Recrutements

On trouvera ici des informations sur les recrutements pérennes.

Tous les ans, la SHMESP recense les postes d’enseignants-chercheurs mis au concours, ainsi que la composition des comités de sélection et les informations pratiques correspondantes.

Liste des postes 2022

Liste des postes 2021

Liste des postes 2020

Poursuivre une activité scientifique financée après la thèse :
être chercheur non titulaire en France

Pour les offres d’emploi à l’Université française : Assistant Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), professeur agrégé à l’Université (PRAG), professeur certifié à l’Université (PRCE), Maître de conférences (McF), il faut absolument s’inscrire sur le site Galaxie. Il faut être attentif à ne pas égarer son login et son mot de passe ; et à s’inscrire à la liste de diffusion des mails d’alerte lorsqu’un poste correspondant à ses intérêts signalés paraît. Cette dernière procédure est d’autant plus importante pour les postes paraissant « au fil de l’eau » (ie, hors calendrier habituel).

Attention ! Vérifier chaque année son inscription effective aux mails d’alerte pour des postes : il est arrivé qu’un problème technique ait désinscrit des abonnés.

Site de Galaxie : https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/antares/can/index.jsp (pour les postes d’ATER) ou https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement.htm etc. (plusieurs modules, selon le type de candidatures voulues)

Pour plus de renseignements sur ce site : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/candidats.html

Pour la lettre d’information sur les postes ouverts : https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/antares/newsletter_01.jsp

Ne pas oublier de penser, dans certains cas, aux sections de « civilisationnistes » (par exemple la 15e, pour les mondes musulmans).

Laboratoires de rattachement et autres institutions

Il appartient aux docteurs sans poste pérenne de se montrer attentifs à leur insertion et au maintien de celle‑ci dans les structures scientifiques les concernant. Il est utile, si ce n’est pas déjà fait, de demander son inscription en tant que membre associé temporaire de l’association historique professionnelle correspondante (SOPHAU, SHMESP, AHMUF, AHCESR). Il faut veiller, en plus d’une inscription sur les listes de diffusion « doctorants » ou « associés » des laboratoires, à être inscrit sur la liste de diffusion principale pour être informé de ses activités et des dates de réunion.

Il est bien plus facile de demander la prolongation d’une adresse institutionnelle que d’en obtenir une à nouveau. Une adresse de messagerie universitaire est un élément important pour maintenir son insertion dans la recherche, que ce soit pour contacter des collègues ou s’inscrire dans une bibliothèque universitaire. Après la soutenance ou la fin d’un contrat doctoral, d’un contrat d’ATER etc., contactez la DRH et/ou la DSI de votre établissement pour demander la prolongation de votre adresse et de votre ENT ainsi que l’accès aux ressources numériques de la bibliothèque.

Ce renouvellement peut être obtenu via le statut de chercheur associé. Le statut de chercheur associé est accordé par les laboratoires à certains correspondants spécifiques avec lesquels ils ont des liens étroits. En principe, les docteurs sans poste peuvent demander à être chercheurs associés dans le laboratoire dans lequel ils ont fait leur thèse. Le statut de chercheur associé permet aux docteurs sans poste de continuer à faire état d’une affiliation scientifique : les chercheurs associés sont incités à faire mention de leur association lors de communications ou publications. Le chercheur associé doit s’inscrire dans les champs de recherche du laboratoire. Selon les politiques internes des laboratoires, les chercheurs associés peuvent prétendre à des financements de leurs missions de recherche, en général à un niveau moindre que les chercheurs titulaires du laboratoire. Il faut cependant savoir que le statut de chercheur associé n’ouvre à aucun statut reconnu par les organismes de tutelle (universités, CNRS).

Qualification par le Conseil national des Universités (CNU)

Cette qualification est indispensable pour candidater à des postes de McF au printemps. Elle doit être renouvelée tous les quatre ans.

La procédure se déroule en deux étapes, dont les dates précises sont modifiées chaque année et peuvent dépendre des sections CNU.

Attention ! Les candidats achevant leur thèse en août‑septembre doivent se renseigner en amont sur les dates d’inscription ; chaque année sont recensés des oublis, irrattrapables…

À titre indicatif :

  • Septembre‑octobre : inscription sur le site ANTARES
  • Vers la mi‑décembre : dépôt du dossier, comprenant le rapport de thèse rédigé par le jury et tamponnée par votre école doctorale

Plus de renseignements :

Site du CNU : https://conseil-national-des-universites.fr/cnu/#/entite/entiteName/CNU/idChild/32/idNode/3745-3856

Site Galaxie : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_qualification_droit_commun.htm ; pour accéder à la composante Antares (s’inscrire) https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/CNU_qualification.htm

Des conseils sur Academia : http://academia.hypotheses.org/1882.

