Extrait d'enluminure

Appel à contribution - Croisade et guerre économique

CROISADE ET GUERRE ECONOMIQUE
Éd.Stefan Stantchev, series Croisades Tardives, Presses Universitaires du Midi, Toulouse

APPEL À CONTRIBUTIONS
Propositions à retourner avant le 1er mars 2018
Contact : stefan.stantchev asu.edu

Croisade et guerre économique sera consacré à l’usage de moyens économiques contraignants pour la réussite d’objectifs de “croisade” sur tous les fronts de croisade entre la deuxième moitié du XIIIe siècle et la fin du XVIe siècle. L’objet du volume est de définir le sujet, synthétiser les connaissances, proposer des études de cas et articuler la méthodologie avec les problématiques pour la recherche à venir. Le public visé est large, depuis les spécialistes de l’histoire des croisades, historiens généralistes, chercheurs en sciences politiques intéressés par l’histoire, étudiants en histoire et, plus généralement, toute personne intéressée par l’histoire des croisades.
Les auteurs (titulaires au minimum d’un doctorat ou diplôme équivalent) devront être familiarisés avec des champs de la recherche historique, voire des disciplines, différents de la leur. De même, les propositions émanant de chercheurs dont la formation première n’est pas l’histoire sont bienvenues. Les articles seront rédigés en anglais, français, espagnol ou italien. Les critères d’étude des propositions seront l’intérêt et la nouveauté du contenu et la correspondance au présent appel. Les chapitres soumis seront revus. La recevabilité des propositions sera soumise à un respect strict des dates limites de soumission.

Calendrier : les propositions doivent être envoyées avant le premier mars 2019. Les chapitres seront dus pour le 1er mars 2020. Les chapitres revus pour le 1er décembre 2020. Les propositions (400-700 mots) mettront en valeur l’intérêt du chapitre et introduiront le corpus de source. Les chapitres de synthèse seront longs de 6 000 à 8 000 mots, tandis que les études de cas ne devront pas dépasser les 12 000 mots.

Les sujets traités incluent, sans s’y limiter :

Sujets généraux :
- Toute étude de guerre économique sur tous les fronts de croisade (contrôle des exportations, restrictions des importations, blocus navals...)
- La guerre économique menée par les cibles des croisades, notamment les musulmans et chrétiens orthodoxes (augmentation des droits de douanes, quotas d’importations, retrait ou réduction de privilèges commerciaux, octroi de nouveaux privilèges commerciaux à des compétiteurs...)
- Le coût humain de la guerre économique : perceptions médiévales et évaluations modernes (intérêt ou désintérêt pour l’impact de la guerre économique, recherches sur l’impact réel de la guerre économique du côté de ceux qui la mènent comme de ceux qui la subissent...)

Exemples de cas particuliers :
- La politique économique au Moyen Âge (synthèse générale même délié de la question des croisades)
- Histoire, archéologie, science politique et l’étude de la guerre économique
- Tout sujet en lien avec les structures économiques et la circulation monétaire (à l’échelle régionale)
- Esclavage, traite et guerre économique
- Les Hospitaliers à Rhodes et Malte et leurs activités maritimes
- L’empire mamelouk et son attitude envers les commerçant européens (taxation, privilèges...)
- La ligue hanséatique et les croisades en Mer Baltique
- Croisade et guerre économique au temps des « grandes découvertes »