Extrait d'enluminure

Sondages des sociétés savantes sur la loi pluriannuelle pour la recherche

Chères et chers collègues,

À la suite de l’annonce faite le 1er février par le Premier Ministre d’une loi de programmation pluriannuelle de la recherche, un collectif de 22 sociétés savantes a lancé une consultation en deux étapes recueillant les attentes principales de la communauté académique à l’égard de cette loi. Cette consultation est indépendante et complémentaire de celle menée actuellement par le ministère.

Le premier sondage de la communauté, auquel vous avez répondu, a recueilli plus de 3 000 réponses. Leur analyse atteste des fortes attentes concernant la loi de programmation pluriannuelle et a permis d’identifier des thèmes prioritaires à aborder dans la loi (la synthèse des résultats peut être téléchargée ici).

Sur la base des réponses à ce premier questionnaire, 4 sondages additionnels thématiques seront mis en ligne entre le 19 avril et le 10 mai :

- Financement institutionnel de la recherche publique (ouverture du 19 avril au 2 mai)
- Emploi scientifique (ouverture semaine du 22 au 26 avril)
- Organisation administrative de la recherche (ouverture semaine du 29 avril au 3 mai)
- Relations entre recherche publique et société (ouverture semaine du 6 au 10 mai).

Chaque sondage sera ouvert pour une période de 2 semaines, les premières synthèses anonymisées des réponses obtenues à chacun de ces questionnaires étant rendues publiques dès clôture et utilisées pour défendre la position de la communauté auprès des groupes de travail ministériels de préparation de la loi de programmation et des parlementaires.

Le sondage des sociétés savantes sur le financement de la recherche publique est ouvert du 19 avril au 2 mai à 12:00 en suivant ce lien :

Le précédent sondage a montré une mobilisation plus forte des sciences exactes, qui peuvent dans certains cas avoir une approche différente des SHS. Il est donc important que les historiens, et particulièrement les médiévistes fassent entendre leur voix en participant le plus largement possible à cette nouvelle vague de consultation. Nous n’en aurons que plus de poids pour porter nos revendications.

En vous remerciant par avance pour votre participation, que nous espérons la plus large possible, nous vous prions d’accepter, chères et chers collègues, l’expression de nos sentiments dévoués.

Le bureau de la SHMESP