Attention, tous les ans des candidats à la qualification voient leurs dossiers écartés pour des pièces manquantes. Nous attirons votre attention sur la nécessité de respecter à la lettre les consignes du CNU en général et de la 21e section en particulier disponibles sur les sites dédiés de galaxie et de la CP-CNU. Tout dossier mal composé et/ou lacunaire peut être déclaré irrecevable et donc ne pas être traité. Souvent, la pièce manquante est l’attestation de soutenance de thèse, délivrée par l’école doctorale du candidat. Elle fait partie des pièces obligatoires en sections 21 et 22. Dès la soutenance, le jour même de la soutenance si possible, il faut faire établir cette pièce par le personnel administratif de l’ED. En effet, de nombreuses soutenances ont lieu fin novembre et début décembre, pour permettre aux nouveaux docteurs d’envoyer leurs dossiers de qualification dans la foulée vers la mi-décembre. Il y a régulièrement des ratés dans les écoles doctorales où les candidats sont nombreux : soit ils oublient de demander l’attestation de soutenance, soit les personnels administratifs ne les communiquent pas dans les délais, et la qualification est manquée. Cela signifie que le candidat ne pourra pas participer à la campagne de recrutement des maîtres de conférences au printemps suivant. Pensez également à demander le rapport de soutenance validé, lui aussi, par l’ED.

Candidature ATER / PRAG / PRCE

La campagne est longue, elle s’étale de la fin janvier à début juillet. Les postes sont annoncés progressivement sur Galaxie — et sur chaque site des universités concernées. Sur Galaxie, dans la section « profil », il est possible de s’abonner aux offres de postes et de recevoir un mail dès qu’un poste paraît.

Attention !! Quelques rares facultés ne passent pas par Galaxie pour les candidatures à ces postes. Si certaines universités en particulier vous intéressent il faut par conséquent consulter dès le mois de janvier leur site dédié aux « recrutements » pour connaître les dates d’ouverture des éventuelles campagnes ; y retourner toutes les trois semaines jusqu’à ce qu’elles paraissent.

Les conditions de candidature et la constitution du dossier dépendent de chaque service ; prévoir néanmoins en amont des scans des pièces administratives ou des justificatifs scientifiques régulièrement demandées (papier d’identité, dernier diplôme obtenu, lettre du directeur de thèse le cas échéant, CV, etc.).

Attention : Noter que plusieurs universités demandent une attestation du directeur que la thèse sera soutenue dans l’année universitaire qui suit (sauf pour les doctorants fonctionnaires, notamment agrégés ou certifiés), et qu’elles exigent que le document soit visé par l’université d’inscription ou le laboratoire de rattachement.

Les pièces justificatives à fournir pour candidater aux postes d’ATER dépendent de la situation dans laquelle on se trouve : 1/ fonctionnaire de catégorie A doctorant ou docteur, 2/ enseignant ou chercheur de nationalité étrangère « ayant exercé des fonctions d’enseignement ou de recherche dans un établissement étranger d’enseignement supérieur ou de recherche pendant au moins 2 ans, titulaire d’un doctorat, ou d’un titre ou diplôme étranger admis en dispense du doctorat par les instances compétentes », 3/ doctorant, 4/ titulaire d’un doctorat ou d’une habilitation à diriger des recherches. Pour les fonctionnaires de catégorie A, ce statut prime sur les autres. Dans les situations 1 et 2, il est possible d’être ATER 3 ans renouvelable une fois (donc 4 ans maximum). Dans les situations 3 et 4, le statut ne peut être obtenu que durant un an renouvelable une fois (donc 2 ans maximum).

Les candidatures passent par le module Altaïr de l’application Galaxie, mais les pièces sont à déposer sur les applications spécifiques des universités ou à envoyer par mail. Ces informations sont données sur Galaxie.

