Lettre d’information

Vie de la société

  • Assemblée générale d’automne

Elle se tiendra à Paris le samedi 26 novembre. Le nouveau bureau sera élu par le comité en début d’après-midi. Les candidatures au bureau doivent être adressées au secrétariat général avant le 15 octobre.

Les candidatures de membres associés et membres associés temporaires, accompagnées d’un court cv et de deux parrainages de membres de la SHMESP, doivent être adressées au secrétariat général avant le 1er octobre.

  • Nocturnes de l’Histoire 2023

Les quatre associations d’historiens du supérieur relancent l’an prochain les Nocturnes de l’Histoire, qui auront lieu le mercredi 29 mars. Un appel à propositions a été lancé et est disponible sur le site des Nocturnes : https://nocturnesdelhistoire.com/appel-2023/.  Nous vous invitons à y répondre (date limite d’envoi des propositions le 13 novembre) et à le diffuser largement dans vos réseaux, notamment auprès des institutions culturelles avec lesquelles vous travaillez.

  • Rendez-vous de l’histoire de Blois

La SHMESP organise une table-ronde sur « Échanges et compétitions commerciales dans la Méditerranée médiévale », animée par Dominique Valérian (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, président de la SHMESP), avec Emmanuelle Tixier du Mesnil (Université Paris Nanterre), Catherine Richarté (INRAP-Université Lumière-Lyon 2), Damien Coulon (Université de Strasbourg), Ingrid Houssaye-Michienzi (CNRS – UMR 8167 Orient & Méditerranée). Elle se tiendra vendredi 7 octobre de 18h à 19h30 à l’INSA – Bâtiment principal, 3 Rue de la Chocolaterie – Petit amphi.

  • Collège des Sociétés savantes

Le quatrième bulletin d’information trimestriel du Collège, avec notamment le compte-rendu de la dernière assemblée générale du 7-8 avril dernier, est disponible sur son site (https://societes-savantes.fr/bulletin-college-info/)

Une chaine Youtube du Collège a été créée, qui présente actuellement les enregistrements de la table-ronde sur l’intégrité scientifique organisée lors de l’AG et du printemps de l’interdisciplinarité. 

Postes, bourses et contrats doctoraux

Nous vous invitons à nous communiquer les annonces de postes, stages et bourses dès que vous en avez connaissance afin d’en assurer la diffusion la plus rapide possible. Elles sont postées, aussitôt qu’elles parviennent au secrétariat général de la SHMESP, sur notre page Facebook (Shmesp – Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur), notre compte Twitter (@shmesp) et sur notre site, où nous vous invitons à les consulter.

 

  • Campagne de qualification aux fonctions de professeur des universités et de maître de conférences (campagne 2023)

Calendrier de la campagne de qualification 2023 :
Le processus de demande de qualification se déroulera sur deux phases distinctes :
• une période de dépôt des candidatures (inscriptions) qui se déroulera du mardi 20 septembre
2022 au mardi 8 novembre 2022 (16 h, heure de Paris) ;
La période de dépôt des pièces constituant le dossier de candidature dépendra de la date de
soutenance des candidats.
• Les candidats déjà diplômés ou qui auront soutenu leur thèse ou leur HDR au plus tard le
21 novembre 2022 devront déposer les pièces constituant leur dossier de candidature du mardi
20 septembre 2022 au jeudi 15 décembre 2022 (16 h).
• Les candidats qui soutiendront leur thèse ou leur HDR entre le 22 novembre 2022 et le 7 janvier
2023 devront déposer les pièces constituant leur dossier de candidature du mardi 20 septembre
2022 au jeudi 12 janvier 2023 (16 h).

Retrouvez la note explicative ici, ainsi que les conseils et consignes propres à la section 21.

  • « Bourses » scientifiques Casa de Velázquez 2023

L’appel à candidatures pour la campagne 2023 est ouvert du vendredi 2 septembre 2022 (12h, heure de Madrid) au lundi 3 octobre 2022 (13h, heure de Madrid).

  • Accueil en délégation au sein de la Casa de Velázquez

Dans le cadre du soutien au rayonnement international de la recherche en SHS par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, un nouveau dispositif de mobilité de longue durée (un semestre ou un an) a été ouvert en 2021 dans chacune des cinq Écoles françaises à l’étranger pour encourager l’élaboration et le dépôt de projets de recherche répondant à des appels nationaux ou européens.

