieux des parasites : où les chercher ?

Présidence : Patrice Guérin (AP-HP)

9 h 30 – 10 h : Caroline Polet « Subir ou lutter contre les ectoparasites dans les populations du passé : apport de l’anthropologie biologique »

10 h – 10 h 30 : Antoine Pietrobelli : « La puce et le philosophe »

10 h 30 – 11 h : Isabelle Draelants : « Une discrète vermine ? Poux, puces et punaises entre entomologie et prophylaxie chez les naturalistes du XIIIe siècle »

11 h – 11 h 30 : pause

11 h 30 – 12 h : Candida Ferrero, UAB : Minuta atque fastidiosa. « Poisons des insectes dans le travail encyclopédique de Juan Gil de Zamora »

12 h - 12 h 30 : Franck Collard : « Poux, puces, punaises, i.e. poisons ? L’approche "vénénologique" des parasites de l’homme dans la production savante de l’Occident chrétien, XIVe-XVe siècles »

Thème 3 : Pathologie

Présidence : Joël Coste (EPHE – Paris V)

14 h 30 – 15 h : Alessia Guardasole : « La phtheiriasis chez Galien et les pharmacologues grecs »

15 h – 15 h 30 : Irene Cala : « La vermine de l’homme dans les Libri medicinales d’Aetius d’Amida »

15 h 30 – 16 h : Georges Sidéris : « Entre nature et surnaturel : la vermine à Byzance »

16 h – 16 h 30 : pause

16 h 30 – 17 h : Bernard Grunberg : « Chiques, ravets, poux de bois et autres vermines : la plaie des Petites Antilles à l’époque coloniale »

17 h – 17 h 30 : Stanis Perez : « La vermine à Versailles (XVIIe- XVIIIe siècles), une histoire épidermique »

17 h 30 – 18 h : Antoine Petit : « Le dermatologue du XXIe siècle et les ectoparasites »

Vendredi 13 mars 2015 UNIVERSITÉ DE NANTERRE PARIS-OUEST LA DÉFENSE, Salle du Conseil

Thème 4 : Traitements insecticides ou remèdes moraux ?

Présidence : Laurence Moulinier-Brogi (Lyon II)

9 h 30 – 10 h : Patricia Gaillard-Seux : « Puces et punaises, poux et phtiriase dans les textes médicaux latins (Ier-VIe s.) : du traitement à la définition du mal »

10 h – 10 h 30 : Joëlle Ricordel : « Recommandations des médecins et agronomes "arabes" pour lutter contre la vermine »

10 h 30 – 11 h : Mireille Ausécache : « Médecins et chirurgiens salernitains face aux maladies parasitaires »

11 h – 11 h 30 : pause

11 h 30 – 12 h : Mehrnaz Katouzian-Safadi (et Kouthar Lamouchi-Chebbi) : « Textes médiévaux arabes et persans. Pluralité des regards et des soins face aux puces, poux et punaises »

Thème 5 : Autres regards portés

Présidence : Elisabeth Belmas (Paris XIII)

14 h – 14 h 30 : Benoît-Michel Tock « Mouches et araignées dans les calices au Moyen Âge »

14 h 30 – 15 h : Sophie Tonolo « De la bestiole mordante au compagnon de vie : les visages de la vermine chez les poètes burlesques »

15 h – 15 h 30 : Camille Le Doze : « Puces sauteuses et démangeaisons érotiques à l’époque moderne »

15 h 30– 16 h : pause

16 h – 16 h 30 : Catherine Issad : « Poux, puces et autres parasites dans l’art des XVIe et XVIIe siècles »

16 h 30– 17 h : Jean-Bernard Huchet : « Ectoparasites de l’Homme et des animaux domestiques : le regard de l’archéo-entomologiste »

Contact : Franck Collard

Science et magie entre Orient et Occident

Jeudi 19 mars 2015, IRHT, 40 avenue d’Iéna, salle Jeanne Vieillard.

Journée thématique de l’Institut de recherche et d’histoire des textes :

org. Jean-Patrice Boudet, Isabelle Draelants et Iolanda Ventura :

Des historiens et des philologues, dont plusieurs en duo, présenteront leurs travaux sur des manuscrits de textes médiévaux et modernes de médecine, de musique, de cosmologie et de magie en arabe, hébreu, latin, français et occitan.

