Extrait d'enluminure

Lettre de la SHMESP n° 89 (février 2016)

VIE DE LA SOCIETE

47e congrès de la SHMESP à Arras

Le 47e Congrès de la SHMESP se tiendra à Arras du 26 au 29 mai 2016 sur le thème “Histoire monde, jeux d’échelle et espaces connectés”.
Les inscriptions, accompagnées d’un chèque à l’ordre de la SHMESP, doivent être envoyées à notre trésorier, Alexis Grélois, avant le 1er mars 2016.
Nous rappelons que les intervenants au Congrès doivent également s’inscrire et que la SHMESP ne finance pas la venue des intervenants au congrès.
Comme chaque année, la SHMESP propose une bourse aux jeunes chercheurs qui souhaiteraient participer au congrès. Le nombre de bourses est limité.
Les demandes de bourse (lettre de candidature + CV) doivent parvenir à cette adresse avant le 1er mars 2016.

Renseignements complémentaires et notamment ici – vous y trouverez tous les détails concernant les horaires et les autres informations non encore communiquées.

48e congrès de la SHMESP à Jérusalem

Nous vous rappelons que le 48e Congrès de notre Société se tiendra au Centre de Recherche Français à Jérusalem, du 3 au 8 mai 2017 sur le thème suivant : « Les vivants et les morts dans les sociétés médiévales ».

L’argumentaire se trouve sur le site de la SHMESP

Les propositions de communications doivent être adressées au secrétariat de la SHMESP avant le 15 avril 2016, délai de rigueur, exclusivement par courrier électronique. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’une page, à défaut duquel il ne sera pas possible de les prendre en compte. Le comité scientifique fera connaître fin juin les contributions retenues. Les sociétaires intéressés sont invités à prendre attentivement connaissance des grandes orientations fixées par le comité scientifique.

Les directeurs de recherche sont invités à informer au plus vite les doctorants susceptibles d’être intéressés par une participation à ce congrès. Ceux-ci se manifesteront également auprès du secrétariat de la SHMESP avant le 15 avril 2016, exclusivement par courrier électronique, en joignant un résumé d’une page. Les candidats retenus pourront bénéficier d’une bourse.

Nous rappelons que la Société ne prend pas en charge les frais des intervenants.

Bibliographie en ligne de la SHMESP

La bibliographie en ligne de la Shmesp comporte actuellement 16 051 notices. Son actualisation par chaque sociétaire et chaque membre associé en fait un outil d’autant plus précieux qu’il est à jour. Pour contribuer à l’efficacité et à la représentativité de cette base bibliographique, et donc de vos travaux, il convient à chacun de saisir les références de ses dernières publications.

Le lien d’accès direct à la page d’entrée de vos codes d’accès est le suivant Vous pouvez aussi passer par le site de la société : rubrique "bibliographie" dans le menu puis "Saisie des fiches bibliographiques". En cas de perte de vos identifiants ou pour toute autre question ou suggestion concernant cette base, n’hésitez pas à contacter Noëlle Deflou-Leca

Merci à tous de contribuer à faire de cette bibliographie un outil de travail performant.

Liste des doctorats soutenus – appel aux directrices/directeurs de thèse

Afin de mettre en ligne sur le site de la société la liste la plus exhaustive possible des doctorats soutenus en histoire et/ou archéologie médiévale

en 2015, nous remercions les collègues professeurs de nous signaler les thèses soutenues dans l’année sous leur direction.

Ces renseignements sont à envoyer à notre responsable communication numérique, Noëlle Deflou-Leca

POSTES ET BOURSES

ATTENTION : les postes de la campagne de ce printemps sont parus sur Galaxie et certains dossiers sont à rendre assez tôt (10 mars).

contrat doctoral Université Montpellier 3 Paul-Valéry

L’université Montpellier 3 Paul-Valéry ouvre un concours pour un contrat doctoral fléché ; l’un des thèmes retenus est le suivant :

Disciplinement des sujets et intériorisation des normes chrétiennes avant la Réforme (XIIIe-XVe siècle) à travers les sources normatives et doctrinales en Europe méridionale.