À la Casa de Velázquez (CVZ), ce dispositif se traduit par l’accueil en délégation d’un.e enseignant.e-chercheur.se d’une université française ou d’un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche français, pour une durée d’un an ou d’un semestre, afin de préparer et déposer un projet de réponse à un AAP de type ERC, Horizon Europe, ANR ou autre, en partenariat avec la CVZ et sur des thématiques susceptibles de s’inscrire dans les axes de la programmation de recherche de l’établissement.

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 30 octobre 2022.

  • Membres scientifiques Casa de Velázquez 2023-2024

Le portail de candidatures sera ouvert à partir du lundi 17 octobre à 13h00.

  • Bourses de l’École française de Rome – premier semestre 2023

L’École française de Rome propose chaque année des mensualités de bourse, destinées à assurer l’accueil temporaire de jeunes chercheurs dont les travaux nécessitent un séjour en Italie. Ces bourses ont pour mission principale d’aider les doctorants au cours des premières années de leur travail de thèse. Deux sessions de sélection sont organisées chaque année.

Pour un séjour de bourse au premier semestre 2023, la réception des dossiers de candidature est ouverte. Les dossiers seront à envoyer via la plateforme en ligne jusqu’au 30 septembre 2022 à 12h (heure de Rome).

  • Bourse de master 2 AFHE – le RUCHE

l’AFHE (Association Française d’Histoire Économique) et le  RUCHE (Réseau Universitaire de chercheurs en histoire environnementale) souhaitent encourager la recherche croisant histoire économique et histoire environnementale. Les travaux faisant l’objet de la candidature à la bourse peuvent relever de diverses disciplines de sciences humaines et sociales, mais doivent présenter une dimension historique et être rédigés en langue française.
Ce soutien s’adresse aux étudiant.e.s de toutes nationalités inscrit.e.s en master 2 dans une université ou dans un établissement supérieur public français, à l’exception des fonctionnaires déjà rémunérés pour leurs études.

 

Vous trouverez plus d’informations sur les modalités de candidature en suivant ce lien : https://afhe.hypotheses.org/16410

  • Appel à candidature : Atelier de formation organisé par l’École française de Rome

Cet atelier s’adresse aux étudiants de master en histoire médiévale et moderne.

Il se tiendra du 23 au 27 janvier 2023 et aura pour thème « Rome, la péninsule italienne, le monde : enjeux et défis d’une ambition de centralité (XVe-XVIIIe siècles) ».

Lire l’appel à candidature.

Soutenances

Nous invitons nos collègues à nous signaler les soutenances de thèses et d’habilitation programmées afin que nous puissions contribuer à leur annonce, ainsi que celles qui se sont tenues au cours de l’année 2020 pour qu’elles figurent sur le site de la SHMESP.

Adressez un courriel au secrétariat à l’adresse suivante : secretariat@shmesp.fr

  • Maxime Fulconis a soutenu sa thèse « Familles dominantes, réseaux de fidélités et pouvoir. Italie centrale, XIe‑ XIIIe siècles ». La soutenance s’est déroulée en Sorbonne le samedi 14 mai, en présence du jury suivant : Mme Élisabeth CROUZET-PAVAN – Directrice de la thèse, Professeur émérite des universités, Sorbonne Université – Lettres ; M. Jean-Baptiste DELZANT – Maître de conférences, Université Aix-Marseille; Mme Rosa Maria DESSÌ – Professeur des universités, Université Côte d’Azur ; M. Laurent FELLER – Professeur des universités, Université Paris 1 Sorbonne ; Mme Ilaria TADDEI – Professeur des universités, Université Grenoble Alpes ; M. Chris WICKHAM – Professeur émérite des universités, University of Oxford. 

Parutions

  • Pour les préparateurs et les agrégatifs : le numéro 2 Hors-série de Histoire Urbaine, Villes et construction étatique est en ligne et en vente sur Cairn. Voici l’annonce en ligne : https://sfhu.hypotheses.org/7886
  • Anne Huijbers (dir.), Emperors and Imperial Discourse in Italy, c. 1300-1500. New Perspectives, Rome, Ecole française de Rome, 2022 (Collection de l’École française de Rome 592). Voir la présentation et l’édition en ligne.
  • Marie-Claude Marandet, Castelnaudary, une « bonne ville » du Lauragais à la fin du Moyen Âge, Centre Lauragais d’Etudes Scientifiques, 2021, 420 pages.
  • Gwladys Bernard et Aurélien Montel (éd.), Le détroit de Gibraltar (Antiquité – Moyen Âge). vol.II Espaces et figures de pouvoir, Madrid, Casa de Velázquez, 2022. Voir la présentation
  • Carole Mabboux, Cicéron et la Commune. Le rhéteur comme modèle civique (Italie, XIIIe-XIVe s.), Rome, École française de Rome, 2022. Voir la présentation.