9h15 : Accueil

9h30 : Introduction

9h50 : Godefroid De Callataÿ et Sébastien Moureau, Alchimie et magie chez l’auteur andalou de la Rutbat al-hakîm et de la Ghayat al-hakîm (Picatrix)

10h40 : Jean-Patrice Boudet et Jean-Charles Coulon, La version arabe (Ghayat-al-hakîm) et la version latine du Picatrix : points communs et différences

11h30 : Discussion

11h45 : Pause

12h00 : Laura Albiero et Isabelle Draelants, Un nouveau regard sur un manuscrit musical du Mont-Cassin – Nouveaux indices sur l’origine et la diffusion du Liber de Astronomia de Nemrod

12h50 : Discussion

13h00 : Repas (sur place)

14h15 : Sebastià Giralt, Deconstructing a codex of a Medieval Magician : Occitan and Latin MS Vatican BAV Barb. Lat. 3589

14h50 : Julie Metois, A l’occasion du catalogage des fonds français médiévaux de la Bibliothèque Vaticane, les surprises d’un manuscrit médico-astrologique de Christine de Suède

15h25 : Discussion

15h35 : Olivier Pedeflous, Les notes manuscrites de François Rabelais sur quelques ouvrages médicaux

16h05 : Laurence Moulinier, De l’intérêt des religieux pour les savoirs illicites, XIIIe-XVe siècles

16h40 : Discussion

17h00 : Philippe Bobichon, Manuscrits scientifiques hébreux de la Bibliothèque nationale de France

17h35 : Conclusions

Gravures rupestres et graffiti médiévaux en pays dʻislam. Des sources historiques marginales ?

23 mars 2015

Espace Marc Bloch - Institut des Sciences de lʻHomme - 14 Av Berthelot, Lyon 7e

Programme :

9h30-10h00, Patrice Cressier, Sophie Gilotte (CNRS, CIHAM – UMR 5648, Lyon), Marie-Odile Rousset (CNRS, GREMMO – UMR 5291, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon) : Présentation

10h00-10h45, Sophie Gilotte (CNRS, CIHAM – UMR 5648) : Les graffiti en al-Andalus : une arabisation des espaces ?

10h45-11h30, José Ignacio Barrera Maturana (LAAC, Grenade, Espagne) et Patrice Cressier (CNRS, CIHAM – UMR 5648) : Gravures rupestres et graffiti médiévaux en al-Andalus : le territoire d’un village de montagne (Senés, Almería)

11h30-12h15, Jean-Michel Poisson (EHESS, CIHAM – UMR 5648) : Les graffiti hébraïques de la Tour blanche d’Issoudun

14h30-15h15, Frédéric Imbert (Univ. d’Aix-Marseille) : L’islam des pierres/Le coran avant le coran

15h15-16h00, Lotfi Abdeljouad (INP, Tunis) : Graffiti de la grande mosquée de Kairouan

16h00-16h45, María Antonia Martínez Núñez (Univ. de Málaga, Espagne) : Nuevos graffiti andalusíes. Siglos XI-XII

16h45-17h30, Abbès Zouache (CNRS, CIHAM – UMR 5648) : À propos de graffiti de guerriers dans le Proche-Orient médiéval


Ateliers thématiques de la Société Internationale des Médiévistes

La Société Internationale des Médiévistes organise à Paris au printemps prochain, en partenariat avec plusieurs universités et sociétés savantes, trois ateliers thématiques intitulés "Regards croisés sur les études médiévales" qui porteront sur l’Animal, le Genre, et l’Image. Ces rencontres offriront le temps et l’espace de la réflexion collective, de l’échange et de la confrontation des idées, dans une perspective interdisciplinaire. Les ateliers sont ouverts à tous dans la limite des places disponibles, vous trouverez ci-dessous toutes les informations correspondantes ainsi que l’affiche en pièce jointe.