Les pièces nécessaires pour tous les dossiers, quel que soit le statut, sont : 

  • une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport)
  • pour les candidates de nationalité étrangère : copie du passeport et de la carte de séjour en cours de validité ou en cours de renouvellement
  • un CV analytique
  • le cas échéant : précédent(s) contrat(s) d’ATER
  • le dossier de candidature téléchargé sur Altaïr

Autres pièces que l’on peut vous demander :

  • une copie de votre dernier diplôme autre que le doctorat
  • une copie de vos autres contrats (notamment des précédents contrats d’ATER le cas échéant)
  • des documents qui ne correspondent pas à votre statut : certaines universités exigent de vous une attestation de votre directeur même si vous êtes fonctionnaire, par exemple
  • un dossier spécifique à l’université, téléchargeable sur Altaïr
  • un état d’avancée de votre thèse
  • un projet d’intégration au laboratoire

Plus de renseignements :

Qu’est‑ce qu’être ATER : http://www.education.gouv.fr/cid1217/les-attaches-temporaires.html

sur Galaxie : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement_ATER.htm

Qu’est‑ce qu’être PRAG / PRCE : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22652/personnels-enseignants-du-second-degre-affectes-dans-le-superieur-conditions-d-affectation.html

Sur Galaxie : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement_PRAG_PRCE.htm

Quelques conseils : http://enthese.hypotheses.org/1286

Attention !! Pour les candidats par ailleurs titulaires d’un poste à l’Éducation Nationale : pour éviter les difficultés à obtenir son détachement de l’ÉN en cas d’obtention d’un poste d’ATER, mieux vaut :

  • Être TZR, « titulaire sur zone de remplacement », c’est-à-dire remplaçant. NB : Les docteurs ou doctorants qui demandent des affectations en tant que titulaires, ou des postes spécifiques (par exemple des classes européennes, des prépas etc.) ne sont pas détachés par les rectorats.
  • Avoir identifié la personne en charge de votre dossier dans votre rectorat, être muni de son numéro de téléphone et de son adresse électronique professionnels (à utiliser à bon escient).
  • Envoyer un courrier postal avec suivi et le même en version électronique à votre DPE (ou mieux, à la personne en charge de votre dossier à la DPE), vers les mois de mars-avril (pas après !), pour informer le service de votre démarche. Il s’agit d’une sorte de pré‑demande de détachement en cas de succès. Indiquer les universités auxquelles a été ou sera envoyé un dossier de candidature. Préciser aussi que l’on reformulera la demande en cas d’obtention d’un contrat d’ATER (à fournir au rectorat). Cela facilite la gestion des ressources humaines ce qui les rend mieux disposés à l’égard des impétrants, le moment venu…
  • En cas de doute sur les démarches à effectuer, en amont comme en aval, téléphoner à la DPE ad hoc de son rectorat.

Vous pouvez vous appuyer sur une note de service en faveur des enseignants poursuivant une recherche universitaire pour vos courriers auprès du rectorat, de vos inspecteurs ou de votre direction : https://diwan.hypotheses.org/9529

D’une manière générale, la participation aux deux phases du mouvement d’affectation des personnels de l’Éducation Nationale, obligatoire après la fin d’un contrat doctoral ainsi que pour les ATER (au moins en ce qui concerne la phase intra-académique), exige que l’on se renseigne soigneusement sur les démarches à effectuer. La phrase inter-académique a lieu en novembre-décembre, la phase intra-académique en mars, avec des résultats en juin. L’expérience montre que les syndicats sont parfois mieux renseignés que les personnels des rectorats. Il est dans l’intérêt des candidats à la mutation de se syndiquer. Une liste des organisations syndicales de l’enseignement secondaire, avec les liens vers les sites de chacune, est disponible ici :

http://www.education.gouv.fr/cid105384/les-organisations-syndicales-communication-direction-des-personnels.html

Si la demande de mise en disponibilité ou de détachement est refusée, ce qui est presque systématique dans certains rectorats, il est toujours possible de formuler un recours gracieux auprès de la DPE, si possible avec des lettres de soutien des institutions auxquelles vous êtes rattachés, voire des sociétés savantes. Ne pas hésiter à partager des informations avec les autres personnes dans la même situation. On trouvera ici des modèles de lettres qui peuvent être utilisés : https://annuel2.framapad.org/p/r.f2d9ad555aa646b79fff2a38087bd815.

Candidature McF

La liste de la très grande majorité des postes ouverts est publiée vers la fin du mois de février sur le site Galaxie (ne pas oublier que certains postes sont publiés au fil de l’eau). Les dossiers doivent être rendus pour la fin du mois de mars et les auditions ont lieu en mai la plupart du temps Des autorisations d’absence peuvent être accordées aux enseignants du secondaire : https://www.snes.edu/ma-carriere/obligations-reglementaires/autorisations-d-absence/.