 

Rencontres scientifiques

Nous rappelons aux collègues qui souhaitent faire part de la tenue d’un colloque de nous en avertir au moins deux mois avant la rencontre. Nous vous demandons également de privilégier systématiquement l’envoi de document en format Word ou Open Office et non le format PDF.

  • Colloque « Conquérir, soumettre, gouverner  : théories et pratiques de la « pacification » dans les mondes normands (monde viking, Normandie, Royaume d’Angleterre, Italie méridionale et Sicile, IXe-XIIe siècle) », Cerisy-la-Salle et de Caen, 5 au 9 octobre 2022

Le colloque « Conquérir, soumettre, gouverner : théories et pratiques de la “pacification” dans les mondes normands » propose d’orienter une réflexion portant sur la transition entre l’état de guerre inhérent à une conquête territoriale, et l’état de paix censé inaugurer l’émergence d’une nouvelle construction politique. Cet « entre-deux » pose un ensemble de questions (sur l’exercice de la violence et les différentes logiques à l’œuvre, militaires, socio-politiques, économiques, territoriales, juridiques) que cette rencontre voudrait contribuer à résoudre dans une approche comparatiste entre des situations très différentes dans le monde viking, les îles Britanniques et en Méditerranée. Ces questionnements amèneront à s’interroger sur la pertinence de parler de stratégies de « pacification » et de discuter l’usage – dans un contexte médiéval – de la notion de pacification par un croisement historiographique avec d’autres périodes, en prenant soin de s’extraire de tout anachronisme, ou en assumant cet anachronisme méthodologique. Le colloque est ouvert aux chercheurs, aux étudiants et à toute personne intéressée par l’histoire des mondes normands.

Voir la présentation complète, le programme et le bulletin d’inscription.

Resp. Pierre Bauduin, Unicaen, CRAHAM ; Simon Lebouteiller, Unicaen, ERLIS ; Annick Peters-Custot, Université de Nantes, CRHIA.

  • Colloque Châteaux et révolutions, XXIXe Rencontres d’Archéologie et d’Histoire en Périgord, Périgueux-château des Milandes, 23 au 25 septembre 2022 

Château et révolution ! Deux termes a priori inconciliables. L’un évoque un passé immobile et obsidional, hérissé de remparts, de tours et de girouettes. L’autre est explosif, éruptif, rageur, et précisément destructeur de la verticalité sociale que représente généralement le château. Le cycle révolutionnaire qui, de 1789 à 1848, s’en prend concrètement aux symboles d’une France féodale honnie, domine nos représentations historiques et fantasmatiques de ce couple infernal. Mais conjuguons la formule au pluriel : Châteaux et révolutions. Et voici que se lèvent de multiples acceptions des deux termes et que se nouent entre eux des relations nouvelles, fécondes et riches d’avenir pour le château lui-même et pour ceux qui les occupent. Prenons pour exemple le château des Milandes, au bord de la Dordogne, où nos pas vont nous mener au cours de ces Rencontres. Construit à la fin du XVe siècle, il offre à Claude de Cardaillac une demeure Renaissance lumineuse et confortable bien différente de Castelnaud, la forteresse féodale de son époux, le seigneur de Caumont. Lorsque Joséphine Baker s’y installe 400 ans plus tard avec sa tribu arc-en-ciel et ses goûts hollywoodiens, une autre révolution tranquille s’opère, et une troisième lorsque Angélique de Saint-Exupéry unit les deux châtelaines qui l’ont précédées dans un projet patrimonial, culturel et touristique commun. Palais des merveilles du duc de Berry à Mehun-sur-Yèvre  en pleine guerre de Cent ans ; guerres aux châteaux royaux de Versailles ou de Compiègne pendant la Révolution et menaces sur les châteaux du Périgord ou de la Provence ; révolutions de palais en Russie annonçant le « printemps des tsarines » ; châteaux imaginaires « style Louis XVII », pour mieux défier, dénier le passé ; reconversions en manufacture, en prison, en hôpital, en centre agronomique, en villégiature ou encore en cellules politiques animées par des châtelaines combattives dans le Jura du XIXe siècle. Et brochant sur le tout, Vincennes, qui a tout vu, tout connu, tout subi, de métamorphose en métamorphose, du Moyen Âge à nos jours. Une vingtaine d’archéologues, d’historiennes et d’historiens sont au rendez-vous pour évoquer l’étonnante plasticité du château, enjeu de pouvoir, lieu de mémoire mais aussi véritable laboratoire de modernité à toutes les époques. 