L’Animal, le vendredi 27 mars 2015, 16h30-18h30

Intervenants : S. Crane (Columbia University), P.-O. Dittmar (EHESS, Paris), C. Lucken (Université Paris VIII-Université de Genève), J. Voisenet (Université Toulouse II)

Lieu : Salle de formation de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, 13 rue de la Sorbonne, Paris 5e

Métro : Cluny-La Sorbonne (10), Odéon / Saint-Michel (4, RER B / C), Luxembourg (RER B)

Le Genre, le vendredi 10 avril 2015, 16h45-18h45

Intervenants : R. Brown-Grant (University of Leeds), J. Foehr-Jansens (Université de Genève), D. Lett (Université Paris VII), A. Paupert (Université Paris VII)

Lieu : Salle C-102, American University in Paris, 6 rue du Colonel Combes, Paris 7e

Métro : La Tour-Maubourg (8), Alma-Marceau (9), Invalides (8, 13, RER C) ou Pont de l’Alma-Marceau (RER C)

L’Image, le vendredi 29 mai 2015, 16h30-18h30

Intervenants : P. Boucheron (Université Paris I), H. Maguire (John Hopkins University), J. Wirth (Université de Genève)

Lieu : Salle de conférence extérieure de la maison de la recherche, Université Paris 3, 4 rue des Irlandais, Paris 5e

Métro : Cardinal Lemoine (10), Place Monge (7), Odéon (4), Saint-Michel-ND (4, RER C), Luxembourg (RER B)

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Inscription

Organisation : I. Fabry-Tehranchi (University of Reading-GCMS), F. Madeline (Université Paris 1-Lamop), M. Perez-Simon (Université Paris 3-CEMA), A. Russakoff (American University in Paris)


Pise de la Grande peste à la conquête florentine (1348-1406). Nouvelles orientations pour l’histoire d’une société en crise

Pise, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere, Via Pasquale Paoli 15,

vendredi 10 avril 2015

Organisateurs : Sylvie Duval (EfR / CNRS/ CIHAM ; ) ;

Alma Poloni (Università di Pisa) ; Cédric Quertier (EfR / LAMOP).

9h : accueil des participants.

9h15-9h45 : Giuseppe Petralia (Università di Pisa) : introduction

LES EVOLUTIONS DE LA SOCIETE PISANE A LA FIN DU MOYEN AGE

Président : Laurent Feller (Université Paris 1/LAMOP)

9h45-10h30 : Mauro Ronzani (Università di Pisa) : « Il complesso della cattedrale nel secondo Trecento : completamento degli edifici, sviluppo degli allestimenti interni, fruizione religiosa e ’civile’ »

10h30-11h15 : Sylvie Duval (EfR/CNRS/CIHAM) : « La société pisane vue à travers les testaments » (titre provisoire)

11h15-11h30 : pause

11h30-12h15 : Cecilia Ianella (Università di Pisa) : « La rappresentazione della città. Pisa per immagini » (titre provisoire)

12h15-12h45 : discussion

12h45-14h30 : Repas

14h30-15h : Table ronde des doctorants : Marco Conti (CIHAM), « Imposer la ville : étude de la fiscalité à Bologne de la fin du XIIIe au début du XVe siècle » et Philippe Lefeuvre (LAMOP), « Les hiérarchies des sociétés rurales du Chianti (Toscane) aux XIIe et XIIIe siècles ».

L’ECONOMIE PISANE CONFRONTEE A LA CRISE

Président : Armand Jamme (CNRS/CIHAM)

15h-15h45 : Alma Poloni (Università di Pisa) : « Economia e società a Pisa nella seconda metà del Trecento » (titre provisoire)

15h45-16h30 : Cédric Quertier (EfR/LAMOP) : « Les étrangers à Pise : les cas de la nation des marchands florentins et du quartier de San Vito » (titre provisoire)

16h30-16h45 : pause

16h45-17h30 : Jérôme Hayez (CNRS/LAMOP) : « S’observer, coopérer, se fréquenter ou rester avec les siens. Les interactions entre marchands florentins et pisans dans les correspondances Datini vers 1400 »

17h30-18h : discussion.