Quant à la liste des pièces nécessaires à la constitution du dossier selon sa situation (français / étranger, à la mutation, etc.), elle est régulièrement mise à jour par un arrêté. Pour la dernière version (MàJ : mars 2022) : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000520453/

Il existe un Wiki sur les recrutements McF, désormais bien informé. Une fois la campagne ouverte, il renseigne sur les comités de sélection, sur les dates des réunions de ces comités (quand s’accordent‑ils sur les candidats auditionnés ? Quand ceux‑ci sont‑ils convoqués ?), parfois‑même sur le nombre de dossier reçus.

En 2022, les pièces à fournir, en version numérique exclusivement, étaient les suivantes : 1/ Le formulaire de candidature saisi en ligne (sous Galaxie/Antee) ; 2/ Une pièce d’identité avec photographie (Recto/Verso) ; 3/ Curriculum vitae donnant une présentation analytique des travaux, ouvrages articles, réalisations et activités en mentionnant ceux que vous avez l’intention de présenter à l’audition ; il est recommandé d’indiquer des projets de recherche, en lien avec les axes du laboratoire de rattachement du poste ; 4/ Un exemplaire de chacun des travaux, ouvrages articles, réalisations mentionnées dans la présentation analytique et que vous avez l’intention de présenter lors de l’audition ; 5/ Une pièce attestant de la possession du titre de docteur ; 6/ Le rapport de soutenance du diplôme produit (Rapport de soutenance de la thèse), le cas échéant – le document devra être sur papier à entête de l’université et les noms des rapporteurs doivent être identifiables.

Plus de renseignements :

Site Galaxie : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement_enseignants_chercheurs.htm

Quelques conseils sur Academia, dont certains excellents : https://academia.hypotheses.org/3172 (à la fin, plusieurs textes d’auditions « gagnantes » parfois munis de leur exégèse) ; https://consciences.hypotheses.org/1317 ; http://academia.hypotheses.org/574 et http://academia.hypotheses.org/849, ainsi que https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/793/files/2021/01/LE-GUIDE-DU-VOYAGEUR-GALAXIQUE-janvier2021.pdf (mise à jour en janvier 2021).

Le « wiki auditions » en histoire : http://afhe.hypotheses.org/suivi-des-recrutements (voir aussi en haut de cette page pour la liste des postes en histoire médiévale).

Candidature EHESS

Dépôt des dossiers à l’automne (début novembre).

Plus de renseignements :

Toute la procédure est minutieusement présentée dans un vademecum renouvelé chaque année ; regarder les informations du site : https://www.ehess.fr/fr/recrutement/avis-concernant-vacance-demplois-denseignants-chercheurs-lehess-en-2022.

Quelques conseils sur Academia : http://academia.hypotheses.org/2191.

Candidature CNRS

Dépôt du dossier à la fin de la première à deuxième semaine de janvier. Pour connaître la date précise (commune à toutes les sections), il faut surveiller à l’automne l’annonce de l’ouverture des postes mis aux concours, grâce à la diffusion de l’information par mails ou en consultant régulièrement le site du CNRS. Mieux vaut préparer cette candidature en amont en partenariat avec un ou plusieurs laboratoires. Elle comporte, pour l’essentiel, un programme de recherche et un rapport sur travaux.

Plus de renseignements :

Site du CNRS : https://www.dgdr.cnrs.fr/drhchercheurs/concoursch/default-fr.htm

Les conseils sur Academia : http://academia.hypotheses.org/438 (circuler sur le site)

Candidature EPHE

Dépôt du dossier vers la mi­‑mars.

La procédure et la publication des postes ouverts sont présentées sur le site de l’institution : https://www.ephe.psl.eu/actualites/recrutement-des-enseignants-chercheurs-2022.

Candidatures Post-Doc

Les possibilités de candidatures sont à explorer toute l’année (avec deux pics, à l’automne et au printemps). La première année suivant la thèse, il peut être utile à cette fin de recenser les différentes possibilités régulières (type Post-Doc Labex, Écoles françaises à l’étranger, Fondations françaises ou étrangères) et de noter dans un calendrier prévisionnel pour l’année suivante les différentes dates limite pour l’envoi des dossiers.

Selon les spécialités, il existe différents sites de veille. Aucun n’est exhaustif mais ceux indiquées ci‑dessous recensent un grand nombre d’informations utiles — liste non exhaustive. Il faut en consulter quelques‑uns régulièrement :

Suivant son degré d’insertion dans un réseau d’information, il peut être utile de prospecter des contrats post-doc par ses propres moyens.

Vade-mecum rédigé par Amélie de las Heras, avec l’aide de Justine Audebrand pour la version de 2022 et de Roxane Chilà pour la première version de 2017.