Voir le programme.

  • 46e Rencontre du RMBLF – « Marges, marginaux et marginalités au Moyen Âge », Université Libre de Bruxelles, 6 et 7 octobre 2022

Le Réseau des Médiévistes belges de Langue française (RMBLF, groupe de contact FNRS) a le plaisir de vous inviter à sa 46e rencontre « Marges, marginaux et marginalités au Moyen Âge. Transgressions et expériences de la norme (Ve-XVe siècle) », organisée en collaboration avec les écoles doctorales ED4 (« Histoire, Histoire de l’art et Archéologie ») et ED3bis (« Langues, littératures et cultures du Moyen Âge à la Renaissance »).

Voir le programme détaillé sur le site du RMBLF.

Pour participer à cette rencontre, compléter le formulaire d’inscription avant le 26 septembre 2022.

En partenariat avec : Università degli Studi di Calabria, Sapienza Università di Roma, Universität Hamburg, Università degli Studi di Pisa.

  • Uncommon sources and where to find them: Jews in Politics in Long Renaissance Italy (13th-17th century). Ecole française de Rome, Sapienza Università di Roma, 12-13 septembre 2022

Organisé par Guido Bartolucci (Università degli Studi di Calabria), Serena Di Nepi (Sapienza Università di Roma), Pierre Savy (EFR), Giuseppe Veltri (Universität Hamburg) et Alessandra Veronese (Università degli Studi di Pisa).

Télécharger le programme

 

Séminaires

 

Appels à communication/contribution

Nous invitons nos collègues à nous signaler les appels à communications ou à contribution afin que nous puissions diffuser leur annonce.

Adressez un courriel au secrétariat à l’adresse suivante : secretariat@shmesp.fr

 

  • Des fonctions judiciaires des consuls aux tribunaux consulaires (XIIe – XXe siècle), Colloque international. Hambourg, 2 et 3 novembre 2023

La juridiction contentieuse consulaire est une juridiction spéciale, exercée par des représentants consulaires en matière civile et pénale sur leurs compatriotes à l’étranger. Elle
soustrait donc des ressortissants expatriés – ou des autochtones « protégés » – à la justice des pays d’accueil. Cette forme de juridiction émerge dans le sillage du développement des consulats d’outremer (consules nationum, consules ultra mare, consules missi) dans les villes portuaires médiévales. Elle reste pour l’essentiel cantonnée à l’espace méditerranéen durant le Moyen Âge et l’époque moderne, avant de connaître son apogée au cours du XIXe siècle. (…)

Les origines de la juridiction consulaire, qui remontent au moins aux privilèges commerciaux accordés par les empereurs byzantins aux commerçants italiens, ne sont pas encore suffisamment élucidées, de même que les formes qu’ont pu prendre de façon plus diffuse les ingérences consulaires dans les systèmes judiciaires d’États pleinement souverains. Ce sont ces points d’ombre que notre colloque souhaite éclairer en accordant, dans la lignée des précédentes rencontres organisées par le programme scientifique « La fabrique consulaire », une égale attention à une description empirique précise de l’objet étudié, tout autant qu’à sa mise en perspective des questionnements politiques, économiques et sociaux plus larges au sein desquels il s’inscrit. L’objectif de la manifestation sera de permettre aux historiens du droit d’échanger leurs points de vue avec ceux de l’histoire maritime, de l’histoire du commerce et de l’histoire des relations internationales. Il vise également à établir un dialogue diachronique et comparatif entre des spécialistes des trois contextes historiques ciblés : les périodes médiévale, moderne et contemporaine, marquée chacune par des problématiques qui leur sont propres.

Voir l’argumentaire complet.

Les propositions de communication (environ 400 mots accompagnés d’un aperçu biographique) peuvent être soumises en allemand, en français, en espagnol ou en anglais. Elles doivent être adressées avant le 3 octobre 2022 à l’adresse suivante : jorg.ulbert@univ-ubs.fr. Le résultat de la sélection sera annoncé courant décembre 2022.