18h : Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata / responsable du projet de recherche "La mobilità sociale nel Medioevo italiano (secoli XII-XV))", PRIN 2012) : conclusions

Culture matérielle et contacts diplomatiques entre l’Occident latin, Byzance et l’Orient islamique (XIe-XVIe s.)

Colloque organisé à Liège, 27-28 avril 2015

Organisateurs : F. Bauden, D. Aigle, N. Drocourt, S. Péquignot

Deuxième manifestation du programme "Communications diplomatiques entre l’Occident latin, Byzance et l’Orient islamique (XIe-XVIe s.)" de l’IFAO

Programme

XIe congrès de la Société d’Archéologie Médiévale

28-30 mai 2015, Bayeux

- L’objet au Moyen Âge et à l’époque moderne : fabriquer, échanger, consommer et recycler

Trente ans après le premier congrès organisé par la Société d’Archéologie médiévale sur le mobilier céramique, ce colloque international a pour objectif de remettre la culture matérielle et l’objet archéologique au cœur du débat historique. Il vise à dresser un état de la recherche pour les périodes médiévale, moderne et contemporaine en n’excluant aucune catégorie d’objet (céramique, métal, matériaux organiques, verre). Cette approche est envisagée sous quatre angles thématiques (la fabrication, les échanges, la consommation et le recyclage) qui feront chacun l’objet d’une session alimentée par des présentations de synthèse.

Sessions

Fabriquer : les lieux, les hommes et les techniques.

Échanger : les circuits de distribution et d’approvisionnement.

Consommer : quels objets pour quel(s) usage(s) et pour quelle(s) population(s) ?

Recycler : l’objet réparé ou la seconde vie des objets.

Programme détaillé et inscription (jusqu’à fin avril)

9e rencontre de la Gallia Pontificia : Les Eglises du royaume de Bourgogne et la Curie

La neuvième rencontre de la Gallia Pontificia, organisée comme à l’accoutumé par l’Institut historique allemand de Paris et l’École nationale des chartes, aura lieu le 29 mai 2015.

Programme

APPELS A CONTRIBUTIONS

XVIIe colloque d’onomastique

Date : 3-5 décembre 2015

Lieu : Archives nationales (Paris)

Après Bruxelles, c’est Paris qui accueillera en 2015 le colloque international qu’organise tous les deux ans la Société française d’onomastique. Cette manifestation scientifique, qui se déroulera du 3 au 5 décembre 2015 aux Archives nationales, en partenariat avec cette institution, sera consacrée aux sources en onomastique et à la toponymie urbaine de la capitale et de sa banlieue.

Noms de lieux, noms de personnes : la question des sources

Les recherches onomastiques, qu’elles concernent la toponymie ou l’anthroponymie, nécessitent de recourir à des sources diverses dont l’identification et l’exploitation posent un certain nombre de problèmes que le colloque se propose d’examiner. Nous entendons par source tout document contenant des données qui permettent d’étudier les noms propres, de l’Antiquité à nos jours.

Sont attendues des communications abordant l’un ou l’autre des thèmes suivants :

- l’inventaire ou la typologie des sources exploitables dans les travaux toponymiques et anthroponymiques (documents écrits ou oraux) ;

- l’analyse et l’évaluation de ces sources en fonction de leur spécificité (inscriptions, documents diplomatiques, listes nominatives, cartes, littérature, enquêtes …) ;

- l’exploitation de ces sources selon les méthodes et objectifs propres à chaque discipline ou bien dans une perspective interdisciplinaire (histoire, épigraphie, hagiographie, diplomatique, paléographie, numismatique, sigillographie, héraldique, cartographie, géographie, linguistique, philologie, anthropologie...).

Seront également appréciées les contributions sur le fonctionnement des noms propres dans une perspective comparative des sources (par ex. variations de la dénomination d’une personne ou d’un lieu dans des sources de type différent).