Aux derniers siècles du Moyen Âge, se développe un type nouveau de littérature normative, à mi-chemin entre la préconisation morale et la norme canonique, comme les Summae confessionalis ou les visites pastorales. De nombreux intellectuels, parmi les plus importants théologiens et canonistes du temps en Italie, en France ou en Espagne, se sont lancés dans la rédaction de ce type d’ouvrages. Aucune étude spécifique n’a été menée sur ces sources qui ont pourtant le mérite de pointer les formes originales d’encadrement pastoral que les esprits réformateurs de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles) souhaitaient mettre en place, à un moment où l’exigence de reformatio se faisait vivement ressentir au cœur de l’appareil ecclésial et dans de larges secteurs de la société et avant le grand mouvement de confessionalisation de l’Europe moderne.
Le centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM EA 4583) propose d’accueillir un doctorant financé pendant 3 ans dont le programme de recherche répondra aux attentes de l’appel à projet.

Le contrat débutera en septembre 2016 ; les dossiers seront à déposer avant le 15 juin 2016.

Pour tout renseignement, prière d’écrire au directeur du CEMM, EA 4583 : Patrick Gilli

Contrats post-doctoraux

Le labex RESMED (Religions et sociétés dans le monde méditerranéen) lance un appel à candidatures pour cinq contrats postdoctoraux d’un an à partir du 1er juillet 2016 (Date limite des candidatures : 15 mars 2016).

Cinq contrats post-doctoraux seront financés parmi les 10 profils proposés

Le dossier doit être envoyé au format pdf avant le 15 mars 2016 à minuit à la Directrice et aux Secrétaires généraux Julie Masquelier et Slavos Lazaris du Labex RESMED. L’admission sera décidée sur dossier à la fin du mois de mai 2016.

Le projet de chaque candidat devra clairement s’inscrire dans le programme scientifique du Labex RESMED

Le candidat aura soutenu son doctorat en France ou à l’étranger depuis moins de 5 ans au sein d’une université différente des institutions fondatrices du Labex RESMED (Paris-Sorbonne, Panthéon-Sorbonne, École pratique des hautes études) ou depuis moins de 10 ans s’il/elle peut justifier d’une expérience de recherche dans une autre institution universitaire.

Poste de post-doctorant en histoire médiévale à l’Université de Luxembourg (CDD de 3 + 2 ans).

Le poste a été formulé en étroite relation avec les projets de recherche LUXDYNAST et TRANSSCRIPT, mais contient aussi une partie enseignement :

Profil :
L’assistant-chercheur contribuera à la recherche au sein de l’Institut d’Histoire (Unité de recherche IPSE) sur les origines de l’Etat moderne dans l’espace anciennement lotharingien (XIIIe – XVIe s.) selon une approche de type « digital history ». Les recherches favoriseront l’étude des aspects identitaires, multilingues, interculturels et leurs conséquences sur le champ politique et institutionnel. Il sera chargé du suivi des relations avec les partenaires internationaux (coopérations, colloques) et du lien de la recherche avec l’enseignement.
L’assistant-chercheur travaillera sous la responsabilité du Professeur Michel Margue.

Tâches :
• Recherches sur les origines de l’Etat moderne entre France et Empire, en particulier dans le domaine des pratiques de l’écrit (« pragmatische Schriftlichkeit) ;

• Contribution à l’édition numérique de sources et à l’analyse lexicométrique (« digital edition » / « digital diplomatics ») ;

• Collaboration à l’organisation des manifestations scientifiques en histoire et aux coopérations internes et internationales ;

• Collaboration à la publication de travaux scientifiques ;

• Participation à l’enseignement dans le cadre du « Bachelor en cultures européennes (Histoire) » et du « Master en histoire européenne contemporaine », en particulier dans le domaine du « digital teaching » ;

• Encadrement d’étudiants et de doctorants.

Renseignements

Date limite : 1er mars 2016

PARUTIONS

- Hasenohr (Geneviève), Textes de dévotion et lectures spirituelles en langue romane (France, XIIe-XVIe siècle) [Préface par Michel Zink], Turnhout, Brepols, 2015 (coll. Texte, codex & contexte, XXI), 914 p. Réimpression, avec mises à jour et plusieurs index, de 27 articles que G. Hasenohr a consacrés, entre 1978 et 2007, à un large pan de la culture médiévale, la littérature de dévotion.

- Parution du volume du BUCEMA 19.2. Vous pouvez accéder à ce dernier numéro à cette adresse

RENCONTRES

Nous rappelons aux collègues qui souhaitent faire part de la tenue d’un colloque de nous en avertir au moins deux mois avant la rencontre. Nous vous demandons également de privilégier systématiquement l’envoi de document en format Word ou Open Office et non le format PDF.