Comité scientifique :
Marcella Aglietti (Università di Pisa)
Arnaud Bartolomei (Université Côte d’Azur, Nice / UPR 1193 – CMMC)
Albrecht Cordes (Goethe-Universität Frankfurt am Main)
Mathieu Grenet (INU Champollion, Albi / UMR 5136 – Framespa)
Maïa Pal (Oxford Brookes University)
Cédric Quertier (CNRS / UMR 8589 – LAMOP)
Lars Regula (Universität Hamburg)
Victor Simon (Université de Lille / UMR 8025 – Centre d’Histoire Judiciaire)
Jörg Ulbert (Université Bretagne Sud, Lorient / UMR 9016 – TEMOS)
Klaus Weber (Europa Universität Viadrina, Francfort sur l’Oder)

  • Digitizing the Middle Ages: the impacts of digitized corpora on medieval historiography. Call For Papers. Sessions  |  ICMS  (Kalamazoo)  and  IMC (Leeds)  |  2023

Sponsoring Organizations:

Corpus de la Bourgogne du Moyen Âge, Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – CNRS- Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne.

Laboratório de Teoria e História das Mídias Medievais, PPGHIS/IH – Universidade Federal do Rio de Janeiro.

Delivery Mode: Virtual (fully online)

 

ICMS (Kalamazoo) 2023
Submission Deadline: 15 September 2022
Proposal Submission: Confex system https://icms.confex.com/icms/2023/cfp.cgi

 

IMC (Leeds) 2023
Submission Deadline: 19 September 2022
Proposal Submission: Please submit an abstract of no more than 300 words and a short biography (CV) to Gabriel Castanho, gabriel.castanho@historia.ufrj.br

 For over half a century, since R. Busa’s punch cards, medieval documents have been encoded in a binary data computing system. Currently, the digitization and structuring of documentary corpora is an unavoidable reality for the most part of the medievalists. However, little attention has been paid to the history and historicity of these uses, as well as the impacts of these new media, on the specific field of Medieval History. Reflecting on the historiographical epistemic consequences of the use of digitized corpora of documents is necessary and the central focus of this session of papers.
This paper session welcomes all approches in the field of Digital Humanities. In particular, research concerned with:
• History writing, historiography and its relations with the use of digitized corpora of medieval documents;
• The epistemic analysis on the impacts of the use of digital documentation for the production of knowledge about the Middle Ages;
• Historiographical periodizations and the use of digital documentation;
• The impacts of the previous elements on the production of knowledge in historiographical specific fields such as hagiography, diplomatics, cartography, etc…

 

  • Atelier bi-national : Moyen Âge vs. Mittelalter ? Un Moyen Âge francoallemand. – perspectives et objets actuelles. (Université Halle/Ruhr-Universität Bochum ; Halle, 22.-24.9.2022)

Le binôme franco-allemand a longtemps été perçu comme étant le moteur de l’unification européenne – et le fait que l’échange entre les communautés historiennes des deux pays était à la fois bénéfique et désirable pouvait paraître évident. Aujourd’hui, les relations politiques, économiques et culturelles au sein d’une Europe élargie sont devenues plus complexes – et le monde médiéval s’est également agrandi. Les analyses quasi traditionnelles des régions au centre d’une Europe latine « franque » ont cédé la place (au moins en partie) aux questions ciblant les régions aux marges géographiques de l’Europe, les phénomènes transculturelles et la dimension globale.
Or, ce développement n’amoindrit aucunement l’importance des relations entre la France et l’Allemagne et des échanges entre les deux pays – sur les plans politiques, économiques et culturels, mais également scientifiques. Les recherches médiévistes constituent un domaine particulièrement prégnant dans lequel on peut observer des développements thématiques et méthodologiques qui se distinguent parfois profondément des deux côtés. Le dialogue entre ces deux communautés promet donc des effets fertilisants au moyen de l’échange à travers la barrière linguistique.
Avec cet atelier franco-allemand, nous voudrions mettre de l’entrain dans cet échange : nous envisageons la création d’une plateforme, qui permet aux chercheuses et chercheurs travaillant sur le Moyen Âge allemand et/ou français d’entrer dans un dialogue fertile.

Voir l’argumentaire complet et l’appel à communication.

S’adresser à georg.jostkleigrewe@geschichte.uni-halle.de avant le 1er août 2022.

