Extrait d'enluminure

Congrès du Comité français des sciences historiques 29-30 janvier 2010

À la Sorbonne (lieu à préciser) puis à Sciences Po Paris. 56, rue Jacob et 27, rue Saint-Guillaume

Quinze ans après le grand panorama historiographique dressé par François Bédarida, le Comité français des sciences historiques propose de remettre à l’ordre du jour de son congrès un bilan d’étape. Cela ne semble pas inutile compte tenu de la vitalité de la recherche historique française. Le renouvellement des thèmes, les nouvelles pistes suggérées en particulier grâce à l’importante coopération internationale entre universitaires et chercheurs, tout cela concourt à dresser un nouveau paysage de notre discipline. Mais ce bilan a une autre vocation, celle de mieux faire connaître l’état de nos travaux à la veille du congrès international des sciences historiques d’Amsterdam qui se tiendra en août 2010. Des leçons doivent être tirées du précédent congrès de Sydney où la présence française fut relativement confidentielle par rapport à la richesse des travaux.
Les interventions proposent une synthèse des principaux axes de recherche depuis quinze ans en rappelant les moments historiographiques importants : une publication, un colloque ou un débat.
L’objectif de ce point d’étape n’est pas d’être exhaustif, cela n’aurait guère de sens, mais de manifester la vigueur de la recherche française en gardant comme perspective que le Comité a pour mission la promotion de la science historique à l’étranger. Il ne s’agit donc pas d’une manifestation à usage « interne » mais bien de poser les jalons d’une réflexion d’ensemble dans le long terme sur notre travail d’historien à l’aune de la recherche internationale.

Introduction générale : Jean-François Sirinelli, IEP de Paris, président du Comité français des sciences historiques

1995-2010, les historiens français à l’œuvre

- I. Bilan des quatre périodes, la Sorbonne, (lieu à préciser) vendredi 29 Janvier, 9 heures,

Président, Michel Vergé-Franceschi, Université François Rabelais, Tours, Comité français des sciences historiques

  • Antiquité (Stéphane Benoist, Université de Lille III)
  • Moyen Âge, (Claude Gauvard et Régine Le Jan, Université de Paris 1 et Comité français des sciences historiques)
  • Époque Moderne (Roger Chartier, Collège de France)
  • Époque contemporaine (Philippe Poirrier, Université de Bourgogne)

- II. Thématiques

1re demi journée, La Sorbonne, vendredi 29 janvier,14h30

Présidente Christine Manigand, Université de Poitiers, Comité français des sciences historiques

  • L’archéologie (Joëlle Burnouf, Université de Paris 1)
  • La violence (Stéphane Audoin-Rouzeau, EHESS)
  • Le religieux et le sacré (Dominique Iogna-Prat, CNRS – Université de Paris 1)
  • Le politique : l’État, le pouvoir et les forces (Jean-Philippe Genet, Université de Paris 1)
  • Parenté, genre et liens sociaux (Christine Bard, Université d’Angers)

2e demi journée, Sciences Po Paris, 27, rue Saint-Guillaume, Amphithéâtre Jacques Chapsal, samedi 30 janvier, 9 heures

Présidente Claude Gauvard, Université de Paris 1, Vice - Présidente du Comité français des sciences historiques

  • L’histoire culturelle (Olivier Dumoulin, Université de Caen)
  • Les relations internationales (guerres et paix) (Lucien Bély, Université de Paris IV et Comité français des sciences historiques et Georges-Henri Soutou, Université de Paris IV)
  • Les mondialisations (Olivier Pétré-Grenouilleau, IEP de Paris)
  • Production, consommation, échange (Mathieu Arnoux, EHESS)
  • L’histoire des savoirs, des sciences et des techniques (Jacques Verger, Université de Paris IV)

- III. Réunion du Comité français des sciences historiques. (fin de la matinée)

Jean-François Sirinelli, président du Comité français des sciences historiques.
Pascal Cauchy, secrétaire général du CFSH : Le Comité international.
Yvan Combeau, Université de la Réunion : Les Congrès internationaux, de Sydney à Amsterdam.

Clôture 13 h
Contact et inscriptions : Pascal Chauchy
Centre d’histoire de Sciences Po