Les guerres d’évêques (XIe-XVe siècles), journée d’étude

date : 10 février

Matinée (en Sorbonne, Bibliothèque Boutruche)
10 h : Dominique Barthélemy (Université Paris IV, EPHE, IUF) « paix diocésaines et guerres d’évêques (Xe-XIIIe siècles) »
10 h 40 : Sébastien Fray (Université Jean Monnet, Saint-Etienne) « les évêques du Puy et la guerre (fin Xe-XIIIe siècle)
11h 20 : pause
11 h 30 : Rémy Roques (Archives de la Poste) « conflits féodaux et renforcement de la seigneurie épiscopale. Clermont. XIIe-XIIIe siècles »
Après-midi (en Sorbonne escalier U, salle H 627)
14 h : Rolf Große (Institut historique allemand) « l’archevêque de Cologne en guerre au XIIe siècle »
14 h 40 : Alain Marchandisse (Université de Liège) « l’évêque de Liège en temps de guerre à la fin du Moyen Âge »
Contact

La naissance du duché de Savoie, 1416, colloque international

date : 18-20 février 2016

lieu : Château de Chambéry

programme et abstract

réservation obligatoire

Les silences de l’historien, Journée d’études du Craham

Lieu : Université de Caen Normandie, MRSH, Salle des Actes, 10 h – 18 h
Date : 26.02.2016

Programme
10 h Aurélien PULICE (ENS – Ulm) Les Vies de Thucydide ou l’art de combler les silences
Fabrice GALTIER (Université Paul Valéry – Montpellier, CRISES) Le silence et la mémoire dans les Annales de Tacite
Olivier DEVILLERS (Université de Bordeaux - UMR5607-Ausonius) L’année 32 chez Tacite, Suétone et Dion Cassius : choix et silences des historiens
Discussion
12 h 45 Déjeuner

14 h 30
Eric FOURNIER (West Chester University of Pennsylvania) Les silences d’Ammien Marcellin et Victor de Vita : témoins de la polarisation religieuse dans l’Antiquité tardive
Stéphane LECOUTEUX (Université de Caen - CRAHAM) Silences et partis-pris de l’auteur des Brèves annales du Mont-Saint-Michel composées vers 1048
Discussion
15 h 45 Pause
Pierre BAUDUIN (Université de Caen, IUF - CRAHAM) Ombres et silences d’un règne : Richard II dans les Gesta Normannorum ducum de Guillaume de Jumièges
Véronique GAZEAU (Université de Caen - CRAHAM) Orderic Vital est-il un homme du centre ? Silences et omissions du moine d’Ouche (Ire moitié du XIIe siècle)

La richesse, la pauvreté et l’exclusion de la christianisation à la chrétienté en Occident (IVe-XIIe siècle).

Date : 10-12 mars 2016
Lieu : université de Reims
Programme

Projet Administrer par l’écrit au Moyen Âge et à l’époque moderne : classer, contrôler, négocier », journée d’étude « « Administrer par les archives »

date : 1er juin 2016
Lieu : IRHT, Centre Félix Grat, salle Vieillard, 9h-17h15
Contacts : Isabelle Bretthauer ; Marlène Hélias
Programme