Organisation : Georg Jostkleigrewe (Halle) et Klaus Oschema (Bochum)

  • Congrès du CTHS : « Effondrements et ruptures » 

Vous trouverez ci-joint, pour information et diffusion, le texte intégral de l’appel à communication, son résumé et une fiche d’inscription.Il est nécessaire de joindre : – la fiche d’inscription complétée  en précisant bien dans quel thème et sous-thème ou colloque vous souhaitez placer votre communication, et, par courrier postal postal à CTHS Congrès Bât. Recherche Nord – Campus Condorcet – 14 cours des Humanités 93322 Aubervilliers Cedex, Le résumé doit faire ressortir les points essentiels de la communication ; il en souligne les éléments nouveaux et les conclusions. Il doit faire clairement état des sources exploitées. Il ne doit prendre la forme ni d’une introduction générale, ni d’un plan.Les communications acceptées seront affichées sur le site cths.fr, à partir de janvier 2023, par thème, par jour, par auteur. Les intervenants seront informés personnellement par messagerie électronique.Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge du congressiste. Le temps de parole est fixé à 15 minutes par communication, de manière à laisser place ensuite aux débats (10 minutes).

Des bourses d’aide au déplacement sont proposées aux doctorants sous conditions de ressources.

Pour assister au congrès en tant qu’auditeur, les inscriptions sont possibles jusqu’au dernier jour du congrès. 

Le Comité étudiera en novembre 2022 toutes les propositions de communication. Il peut écarter celles ne lui paraissant pas convenir, sans avoir à motiver sa décision. Les droits d’inscription sont alors remboursés, sur demande, avant le 1er mars 2023 (de même si un congressiste annule sa participation).

le règlement des droits d’inscription, par chèque bancaire à l’ordre de l’ASCSHS (Association de soutien aux congrès des sociétés historiques et scientifiques) : les 25 € vous seront remboursés si votre proposition n’est pas acceptée.

– le titre et le résumé de la proposition de communication (1000 caractères espaces comprises, soit une demi-page) en fichier .doc ou .rtf,

Le congrès est ouvert à tout public. Pour proposer une communication, la date limite est le 1er novembre 2022. Inscrivez-vous directement en ligne sur le site du CTHS (paiement par carte bancaire sécurisé : 25€, gratuité pour les étudiants, les chômeurs et les membres du CTHS et pour les membres de sociétés savantes de Midi-Pyrénées) ou envoyez par courrier électronique à congres@cths.fr

Les inscriptions au 147e congrès qui se tiendra du 22 au 26 mai 2023 à l’Université Toulouse – Jean-Jaurès sur le thème Effondrements et ruptures sont ouvertes.

  • Colloque international, Louis XI, les dialogues d’un prince. Échanges et confrontations ; 12-14 octobre 2023, Tours-Langeais

À l’occasion du 600e anniversaire de la naissance de Louis XI, des chercheurs des universités de Tours et d’Angers souhaitent organiser, avec le soutien de la Fondation Jacques Siegfried de l’Institut de France et en collaboration avec l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, un colloque sur ce souverain majeur de la fin du Moyen Âge.
Pluridisciplinaire, cette manifestation entend faire dialoguer des historiens, des archéologues, des historiens de l’art, des juristes et des littéraires. Car Louis XI ne se laisse pas facilement appréhender : on le compare souvent à une araignée au centre de sa toile, mais c’est aussi un souverain doté d’une extraordinaire énergie, qui parcourt inlassablement les routes de son royaume. À travers l’image que l’on peut se faire de Louis XI se dessine un homme machiavélique avant l’heure, mais souvent maladroit ; un homme refermé sur lui-même, mais dont les réflexions politiques ont une dimension européenne ; un champion du contrôle politique et de l’autorité, de la propagande et de la guerre, réaliste sans état d’âme, solitaire et omnipotent, sinistre, mais plein d’humour, qui « sidère » ses contemporains (Lydwine Scordia). Volontiers ambigu, voire paradoxal, il incarne à merveille cette période aussi trouble que fascinante qui sépare le Moyen Âge de la Renaissance. Dans un paysage politique complexe et mouvant, ce souci d’être sur tous les fronts et d’assurer un contrôle permanent s’accompagne aussi de la recherche de solutions négociées, dans le cadre, par exemple, d’échanges diplomatiques savamment orchestrés. Car le roi aime à parler et à se faire entendre, soit lui-même, soir par l’intermédiaire de ses hommes de confiance. Ainsi est-ce par les dialogues engagés avec les villes, la noblesse, l’Église, les Parlements qu’il mène adroitement sa diplomatie, et qu’il associe avec art les différents corps constitués du royaume.