Toponymie urbaine de Paris et de sa banlieue

Les noms des voies urbaines de Paris ont fait l’objet de travaux déjà anciens. D’autre part, les bouleversements provoqués par l’urbanisation de ces dernières décennies posent des problèmes nouveaux de dénomination toponymique. Il paraît souhaitable de mener des recherches innovantes dans plusieurs directions :

- apport de ces noms de voies urbaines à la connaissance de l’histoire de Paris et de sa banlieue, histoire politique, sociale, économique, histoire des paysages…

- répartition de ces noms dans l’espace : géographie des dénominations, valeur symbolique de certaines configurations…

- dénominations d’autres lieux, tels que établissements scolaires, monuments, musées, équipements culturels, sportifs… : spécificités, relations avec la toponymie des voies urbaines…

Ce colloque est avant tout une réunion scientifique destinée à faire état des recherches en cours en onomastique et à susciter l’innovation théorique et méthodologique. Toutefois, les organisateurs souhaitent favoriser l’ouverture vers un public cultivé non spécialiste s’intéressant au patrimoine onomastique et soucieux de mieux le connaître. Les chercheurs qui répondront au présent appel à communication sont invités à tenir compte de ce niveau d’exigence comme de ce souci d’ouverture.

Les propositions de communication, accompagnées d’un résumé de 10 lignes maximum, sont à expédier de préférence par courriel, avant le 1er mars 2015 à l’une ou l’autre des deux adresses suivantes :

Mme Sylvie LEJEUNE
Secrétaire de la Société Française d’Onomastique
23 allée des Pelouses d’Ascot
33270 BOULIAC

Sylvie LEJEUNE

Congrès sur le Web sémantique pour les Humanités

Dates :1er juin 2015

Lieu : Portoroz, Slovénie

Date limite d’envoi des propositions : 16 mars 2015

Notez en particulier l’appel à communication pour la session organisée par le Groupe de recherche international sur la zoologie antique et médiévale (Zoomathia), où des présentations de projets du même type, mettant en oeuvre le web sémantique, sont attendues et encouragées Site

Ve International Medieval Meeting Lleida

25-26 Juin 2015

Sessions et interventions à proposer jusqu’au 20 mars 2015

Plus d’informations

Le gouvernement politique de soi

Colloque international, 25-26 juin 2015,

MSH Paris Nord, 20, avenue Georges Sand - La Plaine-Saint-Denis, France (93210)

ArTeHiS (UMR 6298), Dijon - CGC (UMR 7366), Dijon - LSH (EA 2273), Besançon-MSH Paris Nord

Résumé

L’idéal néo-stoïcien diffusé dans les cours – peut-être parallèle à une casuistique en voie de laïcisation – a fait l’objet, depuis Norbert Elias, de nombreuses études apportant un éclairage sur l’idée d’une maîtrise de soi en tant que garantie d’un exercice mesuré du pouvoir car soumis à des garde-fous multiples quoique essentiellement virtuels. Outre-Manche notamment, c’est la mise en place aussi révolutionnaire que brutale du puritanisme qui a correspondu à une tentative de borner le pouvoir par la morale tout en domestiquant la noblesse. Les travaux de Michael Walzer (The Revolution of the Saints. A Study on the Origins of Radical Politics, 1965) ont bien insisté sur l’émergence de cette éthique et de son volet politique, en l’occurrence le radicalisme. Sans exclure les tâtonnements ou les échecs de cette (ré-)éducation morale aux accents de réforme sociale, les critiques de la duplicité des puissants ou encore l’utopie séculaire d’une moralisation du champ politique, le présent appel à communication reste ouvert à tous les aspects de la question, de la période médiévale jusqu’à aujourd’hui.

Argumentaire

Le thème foucaldien du « gouvernement de soi » relève autant d’une herméneutique sans âge que d’un ensemble de dispositifs particulièrement mis en avant pendant la période médiévale et moderne : le cadre monarchique, ecclésiastique et curial, de l’Italie à l’Angleterre, en passant par la France et l’Empire, semble s’être prêté à cet ensemble de normes proposées prioritairement aux hommes de pouvoir.