APPEL A COMMUNICATION/CONTRIBUTION

Second Int. Workshop on Semantic Web for Scientific Heritage - SW4SH 2016
Website
Important dates :
- Due date for paper submission : March 11, 2016
- Notification of paper acceptance : April 1, 2016
- Camera-ready version of accepted papers : April 15, 2016
- Workshop : May 30, 2016
SW4SH 2016 will be held in conjunction with the 13th ESWC 2016 Conference which takes place between 29th May and 2nd June in Heraklion, Crete, Greece.
SW4SH 2016 is a continuation of the SW4SH workshop series initiated at ESWC 2015 which aims to provide a leading international and interdisciplinary forum for disseminating the latest research in the field of Semantic Web for the preservation and exploitation of our scientific heritage, the study of the history of ideas and their transmission.
Classicists and historians are interested in developing textual databases, in order to gather and explore large amounts of primary source materials. For a long time, they mainly focused on text digitization and markup. They only recently decided to try to explore the possibility of transferring some analytical processes they previously thought incompatible with automation to knowledge engineering systems, thus taking advantage of the growing set of tools and techniques based on the languages and standards of the semantic Web, such as linked data, ontologies, and automated reasoning. The iconographic data, which are also relevant in history of science and arise similar problematic could be addressed as well and offer suggestive insights for a global methodology for diverse media.
On the other hand, Semantic Web researchers are willing to take up more ambitious challenges than those arising in the native context of the Web in terms of anthropological complexity, addressing meta-semantic problems of flexible, pluralist or evolutionary ontologies, sources heterogeneity, hermeneutic and rhetoric dimensions. Thus the opportunity for a fruitful encounter of knowledge engineers with computer-savvy historians and classicists has come. This encounter may be inscribed within the more general context of digital humanities, a research area at the intersection of computing and the humanities disciplines which is gaining an ever-increasing momentum and where the Linked Open Data is playing an increasingly prominent role.
The purpose of the workshop is to provide a forum for discussion about the methodological approaches to the specificity of annotating “scientific” texts (in the wide sense of the term, including disciplines such as history, architecture, or rhetoric), and to support a collaborative reflection, on possible guidelines or specific models for building historical ontologies. The iconographic data, which are also relevant in history of science and arise similar problematic could be addressed as well and offer suggestive insights for a global methodology for diverse media. A key goal of the workshop, focusing on research issues related to pre-modern scientific texts, is to emphasize, through precise projects and up-to-date investigation in digital humanities, the benefit of a multidisciplinary research to create and operate on relevantly structured data. One of the main interests of the very topic of pre-modern historical data management lies in historical semantics, and the opportunity to jointly consider how to identify and express lexical, theoretical and material evolutions. Dealing with historical texts, a major problem is indeed to handle the discrepancy of the historical terminology compared to the modern one, and, in the case of massive, diachronic data, to take into account the contextual and theoretical meaning of terms and segments of texts and their semantics.
Topics covered by the workshop include but are not limited to :
- Ontologies and vocabularies in Ancient Science
- Semantic annotation of ancient and medieval scientific texts
- Information/knowledge extraction from archaeological objects and texts
- Semantic integration of heterogeneous and contradicting knowledge
- Representation of the historical dimension of Scientific Knowledge
- Impact of Semantic Web technologies on Digital Humanities
- Knowledge Engineering for ancient zoological science and literature
- Social Web, collaborative systems, tagging, and user feedback
Paper Submission :
We invite short position papers (4-6 pages) and regular research papers (8-12 pages) describing innovative ideas covering the topics of the workshop.
Submissions must be written in English and follow the LNCS guidelines. For details see the Springer LNCS Author Instructions page.
Papers must be submitted via Easychair .
Accepted papers will be published in the CEUR workshop proceedings series.
Workshop organizers :
Isabelle Draelants, IRHT
Catherine Faron Zucker, Univ. Nice Sophia Antipolis
Alexandre Monnin, Inria
Arnaud Zucker, Univ. Nice Sophia Antipolis
Contact :
For any question, please contact the organizers via email

Le nomadisme châtelain (Ve-XVIIe siècle) - 6e colloque international au château de Bellecroix.

sous la direction de N. Faucherre, D. Gautier, H. Mouillebouche
Dates : du 14 au 16 octobre 2016
Lieu : châteaux de Bellecroix, Chagny (Bourgogne)

Le château est rarement un lieu de résidence permanente. Les rois, les princes, les seigneurs, mais aussi les ecclésiastiques se déplacent, en groupes plus ou moins importants, de châteaux en châteaux, ou de l’hôtel urbain au château rural. Il s’agit parfois de migrations saisonnières (chasse, hivernage…) parfois de déplacements forcés (guerre, peste…) Ce nomadisme peut s’effectuer seulement sur des châteaux tenus en bien propre, ou bien en dormant sous tente, en s’arrêtant chez des hôtes, voire dans une abbaye. Si le seigneur voyage à cheval, le reste du train est généralement plus disparate. Litières ou voiture pour les dames, coffres, chariot, porteurs, animaux de bats pris en location… quels sont les moyens mis en œuvre pour réaliser le transport et assurer la sécurité des voyageurs ? Ce nomadisme permet-il de se nourrir de domaine en domaine, ou entraîne-t-il au contraire des contraintes d’approvisionnement ? Quant au château, c’est souvent une coquille vide qui somnole dans l’attente du seigneur et qu’il faut équiper dans l’urgence pour l’accueil de la cour.