Voir l’argumentaire complet.

Colloque coorganisé par les universités de Tours et d’Angers, avec le soutien de la Fondation Jacques Siegfried de l’Institut de France et en collaboration avec l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Les propositions de communications, accompagnées d’un résumé de 1500 signes, sont à adresser avant le 29 septembre 2022 aux adresses suivantes :
lucie.gaugain@univ-tours.fr et isabelle.mathieu@univ-angers.fr
Comité d’organisation : Alexandre Deroche, Lucie Gaugain, Isabelle Mathieu, David Rivaud, Alain Salamagne, François-Olivier Touati, Laurent Vissière
Comité scientifique : Jean-Marie Cauchies, Pascale Charron, Franck Collard, Maria-Nadia Covini, Jean-François Lassalmonie, Samuel Leturcq, Werner Paravicini, Amable Sablon du Corail, Valérie Toureille, André Vauchez

  • L’Italie du long Quattrocento. Influences, interactions, transformations. Deuxième rencontre : cultures et représentations, Naples, 23-24 octobre 2023

L’Italie du long Quattrocento (de 1400 environ au sac de Rome, en 1527) fut un extraordinaire laboratoire de cultures politiques, littéraires et artistiques. Ce deuxième colloque, qui fait suite à un premier colloque de novembre 2021 consacré au politique (formes du pouvoir, guerre, diplomatie, pensée politique), entend s’intéresser aux cultures et aux formes et techniques de la représentation dans les arts et la littérature.

Les propositions, d’un maximum de 2000 caractères, espaces compris, doivent être envoyées avant le 20 octobre 2022 à lvissiere@gmail.com et francesco.senatore@unina.it. Les communications et les interventions peuvent être faites en italien, français, anglais, espagnol et catalan.

Plus d’information dans l’appel ci-joint.

  • Congrès de la SFHU : Spatialisation des activités économiques urbaines en longue durée. Organisation, acceptation, résistances. Université Gustave Eiffel (Campus Marne-la-Vallée), 26-27 janvier 2023.

La place des activités économiques à l’intérieur des entités urbaines est un enjeu central de l’organisation spatiale de ces dernières, aussi bien pour les époques anciennes que contemporaines. Les journées permettront de questionner l’occupation économique du territoire citadin et la façon dont cette occupation crée de l’urbanité. En s’interrogeant sur la spatialisation des activités économiques, c’est l’organisation sociale des activités urbaines que l’on propose d’examiner afin d’obtenir une vision de long terme de son évolution. Les changements qui interviennent dans les villes en raison des modifications des appareils productifs et des activités commerciales seront l’objet de ce congrès.
Pourront être questionnés la distinction progressive entre espaces politiques et commerciaux à l’époque antique, le phénomène décrit comme « la commercialisation médiévale », l’apparition des manufactures à l’époque moderne ou encore le processus d’industrialisation et les conséquences de toutes ces modifications sur l’aspect des villes. Par cette entrée « productive », on pourra interroger la construction et l’adaptation de la morphologie urbaine aux activités économiques et inversement, se demander dans quelle mesure les activités économiques sont des marqueurs d’urbanité. Le thème du congrès permettra d’aborder la spatialisation à la fois d’un point de vue économique, social, politique, culturel et environnemental.

Lire l’intégralité de l’appel à communication.

Les propositions de communication d’une page sont à envoyer jusqu’au 30 octobre 2022 à l’adresse sfhu@univ-paris-est.fr 

Comité d’organisation (Université Gustave Eiffel, laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs) : Corine Maitte (PR moderne), Giuliano Milani (PR médiévale), Frédéric Moret (PR contemporaine), Matthieu Scherman (MCF médiévale).
Le comité scientifique rassemble le bureau de la SFHU et le comité d’organisation.

 

Varia

  • Newsletter SIGILLA – juin 2022

Dernières actualités de SIGILLA, base numérique des sceaux conservés en France ; accéder à la Newsletter.

 

 

  • Bucema – Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, 26.1, 2022

Consulter le numéro en ligne.

 

 

  • IRHT-CNRS – Actualités de septembre 2022

Accéder à la lettre d’information.

 

 

  • Actualité de la Casa de Velázquez – Septembre 2022

Accéder à la Newsletter.