Sur la longue durée, le colloque abordera notamment la notion d’incorporation en suivant les traces du volume collectif ayant fait date, From the Royal to the Republican Body. Incorporating the Political in Seventeenth- and Eighteenth-Century France (University of California Press, 1998). Si la généalogie intellectuelle de la notion de « maîtrise de soi » semble acquise, qu’en est-il de ses relais concrets ? La résistance à la douleur et aux servitudes de la maladie (Charles Quint, Louis XIII ou Louis XIV), l’état de santé psychologique supposé ou avéré (Don Carlos, Charles II d’Espagne), la question de l’enfance et du grand âge relèvent autant des épreuves du pouvoir que les séditions, les guerres et les intrigues de palais (les remarques de J. Bodin à propos des souverains trop jeunes ou trop âgés semblent toujours exactes sur la longue durée). Or, ces apprentissages sont moins connus que le contenu des textes classiques alimentant l’encomiastique royale. L’acquisition de la maîtrise de soi et le profil des acteurs censés l’encourager ou la valider reste à préciser. Enfin, en suivant la lecture de Melzer et Norberg, peut-on transposer, par une simple variation d’échelle, les normes valables pour un groupe dirigeant à toute une population ? Cette hypothèse revisiterait à profit l’historiographie classique tout en interrogeant, sous une lumière nouvelle, des archives exploitées par les intervenants sélectionnés.

Comité scientifique : Michelle Bubenicek, université de Franche-Comté ; Martine Clouzot, université de Bourgogne ; Dominique Le Page, université de Bourgogne ; Bruno Lemesle, université de Bourgogne ; Stanis Perez, MSH Paris-Nord, université de Paris XIII-Villetaneuse.

Les propositions de communication, accompagnées d’un CV et d’une courte bibliographie des travaux publiés ou en cours, devront comporter au maximum 2500 signes.

Date limite d’envoi : 12 avril 2015.

Contacts :

Stanis Perez

Bruno Lemesle

Lien avec l’argumentaire complet

Université d’été pour jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Jeux et enjeux de pouvoir à l’époque prémoderne : Aspects sociaux et politiques de la sociabilité dans les sociétés de cour

Institut historique allemand, du 23 au 26 juin 2015, à Paris

Date limite des dossiers : 19 avril 2015

Organisation : Jean-Marie Moeglin (Paris-Sorbonne), Pascal Firges (IHA), Britta Kägler (LMU Munich), Caroline zum Kolk (Cour de France.fr), Vanina Kopp (IHA).

Appliquant une approche transpériodique, l’université d’été 2015 de l’Institut historique allemand, en collaboration avec l’université Paris-Sorbonne, abordera le sujet « jeux et enjeux de pouvoir à l’époque prémoderne » (Moyen Âge et Ancien Régime). Au coeur de cet atelier se retrouvent tous les aspects de sociabilité ainsi que les enjeux de pouvoir qui y sont liés de manière implicite. Un des intérêts spécifiques réside dans l’analyse des sociétés de cour prémodernes européennes et des processus politiques qui ont lieu pendant que la cour chasse, joue ou s’amuse. En outre, ce champ de recherche est particulièrement intéressant pour une approche d’histoire du genre : bien que les hommes et les femmes ne fussent pas égaux en termes de droits, les femmes pouvaient être actives dans la sociabilité ainsi que dans les jeux. De même, les personnes non nobles pouvaient obtenir un accès aux centres du pouvoir par le biais de cérémonies ou de fêtes données à la cour et de cette manière constituer des réseaux et exercer une certaine influence lors de ces activités de « loisir ». La sociabilité de cour permettait ainsi la participation aux processus politiques d’acteurs qui en étaient à priori exclus.

Les participants et les participantes à l’atelier de recherche étudieront entre autres comment la sociabilité et la politique de puissance s’influencèrent réciproquement et en quoi consistèrent les conditions et les possibilités de médiation ou de prise d’influence. Par cette approche, l’université d’été ne voudrait pas seulement mettre en avant l’importance culturelle des jeux, elle souhaite également souligner les enjeux politiques ainsi que les stratégies de négociation de pouvoir qui se dissimulaient derrière l’apparence de simples pratiques sociales. De ce fait, l’atelier de recherche s’écarte d’une histoire politique des institutions et des « grands hommes » au profit d’une histoire sociale à caractère culturel, tournée vers les acteurs et actrices et mettant en relief la signification du social et du culturel pour les processus politiques du pouvoir.