Le colloque traitera de tous ces thèmes sur une large période chronologique, en croisant les sources historiques, iconographiques, archéologiques, architecturales et littéraires.

Propositions accompagnées d’un court résumé à envoyer avant le 1er mai 2016 à Contact

Parler, crier, chanter : la voix à l’époque romane, 26e Colloque international d’art roman

date : 21, 22, 23 octobre 2016
lieu : Issoire (Auvergne, Puy-de-Dôme), Halle aux grains

La voix, composante omniprésente et pourtant si difficile à saisir de la réalité médiévale, a été retenue comme thématique pour la vingt-sixième édition du colloque d’Issoire qui se déroulera les 21-22 octobre 2016.

Longtemps réservée aux musicologues, l’étude de la voix concerne en réalité tous les champs de la médiévistique. Si elle reste inaccessible dans son expérience, la voix des hommes et des femmes du Moyen Âge résonne encore dans les sources iconographiques, épigraphiques, littéraires et liturgiques, mais aussi dans la documentation diplomatique et les textes narratifs. Après avoir interrogé le livre et la culture livresque en 2015, il s’agit d’aborder les empreintes de l’oralité dans les productions – textuelles et matérielles, quotidiennes et artistiques – de l’époque romane, en suivant les pistes de recherche tracées par Paul Zumthor, Michel Banniard, Michel Zink, plus récemment par Irène Rosier, Gunilla Iversen et Marie-Noël Colette.

Immédiate et continue, particulière et universelle, intérieure et extérieure, la voix est le mode d’expression essentiel de la communication médiévale, entre activation, transmission et réception des informations. Lien d’engagement, de partage et de communion, la voix se diffuse dans l’espace et dans le temps des relations sociales qu’elle manifeste. En complément ou supplément de l’écrit, elle scelle les contrats, diffuse la connaissance, institue les droits, enseigne les lois humaines et divines. La voix du chantre et du poète proclame la louange de Dieu. La voix du prêtre transforme, dans la liturgie, les biens terrestres en nourritures célestes. Avec l’exploration du rôle de la voix et sa représentation à l’époque romane, il s’agit de contribuer à l’archéologie des paysages sonores médiévaux. De la parole, manifestation articulée du langage, au chant, performance ordonnée et mélodique du texte, en passant par les pratiques codifiées du cri et du silence, la voix connaît des modalités différentes dans son expression, individuelle ou collective, grâce auxquelles l’individu affirme sa singularité (le serment, l’injure, la prière) ou son appartenance au groupe (le chant en chœur, l’hommage, le rituel).

La voix est centrale pour nuancer une opposition excessive entre oralité et textualité dans un Moyen Âge où l’écrit fige et monumentalise la parole autant que la parole réactive et vivifie l’écrit. Elle permet également d’interroger les notions de performance et d’empreinte, et concerne des thématiques connexes très actuelles : les émotions, l’individu, les cultures immatérielles…

La question de « la voix à l’époque romane » pourrait être déclinée suivant plusieurs axes, qui ne sont que des pistes sans prétention d’exhaustivité.

Interpréter/qualifier la voix :

Étude du vocabulaire médiéval désignant et/ou qualifiant la voix, les sons produits par la voix humaine, son opposition au cri animal ou au son musical, la différenciation des types d’énoncés par la voix (speech acts) ; approche lexicographique et théorique de ce que le Moyen Âge a dit de la voix, de ses caractéristiques, de son usage.

Activer/spatialiser la voix :

La voix, le corps, l’espace. Approche du fonctionnement et des pathologies de la voix. Lieux d’activation de la voix : emplacements privilégiés ; évocations visuelles de la performance vocale et de ses contenus. La voix en rythme et en ton ; influence de la prosodie (mètre/vers) sur la composition poétique et sa performance. La figure du poète, une performance de la voix et du texte. Changer de langue, changer de voix. Place de la voix dans l’art de se souvenir, de se remémorer : la voix qui signifie, qui présentifie, occupe l’espace.

Transmettre/matérialiser/réactiver la voix :
Mettre en signes la voix. Ecrit ; images ; notation musicale (rapport signe-sens) ; transition parler-écrire. Notation et transcription (sermons, enseignement, copie, dictée) ; les supports matériels de la voix ; la voix en dehors du monde manuscrit (tablettes, brouillons, notes). Traces de l’oralité dans la diplomatique ; rapport contrat oral/contrat tacite/contrat écrit. L’historien et l’accès aux langues, parlers et dialectes, entre latins et vernaculaires.

