Extrait d'enluminure

Compte rendu de l’entrevue accordée par Monsieur Erik Roser

Compte rendu de l’entrevue accordée par Monsieur Erik Roser, conseiller en charge des affaires pédagogiques auprès de Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, et de deux collaborateurs aux représentants des associations de spécialistes, en l’occurrence Régine Le Jan, présidente de la SHMESP, et Bernard Legras, président de la SOPHAU, le 18 décembre.

Cette entrevue avait été demandée en urgence, sur les conseils de Laurent Wirth, doyen de l’Inspection générale d’histoire. Il s’agissait d’obtenir des précisions sur la réforme des concours et d’exposer ce qui nous semblait fondamental.

Monsieur Roser a d’abord confirmé le calendrier des concours du second degré : pour l’agrégation, après le M2, aux dates habituelles, pour le Capes en cours de M2. Pour ce dernier concours, l’écrit interviendra autour du 1er décembre, l’admissibilité autour du 15 janvier, les épreuves d’admission en fin de S4, les stages en responsabilité ayant lieu au cours du S4.

Les épreuves : 2 à l’écrit (disciplinaires) et 2 à l’oral (une leçon et une épreuve sur dossier). On introduira dans l’une des épreuves orales une interrogation "professionnelle" autour de la question générale : Être un fonctionnaire éthique et responsable. Une interrogation de même nature sera introduite dans l’une des épreuves orales de l’agrégation.

La question du contenu des programmes de CAPES a ensuite été abordée. Nous avons rappelé notre attachement à des programmes précis, portant sur les quatre périodes de l’histoire. Il ne semble pas y avoir d’opposition là-dessus mais nous n’avons pas eu de précision sur le nombre des questions qui seraient mises au programme chaque année (pour l’histoire 4 ? ou 2 avec des questions tournantes par période ? ). Nous avons avancé l’idée qu’il était possible d’articuler des questions d’histoire et de géographie précises à l’écrit (proches de celles de l’agrégation) et des épreuves orales portant sur l’histoire générale, en référence aux programmes du secondaire. Cette suggestion a retenu l’attention. Les programmes constitueront la deuxième phase de la réforme et devraient être prêts en janvier. Nous avons insisté sur la nécessité de les connaître rapidement.

L’entrevue s’est terminée sur un échange de vues sur la réforme des lycées.

Régine Le Jan & Bernard Legras