L’objectif de l’université d’été est de promouvoir une recherche historique allant au-delà des limites disciplinaires, nationales et chronologiques et de favoriser ainsi un échange durable transpériodique franco-allemand. L’atelier s’adresse aux jeunes chercheurs et chercheuses au niveau doctorat et post-doc ainsi qu’aux étudiantes et étudiants en fin de master. Les candidatures émanant des disciplines voisines, comme les sciences sociales et culturelles, les lettres ou les sciences du théâtre, sont les bienvenues.

Pour préparer l’atelier, les participants sont invités à lire en tandem le projet d’un autre participant et d’en proposer un commentaire court et constructif en plus de la présentation de leurs propres projets de recherche et de la discussion. Des professeurs d’institutions universitaires allemandes et françaises se joindront aux sessions pour discuter des projets de recherche. En outre, une excursion commune au château de Vincennes est prévue. L’université d’été sera accompagnée d’un blog scientifique qui permettra de publier les résumés des interventions en amont de la manifestation et qui encouragera un échange entre tous par la suite.

Les frais de voyage peuvent être remboursés et un logement sera mis à disposition, si besoin est. Le français et l’allemand seront utilisés lors de cet atelier, et la maîtrise active de l’une et la compréhension passive de l’autre langue sont une précondition à la participation. En plus d’un résumé de la conférence prévue (250 mots maximum), la candidature devra contenir une lettre de motivation (mentionnant les connaissances linguistiques) ainsi qu’un curriculum vitae. Pour toutes questions, contactez Vanina Kopp ou Pascal Firges.

Les propositions pour des communications sont à adresser jusqu’au 19 avril 2015 ici

Site

La lettre d’information du Congrès de Leeds, fournissant les informations concernant le Congrès 2015 (Reform and Renewal), mais aussi l’appel à communications du Congrès 2016 (Food, feast and famine), est disponible à cette adresse

VARIA

Le Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273, Université de Caen Basse-Normandie/CNRS) lance un carnet de recherche sur les mondes normands médiévaux.

Site

Le carnet est destiné principalement à la diffusion de l’information ou à engager le débat d’idées, qui peut plus tard entrer sous une forme davantage finalisée dans une revue. Un volet important sera « la recherche qui se fait », en ouvrant le carnet aux appels à projets, à la littérature grise, aux rapports d’étape, aux comptes rendus (séminaires, colloques, journées d’études, de thèses, d’ouvrages), présentation d’outils de recherche, annuaire des thèses.

MNM se veut ainsi le support d’une communauté et un outil de « réseautage ». Un travail important sera réalisé sur les outils favorisant une mise en réseau. Il est prévu également d’établir un partenariat avec des institutions (centres de recherche, musées…) engagées dans le réseau. Ce carnet sera lié à la revue électronique Tabularia. Sources écrites de la Normandie médiévale, mais sur un périmètre élargi et avec une finalité différente d’une revue. Il est édité sur la plate-forme hypotheses.org et dispose d’un numéro ISSN.

Espace de dialogue et d’information, le carnet MNM permet de publier des contributions ensuite validées (ou non) par le comité éditorial et la rédaction. Ces billets peuvent être rédigés en français et/ou en anglais, mais d’autres langues sont admises. Il est possible d’intégrer des notes de bas de page aux billets, ainsi que des illustrations. Les billets publiés sont indexés, et référencés sur le web. Ils peuvent être cités et disposent d’une adresse pérenne. Ces billets peuvent être modifiés par leurs auteurs et être ensuite développés sous forme d’articles pour des revues scientifiques. Ils permettent ainsi à leurs auteurs de faire connaître l’objet de leurs recherches, et d’apporter à celles-ci une plus grande visibilité.

Le carnet MNM est ouvert aux membres des institutions de recherche (laboratoires, universités) et patrimoniales (musées, archives, bibliothèques), ainsi qu’aux étudiants (masters et doctorats).

Pour devenir membre, il vous suffit d’envoyer une demande d’adhésion en remplissant le formulaire prévu à cet effet et disponible sur le site dans la rubrique Annuaire et partenaires. Un code d’accès au carnet sera envoyé aux membres souhaitant rédiger des billets. Ces billets devront toutefois être validés par la rédaction et le comité scientifique avant d’être mis en ligne.