La voix de Dieu :
Venue du Ciel dans l’Ancien Testament, la voix de Dieu est une forme privilégiée de la théophanie, entre son, bruit, tumulte et parole ; avec l’Incarnation, elle apparaît au monde dans le Christ. La voix du Messie est le cœur de la vie publique du Christ, de la synagogue au sermon sur la montagne. Exploration exégétique et iconographique de la manifestation verbale de la divinité. Les anges, messagers de la voix divine.

La voix des officiants :
Prière et liturgie ; parole performative, efficacité sacramentelle, parole communautaire, parole déléguée. Rapport entre l’oralité nécessaire du rituel et la présence centrale du livre dans le déroulement de la liturgie ; liens entre la voix et les objets du culte et le décor du sanctuaire. Différenciation des types de paroles prononcées par les officiants, entre chant, oraison et lecture.

Les voix du siècle :
Oralité et chansons de geste. Troubadours et vocalité. Voix profanes et rapport au sacré, cantilènes rustiques. Formes et fonctions des cris dans les textes qui les rapportent, dans le jeu social. Étude des aspects juridiques de la parole prononcée ou de la parole soustraite ou empêchée ; serment, parole, parjure, injure, calomnie, mensonge, vœu, témoignage.

· Date limite d’envoi des propositions de communication : 15 mai 2016 (titre de la communication et résumé de 10 lignes maximum en français et en anglais).

· Réunion du conseil scientifique et élaboration du programme : début juillet 2016. Vous recevrez aussitôt un courrier vous avisant de la décision du conseil scientifique.

· 21, 22 et 23 octobre 2016 : colloque et excursion.

· 15 mai 2017 : date limite d’envoi des textes pour publication.

Vos propositions de communication sont à retourner avant le 15 mai 2016 par mail à Marie Charbonnel et Vincent Debiais

Merci d’y préciser :

. Vos nom et prénom­
. Profession / Structures de rattachement
. Adresses postale et email
. Titre et Résumé (Anglais/Français)
. Évaluation des frais de déplacement

Renseignements pratiques
Le voyage, les repas et le logement des communicants sont pris en charge par l’association Terres Romanes d’Auvergne sous couvert du rendu effectif de la contribution au volume d’actes. La publication des actes est assurée par l’Alliance Universitaire. Une excursion prévue le dimanche 23 octobre, dont le programme précis reste à définir, vous sera également offerte.

Le colloque sera organisé sur deux journées, les 21 et 22 octobre 2016 à la Halle aux grains de la ville d’Issoire, située place du général de Gaulle, 63500 Issoire (Puy-de-Dôme – France)

SEMINAIRES

Séminaire « Le Psautier au Moyen-Âge marqueur d’une identité religieuse : texte, statut et réceptions », Martin Morard.

Lieu du séminaire : Institut de recherche et d’histoire des textes, 40 avenue d’Iéna, Paris 16e

Dates des séances : les mardis (17 h 30 à 19 h 30), les 15 et 29 mars, 12 et 26 avril, 10 et 24 mai.

Pour plus d’informations sur le programme, consulter le site

Conférences :

1. Pourquoi le Moyen Âge a préféré le Psautier aux Evangiles ? Problématique historique de la réception médiévale du Psautier

2. Pratiques de la psalmodie médiévale : liturgies, psalmodies, comptabilités, succédanés, magie

3. Le Psautier, livre polymorphe : structures, formes, typologie, histoire de la mise en livre des Psaumes au Moyen Âge

4. Le Psautier, texte et traductions : histoire d’une harmonisation laborieuse, de l’adoption du psautier gallican aux correctoires

5. Les gloses matrices de l’exégèse des Psaumes : histoire, formes, fonction, évolutions

6. Lectures médiévales comparées des Psaumes : Thomas d’Aquin et Pierre de Jean Olivi

VARIA

Nouvelle Gallia judaica

Le nouveau site Internet de l’équipe de la Nouvelle Gallia judaica est désormais accessible à l’adresse

Il se présente sous forme d’un Carnet de Recherches, destiné à publier l’actualité des activités de l’équipe (publications, programme des séminaires, des colloques et journées d’études), ainsi que divers comptes rendus. Les visiteurs peuvent aussi trouver des informations sur l’historique de l’équipe et sur ses membres.