 

 

  • Questionnaire de la CES du CNESER : Transformation de la gestion du temps de travail et des activités dans la recherche publique et financement par appels à projets

La Commission d’études spécialisées portant sur la recherche du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER*) étudie l’impact, sur la gestion du temps et la nature des activités, des transformations intervenues dans la recherche publique, et notamment du financement par appels à projets.

Dans ce but, la Commission d’études spécialisées sur la recherche du CNESER a élaboré un questionnaire, garantissant l’anonymat et le respect de la réglementation (RGPD**), à destination de tous les membres du personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR), quelle que soit leur fonction et quel que soit leur statut.

Lien vers le questionnaire : https://groupes.renater.fr/limesurvey/index.php/597546?lang=fr

Ce questionnaire nécessite, selon votre situation et les détails que vous souhaiterez apporter à vos réponses, entre 15 et 30 minutes pour être renseigné. Les réponses peuvent être enregistrées afin de renseigner le questionnaire en plusieurs fois.

Vous êtes invité·es à renseigner le questionnaire d’ici le 30 septembre 2022 au plus tard.

Ce questionnaire a pour objectif de réaliser une étude scientifique sur les transformations du travail dans la recherche publique et les laboratoires. Cette analyse de portée nationale requière une couverture maximale, et notamment des réponses de collègues de toutes catégories. Merci de partager cette invitation avec vos collègues et de les encourager à renseigner le questionnaire.

Le CNESER est une instance consultative placée auprès de la ou du ministre chargé·e de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR). Cette instance est composée d’élu·es du personnel et des étudiant·es et de représentant·es des établissements de l’ESR et de la société civile. Le CNESER a créé en son sein une Commission d’étude spécialisée portant sur la recherche. Cette commission a décidé de mener une étude afin d’analyser les transformations du travail dans la recherche publique et les laboratoires depuis l’amplification du financement par appels à projets. Sur la base de ces réponses, la Commission d’études spécialisées sur la recherche du CNESER élaborera un rapport qui sera soumis pour avis au CNESER avant juin 2023. Si le rapport est approuvé par le CNESER, il sera rendu public et pourra être communiqué à tous les membres du personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Pour en savoir plus sur le CNESER : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/le-conseil-national-de-l-enseignement-superieur-et-de-la-recherche-cneser-46574 

** RGPD et anonymat : La collecte et la gestion des réponses sont réalisées avec les infrastructures du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (RENATER) dans le respect de la réglementation générale de la protection des données personnelles (RGPD). En particulier, aucun lien ne pourra être fait entre l’identité des répondant·es et les réponses fournies. Les données seront uniquement accessibles par la Commission d’études spécialisée portant sur la recherche du CNESER de la mandature 2019-2023. Les données seront utilisées pour établir le rapport de la Commission d’études spécialisée et pourront être réutilisées uniquement par la Commission d’études spécialisée portant sur la recherche du CNESER (mandature 2019-2023) exclusivement à des fins de recherche scientifique. 

 

 

 

  • Prix Mnémosyne 2022

La campagne de candidature pour le Prix Mnémosyne 2022 est ouverte.

Décerné au mois de janvier de chaque année, le Prix Mnémosyne créé par l’Association pour le développement de l’Histoire des femmes et du genre couronne un mémoire de Master 2 de langue française d’un.e étudiant.e dont les travaux portent sur l’histoire des femmes et du genre en France ou à l’étranger. Le montant du Prix est de 800 euros. L’Association accompagne la publication du mémoire aux Presses Universitaires de Rennes.

 

Pour concourir cette année, le mémoire doit avoir été soutenu dans une université française entre le 15 juillet 2021 et le 15 juillet 2022. 

Les résumés de tous les mémoires présentés au prix sont publiés en ligne dans la revue Genre & Histoire.

Les modalités de candidature (date limite : 30 septembre 2022) sont présentées en ligne à cette adresse :  https://www.mnemosyne.asso.fr/mnemosyne/#prix-mnmosyne

 

  • Nouvel arrêté sur le doctorat

Un arrêté paru le 31 août 2022 modifie l’arrêté du 25 mai 2016 sur le doctorat. il prévoit notamment (art. 13) que le comité de suivi individuel du doctorant doit se réunir dès la première année de thèse (et non la deuxième) et qu' »à l’issue de la soutenance et en cas d’admission, le docteur prête serment, individuellement, en s’engageant à respecter les principes et exigences de l’intégrité scientifique dans la suite de sa carrière professionnelle » (art. 19bis).

Accéder au nouvel arrêté dans son intégralité :

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046228965